ID2020 et ses partenaires lancent un programme visant à doter les vaccins d'une identification numérique

Publié le par Marguerite Rothe

«L'alliance ID2020 a lancé un nouveau programme d'identité numérique lors de son sommet annuel à New York, en collaboration avec le gouvernement du Bangladesh, l'alliance pour les vaccins Gavi, et de nouveaux partenaires du gouvernement, des universités, de l'aide humanitaire.

Selon l'annonce, le programme visant à tirer parti de la vaccination pour établir une identité numérique a été dévoilé par ID2020 en partenariat avec le programme d'accès à l'information (a2i) du gouvernement du Bangladesh, la direction générale des services de santé et Gavi.

L'identité numérique est un enregistrement informatisé de l'identité d'une personne, stocké dans un dossier. Elle est utilisée, dans ce cas, pour garder une trace des personnes qui ont reçu une vaccination.

[...]

Seth Berkley, PDG de Gavi, affirme que 89 % des enfants et des adolescents qui n'ont pas de papiers d'identité vivent dans des pays où l'organisation est active. "Nous sommes enthousiastes quant à l'impact potentiel de ce programme, non seulement au Bangladesh, mais aussi dans les pays éligibles à Gavi, ce qui constitue un moyen viable de combler le fossé identitaire", dit-il.

Un partenariat a également été formé plus tôt cette année entre Gavi, NEC et Simprints pour utiliser la biométrie afin d'améliorer la couverture vaccinale dans les pays en développement.

[...]

ID2020 a également annoncé de nouveaux partenariats et a fourni des rapports d'avancement sur les initiatives lancées l'année dernière. Depuis le sommet de l'année dernière, l'alliance ID2020 a été rejointe par la ville d'Austin, le CITRIS Policy Lab de l'université de Berkeley et Care USA.

La ville d'Austin, ID2020 et plusieurs autres partenaires collaborent avec les sans-abri et les prestataires de services qui s'engagent avec eux pour développer une plateforme d'identité numérique en chaîne appelée MyPass afin de permettre aux sans-abri de disposer de leurs propres données d'identité.

Selon ID2020, deux programmes pilotes lancés l'année dernière en partenariat avec iRespond et Everest ont chacun progressé. Le programme iRespond a amélioré la continuité des soins pour plus de 3 000 réfugiés recevant un traitement pour des maladies chroniques de l'International Rescue Committee en Thaïlande, selon l'annonce, tandis qu'Everest a contribué à fournir un accès à des subventions énergétiques essentielles et à une gamme de services supplémentaires avec des identités numériques sécurisées et centrées sur l'utilisateur, sans dépendre d'un smartphone.

Ce post a été mis à jour à 16h58 le 26 mars 2020 pour préciser que le programme est destiné à permettre aux gens de recevoir des vaccins et de prouver qu'ils les ont reçus, et non à suivre des individus, comme le prétendent certains théoriciens du complot.» Traduction Deepl sur l'article original.

Lire l'article original dans son intégralité ci-dessous :

C'que j'en dis

J'adore le dernier paragraphe. L'auteur fait une mise à jour juste pour dire que : «to allow people to receive vaccination and prove they have received it, not to track individuals, as claimed by some conspiracy theorists.» Il fait partie de ceux qui, s'ils ne sont pas complices, sont persuadés d'être super éveillés alors qu'ils sont profondément endormis.

Donc, selon lui, l'identité numérique mérite tous les éloges qu'on lui accorde. Et c'est un dispositif inoffensif qui, si l'on suit son raisonnement, ressemble juste à nos anciens carnets de santé. Sauf que là, au lieu de l'avoir dans la poche on l'aura dans la peau. Un truc inoffensif donc, mais qu'il faut tout de même expérimenter. Alors on fait ça au Bangladesh. Sur des enfants. Sur des gens pauvres. Sur des SDF. Sur des réfugiés. C'est moi qui a l'esprit mal tourné là, ou il fait exprès de ne pas voir qu'on se sert des ces populations comme si elles étaient des cobayes ? Et ça serait moi, la conspirationniste ?

«to allow people to receive vaccination and prove they have received it, not to track individuals,»

Sans rire ! Certes, l'identification numérique prouve que ces personnes ont été vaccinées, mais ce n'est pas la seule fonction du dispositif. D'ailleurs, ID2020 l'explique clairement sur son site. Sinon, où serait la rentabilité de la chose ? Ces gens-là ne font rien par altruisme. Rien.

Clairement, à terme, l'identité numérique est faite pour contrôler intégralement l'individu. Ce qui pose, il me semble, un ÉNORME problème d'éthique.

©Marguerite Rothe

Sur le site ID 2020

 

«providing everyone withe an essential building block to every right and opportunity they desserve.»

Un simple certificat, donc...

ID 2020 | Gavi | Microsoft : le monde selon Gates

La protection de l'identité est un énorme défi. Il faudra pour cela que le travail de nombreuses personnes et organisations engagées se rejoignent dans différentes régions, secteurs et technologies. Mais il est passionnant d'imaginer un monde où des identités numériques sûres et sécurisées sont possibles, offrant à chacun un socle essentiel à tous les droits et opportunités qu'il mérite. (Traduction avec Deepl)

Peggy Johnson Executive VP, business development, Microsoft corporation.

Une pétition est ouverte sur le site de la Maison-Blanche : «We Call For Investigations Into The "Bill & Melinda Gates Foundation" For Medical Malpractice & Crimes Against Humanity.»

« Nous demandons une enquête sur la "Fondation Bill & Melinda Gates" pour faute professionnelle médicale et crimes contre l'humanité. »

 

E&RFM : #31 Faut-il piquer Bill Gates ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :