Éclosion | Infestation | Destruction, trois thrillers apocalyptiques d'Ezekiel Boone

Publié le par Marguerite Rothe

Trilogie des araignées ou trilogie de Nazca, d'Ezekiel Boone, aux éditions Actes Sud

 

Au cœur de la jungle péruvienne, une étrange et menaçante masse noire s'abat sur un groupe de touristes américains en excursion. Et les dévore vivants. Dans le Nord des États-Unis, un agent du FBI enquête sur le mystérieux crash de l'avion d'un milliardaire. Un peu partout dans le monde, des phénomènes anormaux et inexpliqués se produisent. Jusqu'à ce qu'une bombe nucléaire explose en Chine, transformant tout l'Ouest du pays en un vaste champ de ruines atomiques. Que contient ce colis en provenance d'Amérique du Sud, qu'une scientifique renommée, spécialiste des araignées, vient de recevoir ? Est-ce là, à l'intérieur de ce fossile qui semble lutter pour revenir à la vie après un sommeil de plusieurs milliers d'années, que se trouve la clef de l'énigme ?

Roman choral et mondial, Éclosion tisse la toile d'une humanité aux prises avec une menace assoiffée de sang venue des profondeurs de l'histoire.
Féroce comme ces nuées de bestioles noires qui ravagent la Terre, l'humour n'est jamais bien loin de l'hémoglobine dans ce thriller apocalyptique.

 

Éclosion, Infestation, Destruction, sont les titres de la trilogie des araignées (que l'on pourrait tout aussi bien appeler trilogie de "Nazca") d'Ezekiel Boone. Bonne cliente (j'ai ces bestioles en horreur), je n'ai fait qu'une bouchée des trois livres. En précisant que j'ai avalé plus vite les deux premiers que le dernier. En effet, si les deux premiers volumes sont arrivés à satisfaire ma curiosité, le troisième ne m'a pas intéressé. Faisant trop dans le genre : « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (sauf les araignées) », c'en était presque ridicule. J'ai trouvé ça un peu dommage. Tout cela pour dire que si vous ne lisez pas Destruction, vous ne perdrez pas grand-chose.

Fiction probablement écrite avec l'arrière-pensée de la voir se métamorphoser (elle aussi) une série télévisée, les chapitres sont structurés de la même manière : ils sont courts, comportent de nombreux rebondissements, et mettent en scène un panel de personnages supposément représentatifs de nos sociétés occidentales (un poil caricaturaux).

C'est une lecture légère sans grand intérêt pour amateurs de littérature fantastique ou de science-fiction élaborée. En revanche, les jeunes adultes et les grands adolescents devraient y trouver leur compte. Et si cette série livresque n'est pas celle du siècle (il faut bien le dire), elle reste toutefois une lecture sympathique de détente. D'ailleurs, "L'humour n'est jamais bien loin de l'hémoglobine", comme l'explique l'éditeur.

©Marguerite Rothe

  Vue aérienne d'un des animaux des lignes de Nazca, tracées il y a plus de 2000 ans. Ici une araignée de 46 mètres de long.
Araignée (46 mètres de long), sur le site de Nazca, tracée il y a plus de 2000 ans • AFP Photo / Martin Bernetti.
Puits nazca, au Pérou

Pour les curieux

 

Publié dans Anticipation • SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :