Event 201, au cas où... Partie 3/3

Publié le par Marguerite Rothe

Une peluche, c'est tellement mignon. C'est comme s'ils nous disaient en clair : « Voilà notre mascotte ! » « Notre porte-bonheur, ce qui va faire avancer significativement notre combat dans la lutte contre la surpopulation ! » « Ben dis donc, qu'est-ce qu'on va en vacciner, sur ce coup-là ! »

Bon, qu'est-ce qu'une mascotte ?

C'est un objet, un animal, une poupée, une amulette, etc., qui sert de : porte-bonheur.

C'est également :

Mascotte : du provençal mascoto, sortilège, de masco, sorcière.

Bill Gates

L'homme est littéralement obsédé par la surpopulation du monde. Plus de sept milliards d'êtres humains peuplent cette planète. Comment faire pour qu'il n'y en ait pas autant ? Pour en réduire le nombre ? doit-il s'interroger chaque jour. La vaccination universelle, voilà son projet. Parce que cet homme-là, il aime l'humanité, et son plus cher désir est de la voir en bonne santé... à la condition que l'humanité en question ne soit pas trop nombreuse.

Il y a beaucoup à lire dans cette troisième partie d"Event 201" J'ai passé plusieurs heures à chercher des articles pertinents pour vous présenter cet homme qui se présente comme un « philanthrope », mais qui n'est en fait qu'un eugéniste. 

Pour certains articles, j'ai traduit en français (avec Deepl) des passages que je trouvais intéressants ; ces passages reflètent ma sensibilité et ils n'engagent que moi, donc je vous invite à les lire dans leur entier de votre côté.

« Les Centres de contrôle et de prévention des maladies et les responsables de la santé continuent à se battre contre l'épidémie de coronavirus qui a tué au moins 132 personnes en Chine et en a rendu 6 100 malades dans le monde. Et en 2018, le milliardaire Bill Gates a lancé un avertissement selon lequel le monde n'était pas préparé aux pandémies, qui devraient "nous concerner tous".

S'exprimant lors d'un événement organisé par la Massachusetts Medical Society et le New England Journal of Medicine (NEJM) le 27 avril 2018, M. Gates a déclaré qu'il pensait que "le monde doit se préparer aux pandémies de la même manière sérieuse qu'il se prépare à la guerre".

"Cette préparation comprend des simulations de mise en scène, des jeux de guerre et des exercices de préparation afin que nous puissions mieux comprendre comment les maladies vont se propager et comment faire face à des réactions telles que la quarantaine et les communications pour minimiser la panique", a déclaré M. Gates.

Les pandémies surviennent lorsque les épidémies se propagent entre les pays. Et bien que le coronavirus ne soit pas considéré comme une pandémie, la propagation de tels virus est une préoccupation sérieuse.

M. Gates a noté que si l'épidémie de grippe H1N1 (surnommée grippe porcine) de 2009 n'a pas été aussi mortelle que ce que les gens craignaient au départ, elle a néanmoins attiré l'attention sur le fait que le monde n'a pas d'approche coordonnée pour aider à la détection précoce et à la propagation des pandémies.

"L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest il y a quatre ans a été un autre signal d'alarme, alors que le nombre de cas confirmés augmentait, que le nombre de décès augmentait et que les systèmes de santé locaux s'effondraient. Une fois de plus, le monde a été beaucoup trop lent à réagir", a-t-il déclaré à propos de l'épidémie de 2014-2016, qui a tué 11 000 personnes et en a infecté plus de 28 000. Selon le CDC, onze personnes ont été traitées contre le virus Ebola aux États-Unis pendant cette épidémie.

M. Gates a également comparé les futures pandémies mondiales mortelles à un nouveau type d'"arme militaire".

M. Gates a rappelé que lors de la conférence de Munich sur la sécurité de 2017, il a "demandé aux dirigeants mondiaux d'imaginer que quelque part dans le monde existe ou pourrait apparaître une nouvelle arme capable de tuer des millions de personnes, de paralyser les économies et de plonger les nations dans le chaos".

[...]

"Nous ne pouvons pas prédire quand, mais étant donné l'émergence continue de nouveaux agents pathogènes, le risque croissant d'une attaque bioterroriste et la connectivité toujours plus grande de notre monde, il y a une forte probabilité qu'une pandémie moderne importante et mortelle se produise au cours de notre vie", a déclaré M. Gates.

Pour être mieux préparés, M. Gates a déclaré que les dirigeants mondiaux doivent investir dans des approches telles que les médicaments antiviraux et les thérapies à base d'anticorps qui peuvent être stockés ou rapidement fabriqués pour la propagation de ces futures maladies. »

Lire l'article intégral ci-dessus (anglais)

L'objectif de la fondation Gates

undefined
Clique/image pour accéder à la page sur le site de la fondation Bill Gates

Traduction (Deepl) :

« Notre objectif : donner accès à des informations, des services et des produits contraceptifs de qualité à 120 millions de femmes et de filles supplémentaires dans les pays les plus pauvres d'ici 2020, sans contrainte ni discrimination, avec pour objectif à plus long terme l'accès universel à la planification familiale volontaire.»

Traduction (Deepl) du dernier paragraphe de l'article :

« Certaines femmes n'ont pas accès aux contraceptifs ou ne les utilisent pas pour diverses raisons, même lorsqu'elles veulent éviter une grossesse. Elles peuvent avoir des idées fausses sur leur risque de devenir enceintes, ou être dissuadées par le coût, les inconvénients ou les préoccupations concernant les effets secondaires. Dans certains cas, l'opposition des membres de la famille ou une gamme limitée de méthodes disponibles peuvent être un facteur clé de la non-utilisation. (Ou tout simplement parce qu’elles n’en ont pas le désir… | C’est moi qui souligne)

Il est nécessaire de continuer à innover en matière de technologie contraceptive pour surmonter ces obstacles et répondre aux exigences des femmes dans différentes circonstances et à différentes étapes de leur vie. Nous soutenons la découverte, le développement et la distribution de nouvelles technologies qui s'attaquent aux raisons de la non-utilisation, en mettant l'accent sur l'amélioration de l'acceptation et de l'utilisation continue parmi les groupes d'utilisateurs prioritaires : les femmes qui ont atteint la taille familiale souhaitée, les femmes qui n'utilisent pas une méthode existante en raison d'effets secondaires et les jeunes femmes.  Ces investissements à long terme répondront aux besoins en matière de contraception bien au-delà de 2020 et comprendront également une collaboration avec le programme VIH de la fondation pour développer de nouvelles technologies qui préviennent à la fois la grossesse et l'acquisition du VIH. »

« développer de nouvelles technologies» Des vaccins, des puces RFID ? L'information est classée secret-défense ? Je pose la question. Et tout cela, sans contrainte ni discrimination... Sans rire.

La fondation Bill & Melinda Gates  et Alliance GAVI

Clique / Image pour accéder à l'article

Stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l'enfant et de l'adolescent. Stratégie mondiale pour la santé... Mais pourquoi uniquement pour les femmes, les enfants et les adolescents ? Quelle santé ? Ils nous parlent de quoi là, exactement ?

« Lancée en septembre 2010, Every woman, every child, (Chaque femme, chaque enfant) est une initiative mondiale sans précédent qui mobilise et intensifie l’action mondiale déployée par les gouvernements, les organisations multilatérales, le secteur privé et la société civile en faveur de la santé des femmes, des enfants et des adolescents.

Cette initiative met en application la Stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent (2016-2030), qui propose un cadre conceptuel pour mettre un terme, en une génération, à tous les décès évitables chez les femmes, les enfants et les adolescents.

La Stratégie mondiale repose sur les principes de leadership des pays, de respect des droits de l'homme, de participation communautaire et de responsabilisation. Elle énonce trois objectifs à atteindre d'ici 2030 :

Survivre -mettre un terme aux décès évitables. 

S’épanouir - assurer la santé et le bien-être. 

Transformer –étendre les environnements favorables.  

Ces objectifs et ces cibles sont conformes à ceux des stratégies et plans d'action spécifiques adoptés au niveau mondial, et notamment aux objectifs de développement durable (ODD).

Le soutien de Gavi à l’initiative Chaque femme, chaque enfant s’exerce à travers l’impact de la vaccination, les partenariats public-privé et les mécanismes de financement innovants. Il permet d’accélérer l'accès à des vaccins vitaux dans les pays à revenu faible et intermédiaire, et notamment aux vaccins contre les maladies les plus meurtrières chez les enfants ; la pneumonie et la diarrhée.

Gavi finance également des vaccins qui profitent directement aux femmes et aux adolescentes. Administrés aux jeunes filles, les vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) préviennent le cancer du col de l'utérus plus tard dans la vie, tandis que les vaccins contre la rubéole protègent les femmes enceintes et leurs bébés des fausses couches et des mortinaissances.»

On parle donc de vaccins

Mais que contiennent réellement ces vaccins ?

Je pense que l'on est en droit de se poser la question quand on lit cela : (suivre ce lien pour lire l'article dans son intégralité (anglais))

« the organization has found an antigen that causes miscarriages in a vaccine being administered to 2.3 million girls and women by the World Health Organization and UNICEF. [...] “We sent six samples from around Kenya to laboratories in South Africa. They tested positive for the HCG antigen,” Dr. Muhame Ngare of the Mercy Medical Centre in Nairobi told LifeSiteNews. “They were all laced with HCG.” »

« Selon une déclaration publiée mardi par l'Association des médecins catholiques du Kenya, l'organisation a trouvé un antigène qui provoque des fausses couches dans un vaccin administré à 2,3 millions de filles et de femmes par l'Organisation mondiale de la santé et l'UNICEF. [...] "Nous avons envoyé six échantillons de tout le Kenya à des laboratoires en Afrique du Sud. Ils ont été testés positifs pour l'antigène HCG", a déclaré à LifeSiteNews le Dr Muhame Ngare du Centre médical Mercy de Nairobi. "Ils étaient tous contaminés par l'HCG." »

 

L'OMS ? La même organisation que soutient Bill Gates avec sa fondation ? Oui.

Capture d'écran faite sur le site de l'OMS

 

« Quand arrivent de nouveaux vaccins, il existe déjà des mécanismes faisant intervenir l’Alliance GAVI et d’autres sources de financement pour mettre les nouveaux vaccins, même coûteux, à la disposition de la population des pays les plus démunis », commente le Dr Cherian.

OMS : Bilan du Programme élargi de vaccination en Afrique du Sud après 40 ans d’existence

Alliance Gavi

Ces pauvres gens servent de cobayes sans même s'en rendre compte.

La fondation Bill et Melinda Gates & GAVI

« en matière de façonnage du marché des vaccins.» Une machine à fric increvable...

GAVI et ID2020

On retrouve ces deux-là sur un partenariat pour mettre en œuvre les modalités d'une identification unique pour les nourrissons par la numérisation des processus de vaccination au Bangladesh. Ce programme fournirait aux nourrissons et aux enfants une carte d'identité numérique portable, liée à la biométrie, soit au moment de l'enregistrement de la naissance, soit au moment de leur vaccination. La carte de santé numérique liée à la vaccination de l'enfant va bien au-delà de cette étape. À mesure que les enfants vieilliront, cette identité sera utilisée pour les inscrire à l’école, et plus tard encore, à bien d’autres services. De mon point de vue, ça ressemble à un carcan. Je n'exagère rien, même eux vous le disent : « Lives with you from life to death. » Jusqu'à la mort.

« Tout le monde devrait avoir accès à une carte d'identité numérique qui lui permette de prouver son identité au-delà des frontières institutionnelles et internationales et dans le temps, tout en lui donnant le contrôle sur la manière dont ses informations personnelles sont collectées, utilisées et partagées.
Nous appelons les exigences fondamentales de cette carte d'identité numérique les quatre P : Private, Portable, Persistent and Personal.»

 

 

Biocompatible near-infrared quantum dots delivered to the skin by microneedle patches record vaccination

« Au dossier. Une mauvaise tenue des registres de vaccination contribue à la sous-vaccination et aux décès évitables par la vaccination, un problème d'intérêt mondial. Cette image montre une tache de micro-aiguille (bleu) délivrant des points quantiques encapsulés de microparticules (vert) dans la peau. Pour enregistrer la vaccination sur le corps, McHugh et al. ont mis au point des micronoyaux dissolubles qui codélivrent le vaccin contre le poliovirus et des microparticules qui deviennent fluorescentes lorsqu'elles sont exposées à la lumière proche infrarouge. Les microparticules administrées ex vivo selon des schémas distincts sur la peau humaine ou porcine étaient invisibles à l'œil nu mais pouvaient être détectées par un smartphone adapté et n'interfèrent pas avec la production d'anticorps neutralisants chez les rats vaccinés. Cette étude de preuve de concept fait état d'une plateforme facile à administrer qui pourrait améliorer la tenue des registres de vaccination.» [CRÉDIT : SECOND BAY STUDIOS]

 

 

Quand éthique rime avec fric

« Justice Eta tend son petit pouce. Une tache d’encre atteste que ce bébé de 14 mois a été immunisé contre la polio et la rougeole, dans le cadre de la campagne de vaccination financée par la Fondation Bill & Melinda Gates au Nigeria. Mais la polio n’est pas le seul danger qui menace le petit Justice. Depuis sa naissance ou presque, il présente des troubles respiratoires. Son entourage dit simplement qu’il “a de la toux” » Suite de l'article ci-dessous

Merci à Vincent de Faits & Documents pour l'information entendue sur l'émission #6 - Coronavirus : le Nouvel Ordre mondial à quitte où double. 

En 2010, lors d'une conférence TED, Bill Gates exprime clairement que s'ils font (eux) du bon boulot avec les vaccins et les services à la santé, alors ils atteindront leurs objectifs. Qu'est-ce que les vaccins ont à voir avec la baisse du CO2 ?

C'est bien beau tout ça, mais quelle est la relation avec le coronavirus ?

Pour vacciner le plus grand nombre possible de gens, un virus extrêmement méchant ferait l'affaire. Pour ça, il suffit de battre le tam-tam de la guerre : celle du virus. Le covid-19 est l’opportunité pour l'oligarchie mondialiste de mettre en place plusieurs projets :

  • La stérilisation de masse.
  • Se débarrasser des "improductifs".
  • L'identification numérique de masse.
  • Faire un reset sur l'économie.

Entre autres...

Je vous laisse vous amuser avec la couverture de The Economist de 2019, sur laquelle figure un pangolin... comme par hasard.

©Marguerite Rothe

Partie 1 ici

Partie 2 ici

Event 201, au cas où... Partie 3/3
Event 201, au cas où... Partie 3/3
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :