En 2015, Bill Gates expliquait que la prochaine catastrophe mondiale ne serait pas nucléaire mais bactériologique.

Publié le par Marguerite Rothe

Sous-titrage en français disponible

« En 2014, le monde a évité une terrible épidémie mondiale du virus Ebola grâce à des milliers de travailleurs de la santé désintéressés - plus, honnêtement, grâce à beaucoup chance. Avec du recul, nous savons ce que nous aurions dû faire mieux. Il est donc maintenant temps, suggère Bill Gates, de mettre toutes nos bonnes idées en pratique, de la planification de recherche de vaccins à la formation des agents de santé. Comme il le dit, « il n'y a pas lieu de paniquer... mais nous devons nous y mettre. »

©TED

______________________________________________________________________________

Les projets

En 2015, (dans la vidéo ci-dessus) l'eugéniste Bill Gates expliquait que la prochaine catastrophe que les humains devraient encaisser ne serait pas nucléaire, mais bactériologique. Il ne lit pas dans l'avenir, mais il sait déjà ce que le citoyen lambda ignore.

Quand on regarde la vidéo ci-dessous, il n'y a pas de raison de penser que cet homme n'est au courant de rien (voir à 2 minutes 30) ; « Si nous faisons, dit-il, un très bon boulot sur les nouveaux vaccins, services de santé, la santé reproductive, on pourrait réduire ça [la population mondiale] de 10 ou 15 % » ; apparemment, ces propos, il les tenait en 2010.

Les actes

C'est peut-être en prévision d'une mégacata, que Bill Gates, la fondation Rockefeller, Monsanto et consorts ont investi dans le projet de l'«Arche de Noé végétale », en Arctique,  et ici : «Doomsday seed vault in the Arctic».  (article en Anglais)

Le Plan

Vous connaissez les dix commandements du Nouvel Ordre Mondial, que les élites occultes ont fait graver dans la pierre ? Le Georgia Guidestones et l'agenda mondial de dépopulation.

©Marguerite Rothe

L'essentiel à 2 minutes 30