Chernobyl (mini série télévisée - 2019), réalisée par Johan Renck

Publié le par Marguerite Rothe

Affiche promotionnelle HBO pour la série Chernobyl, réalisée par Johan Renck

Sur tous les sites d'infos francophones consultés,  l'ensemble des critiques concernant la série était dithyrambique. Ce qui m'a fait me demander, avant de la regarder, comment HBO avait bien pu traiter la tragédie de Tchernobyl pour qu'elle arrive à surpasser le succès de Games of thrones. Drôle de comparaison. Je me demande comment l'on peut mettre côte à côte la relation d'une tragédie humaine et du pur divertissement. Comprenne qui pourra. 

Mon avis, et d'autres

J'ai aimé. La sobriété dans le traitement du drame. La qualité de la restitution de l'ambiance de l'époque (décors, costumes, mentalité politique). Le casting sans défaut. Le jeu parfait des acteurs.  La photo, la réalisation sans esbroufe. Oui, j'ai vraiment aimé. Ces dernières années, au milieu du magma indigeste dont on est saturé sur le plan télévisuel et cinématographique, on peut avancer que Chernobyl est une perle.

Certains ont relevé des invraisemblances, comme le souligne dans son article plein d'humour Lorenzo Piazza. (ouvrir le PDF) (À ce jour, l'article n'est plus disponible). Mais bon, on a l'habitude, on sait très bien que l'exactitude n'est pas le fort des cinéastes, ceux d'Hollywood en particulier. On trouve aussi des avis dissonants outre-Atlantique : Is Everything True in “Chernobyl” Series? The Facts and Inaccuracies of the New HBO Hit. Article intéressant et bien documenté avec des photos de certains protagonistes de l'époque, ainsi qu'un document audio (l'alerte donnée à Pripyat).

Il y a aussi l'article de Dmitri Orlov, publié sur le Saker Francophone, qui n'y va pas par quatre chemins :

"La mini-série n’est pas intéressante ; ce qui l’est, c’est pourquoi et comment elle a été faite". (Dmitri Orlov) - Intégralité de l'article en français ici. et là, en Anglais.

... En effet, vu sous cet angle, son article apporte un éclairage complètement différent sur les motivations des uns et des autres qu'on ne trouve pas sur tous les blogs. D'autant que beaucoup ont compris que les studios d'Hollywood (et pas qu'eux !) ne font rien par altruisme. Il n'empêche, les gens ne sont pas totalement abrutis par le lavage de cerveau qu'ils subissent à longueur de temps ; la meilleure preuve ? Ils ont préféré Chernobyl à Game of Thrones ! Je ne suis pas sûre que HBO s'attendait à pareille surprise. Après tout, peut-être que peu à peu, les masses sont en train de s'éveiller et de comprendre qu'il y a autre chose à l'extérieur de la matrice ?

Les véritables héros de Tchernobyl

En contrepoint, je vous propose de visionner le documentaire de 24 minutes de Wladimir Tchertkoff, qui donne à la catastrophe de Tchernobyl sa véritable dimension sur l'échelle des tragédies humaines. L’authenticité de ce court reportage, composé d'entretiens, de témoignages et d'images d'archives de l'U.R.S.S., vous permettra d'avoir un regard plus distancié sur la série. Lui et le documentaire cité plus bas (Tchernobyl, le mensonge au journal de TF1) méritent largement d'être visionnés avant de regarder la série Chernobyl.

Le sacrifice, le drame de Tchernobyl (sous-titré en français)

J'ai rarement vu un documentaire aussi poignant. Ici, les héros sont des maris, des pères, des frères, des oncles, des amis. Et tous, pour la plupart, sont morts. Ils étaient Russes, mais ils étaient aussi japonais, quand ils "liquidaient" à Fukuchima Daiichi. Tous des héros. Il y a aussi le grave accident de Three Mile Island aux États-Unis, en 1979, dont il faut se souvenir. L'énergie nucléaire est terriblement dangereuse.
Avec nos 59 centrales sur le territoire, j'avoue souvent penser aux questions liées à la sécurité, à l'état et la maintenance de ces sites. Font-ils tous bien leur boulot ?

Mensonges en série

"[...] “Chernobyl montre les souffrances infligées à des êtres humains lorsque d’autres mentent. C’est une sorte d’allégorie du danger d’élever le récit au-dessus de la vérité. Nous pensions que l’Union soviétique était le seul gouvernement qui mentait à tout le monde. Allumez votre téléviseur aujourd’hui. Vous comprendrez que non”." Craig Mazin, cité dans Le Figaro.TV.

(Je m'esclaffe !) Oui, en effet, c'est ce que les Français ont compris en 1986, quand ils ont découvert avec surprise que le nuage nucléaire s'était arrêté pile sur sa frontière de l'Est... Tchernobyl, le mensonge au Journal TF1 (1986). Encore une fois, autant que possible, je vous recommande de visionner ce reportage avant de regarder la série.

Mensonges en série

"[...] “Chernobyl montre les souffrances infligées à des êtres humains lorsque d’autres mentent. C’est une sorte d’allégorie du danger d’élever le récit au-dessus de la vérité. Nous pensions que l’Union soviétique était le seul gouvernement qui mentait à tout le monde. Allumez votre téléviseur aujourd’hui. Vous comprendrez que non”." Craig Mazin, cité dans Le Figaro.TV.

(Je m'esclaffe !) Oui, en effet, c'est ce que les Français ont compris en 1986, quand ils ont découvert avec surprise que le nuage nucléaire s'était arrêté pile sur sa frontière de l'Est... Tchernobyl, le mensonge au Journal TF1 (1986). Encore une fois, autant que possible, je vous recommande de visionner ce reportage avant de regarder la série.

33 ans plus tard...

20 minutes info : un nuage toxique mais pas trop.

UN PEU TOXIQUE, MAIS PAS TROP...
À ce niveau-là, ce n'est même plus de la Novlangue 😎

Depuis 1986, les mensonges ont pris du poids, et sont presque devenus notre pain quotidien.
Mais en matière de mensonges d'État, il est vrai que les Européens n'ont pas encore réussi à atteindre le niveau de duplicité des gouvernements étasuniens ; il faut dire qu'avec les missions Apollo et l'effondrement surnaturel des trois tours du WTC à Manhattan, ils demeurent insurpassés à ce jour.

©Marguerite Rothe, décembre 2019

________________________________________________________________________

carte France nucléaire Remerciements à l'association française des malades de la thyroïde pour leur carte des 59 centrales nucléaires en France, et l'excellent article qui l'accompagne.

Aller plus loin

Revue Ballast.fr : Un liquidateur à Fukushima (entretien)

Chernobyl  (mini-série), la page Wikipédia

Dossier Sciences & Avenir : La catastrophe de Tchernobyl : Les questions que l'on se pose encore après avoir vu la série Chernobyl.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :