Black out | Time out | Hide out | Série du Sanctuaire, une trilogie d'Andreas Eschbach

Publié le par Marguerite Rothe

la série du Sanctuaire, d'Andreas Eschbach, aux édition l'Atalante

 La série Le Sanctuaire, est une trilogie d’Andreas Eschbach. Elle est composée des titres suivants : Black out, Time out et Hide out, et elle explore le thème du transhumanisme. Et plus précisément, celui de l'augmentation de l’intelligence. L’objectif est généreux : il vise à développer le bien de l’humanité par le biais du développement de son potentiel d'acquisition des savoirs. C'est compter sans l’égoïsme, l’envie, et la soif de pouvoir, et tous les défauts inhérents à l'âme humaine. C'est ce que met l'auteur met en relief dans ses trois romans.

Pour aider une mère, qui est aussi une grand-mère aimée, une artiste peintre de son état malheureusement en passe de perdre la vue, son fils et son petit-fils, deux géniaux informaticiens, vont tenter de trouver une solution pour lui venir en aide. Tous deux imaginent alors, avec l'aide d'un comparse, une façon de relier des cellules nerveuses à des circuits électroniques pour empêcher que la cécité ne se produise. Une démarche  altruiste, qui va être détournée de ses objectifs. Car malheureusement, la découverte qui va être faite va être utilisée à une tout autre fin : la domination totale de l’humanité.

Au fil du récit, tous les porteurs équipés d'une puce intègrent systématiquement la communauté de La Cohérence. Et dès lors, tous perdent leur individualité. C'est le prix que doivent payer ces hommes et ces femmes pour accéder à une connaissance extraordinaire. À un pouvoir hors-norme. Car La Cohérence, c'est la somme de toutes les connaissances individuelles réunies.

Entre techno-thriller, science-fiction, anticipation ou même fiction spéculative, la série du Sanctuaire est un peu tout cela à la fois. De la fiction, pensez-vous ? Hélas, certains pensent déjà à la chose et le plus sérieusement du monde :

« Télécharger un cerveau humain signifie scanner tous les détails essentiels et les installer ensuite sur un système de calcul suffisamment puissant. Ce processus permettrait de capturer l'intégralité de la personnalité d'une personne, sa mémoire, ses talents, son histoire. » Humanité 2.0, la Bible du changement, 2007, Raymond Kurtzweil. Il est bon de savoir que le gars est conseiller pour Google depuis 2012.

Lectures pour jeunes adultes et grands adolescents. C’est bien écrit, les recherches documentaires de l’auteur sont sérieuses et conséquentes, il y a du suspense, du mouvement, de l’aventure, ainsi qu’une jolie petite romance. Enfin, il faut noter que la dernière phrase écrite ne fait pas dans le : "Tout est bien qui finit bien". Au contraire, le livre refermé, le lecteur à tout le loisir de réfléchir à ce qu'il vient de lire.

Quatrième de couverture du premier volume

 

Christopher est en fuite. Avec Serenity, dix-sept ans elle aussi, et son frère aîné Kyle, il traverse le désert du Nevada à la recherche du père de ses deux amis, Jeremiah Jones. L'homme se cache : ardent pourfendeur des dérives de la technologie moderne, il est recherché par le FBI pour attentats terroristes. Mais Christopher lui-même est pourchassé et ses ennemis ont le bras long. Quel innommable secret détient-il pour que les moyens déployés contre lui dépassent toute attente en brutalité comme en sophistication ? Il faut dire que Christopher Kidd n'est pas n'importe qui ; à l'âge de treize ans, sous le pseudo de "Computer Kid", il a piraté le système bancaire international et plongé la planète dans le chaos économique. C'est pourtant une menace autrement plus redoutable qui pèse aujourd'hui sur le monde. Les jours de l'humanité telle que nous la connaissons sont comptés.

Éditeur : l'AtalanteTome 1 : 352 p. 21,90 € • Tome 2 : 432 p. 21,90 € • Tome 3 : 352 p. 19,90 €

 

Publié dans Anticipation • SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :