Planète en confinement : ce n'est qu'un test, par Pepe Escobar

Publié le par Marguerite Rothe

Contrôle du terrain par le confinement ; ce n'est qu'un test. Par Pepe Escobar

[…] une prise de contrôle totale des médias corporatifs insinue que si les chiffres ne diminuent pas substantiellement, le Confinement de la Planète – un euphémisme pour dire « assignation à résidence » – sera maintenu, indéfiniment. […]

[…] John Lee, Professeur de Pathologie récemment retraité et ancien Pathologiste consultant du NHS, a récemment déclaré : « les 18 944 décès par coronavirus dans le monde représentent 0,14% du total. Ces chiffres pourraient augmenter, mais ils sont, à l’heure actuelle, inférieurs à ceux d’autres maladies infectieuses avec lesquelles nous vivons (comme la grippe) » .[…]

[…] Le Dr Sucharit Bhakdi, Professeur émérite de Microbiologie Médicale à l’Université Johannes Gutenberg de Mayence, a provoqué une immense controverse avec sa lettre ouverte à la Chancelière Merkel, soulignant les « conséquences complètement imprévisibles des mesures de confinement drastiques qui sont actuellement appliquées dans de grandes parties de l’Europe ». […] (Le professeur John Ioannidis, de l'université de Stanford (US), dit la même chose dans la vidéo d'Alexis Cossette, plus bas. C'est moi qui souligne)

[…] savoir comment l’Occident a été pris au dépourvu dans la propagation du Covid-19 – même après avoir bénéficié d’une avance de deux mois grâce à la Chine, et avoir eu le temps d’étudier différentes stratégies efficaces appliquées à travers l’Asie. […]

Démolition contrôlée en vigueur

[…] Début mars, le Chinese Journal of Infectious Diseases, hébergé par l’Association Médicale de Shanghai, a pré-publié un Consensus d’Expert sur le Traitement du Coronavirus à Shanghai. Les recommandations de traitement comprenaient « fortes doses de vitamine C… injectées par voie intraveineuse à une dose de 100 à 200 mg/kg par jour. L’utilisation continue doit permettre d’améliorer significativement l’indice d’oxygénation ». […]

[…] En revanche, c’est comme si le contrecoup de la « guerre du peuple » chinoise brutalement rapide contre le Covid-19 avait pris Washington totalement au dépourvu. Les rumeurs persistantes sur le réseau chinois indiquent que Pékin a déjà étudié toutes les pistes plausibles concernant l’origine du virus Sars-Cov-2 – une information vitale qui sera certainement utilisée comme arme, à la Sun Tzu, au bon moment. […]

[…] En l’état actuel des choses, la durabilité du projet complexe d’intégration eurasiatique n’a pas été substantiellement compromise. Alors que l’UE a fourni à l’ensemble de la planète une preuve flagrante de son impuissance et de son ignorance, le partenariat stratégique entre la Russie et la Chine se renforce de jour en jour, misant de plus en plus sur le « soft power » et faisant progresser le dialogue pan-euroasiatique qui inclut, de manière cruciale, l’aide médicale. […]

[…] Cela nous entraîne sur un territoire véritablement explosif. Une critique de la stratégie Planète en Confinement soulève inévitablement de sérieuses questions qui pointent vers une démolition contrôlée de l’économie mondiale. Ce qui est déjà en vigueur, ce sont les myriades de déclinaisons de la loi martiale, le contrôle sévère des médias sociaux en mode « Ministère de la Vérité » et le retour de contrôles stricts aux frontières. […]

[…] Ce sont là les marques sans équivoque d’un projet massif de restructuration sociale, avec une surveillance complète, un contrôle de la population et une distanciation sociale promue comme la nouvelle norme. […]

[…] Cela reviendrait à pousser à l’extrême la déclaration du Secrétaire d’État Mike « nous mentons, nous trichons, nous volons » Pompeo, selon laquelle le Covid-19 est un exercice militaire en temps réel : « Cette affaire va de l’avant – nous sommes dans un exercice en temps réel ici pour faire les choses bien ». […]

[…] À toutes fins utiles, la Guerre Mondiale contre le Terrorisme a été remplacée par la Guerre Mondiale contre les Virus. Mais ce qui n’est pas sérieusement analysé, c’est la Tempête Toxique Parfaite : une économie totalement brisée ; la Mère de Tous les Crashs Financiers – à peine masquée par les billions d’argent hélicoptère de la Fed et de la BCE ; les dizaines de millions de chômeurs engendrés par la Nouvelle Grande Dépression ; les millions de petites entreprises qui vont tout simplement disparaître ; une crise de santé mentale généralisée et mondiale. Sans parler des masses de personnes âgées, en particulier aux États-Unis, qui recevront un avis de décès tacite. […]

L’IA et l’ID2020

[…] La Commission Européenne est impliquée dans un projet crucial mais pratiquement inconnu, CREMA (Cloud Based Rapid Elastic Manufacturing) qui vise à faciliter la mise en œuvre la plus large possible de l’IA en conjonction avec l’avènement d’un système One-World sans argent liquide.

La fin de l’argent liquide implique nécessairement un gouvernement « One-World » capable de distribuer – et de contrôler – le RUB ; un accomplissement total de facto des études de Foucault sur la biopolitique. Toute personne est susceptible d’être effacée du système si un algorithme assimile cet individu à un dissident.

C’est encore plus sexy lorsque le contrôle social absolu est promu comme un vaccin innocent.

L’ID2020 se décrit elle-même comme une alliance bénigne de « partenaires public-privé ». Il s’agit essentiellement d’une plateforme d’identification électronique basée sur la vaccination généralisée. Et cela commence dès la naissance ; les nouveau-nés recevront une « identité numérique portable et persistante liée à la biométrie ». […]

[…] Cela pose une question sérieuse : l’ID2020 a-t-elle été programmée pour coïncider avec ce qu’un sponsor crucial, l’OMS, a qualifié de pandémie ? Ou une pandémie était-elle absolument cruciale pour justifier le lancement de l’ID2020 ? […]

[…] Les pouvoirs en place, s’inspirant des méthodes éprouvées de la CIA depuis des décennies, appellent bien sûr cela une « théorie de la conspiration ». Pourtant, ce que de vastes pans de l’opinion publique mondiale constatent, c’est qu’un virus – dangereux – est utilisé comme prétexte pour justifier l’avènement d’un nouveau système financier numérique, avec un vaccin forcé et une nanopuce créant une identité numérique complète et individuelle.

Le scénario le plus plausible pour notre avenir immédiat se lit comme des regroupements de villes intelligentes reliées par IA, avec des personnes contrôlées en permanence et dûment micro-pucées faisant ce dont elles ont besoin avec une monnaie numérique unifiée, dans une atmosphère de Panopticum de Bentham et Foucault en surrégime. […]

« Donc, si c’est vraiment notre avenir, le système mondial existant doit disparaître. C’est un test, ce n’est qu’un test »

©Pepe Escobar

L'article dans sa forme intégrale (Français et Anglais), via les liens ci-dessous :

Mon grain de sel

Oui, j'aimerais bien que Pepe Escobar soit dans l'erreur, mais je crains que son analyse ne soit juste. En février, quand a été publié sur Internet un article qui annonçait, grâce à un modèle mathématique, qu'Eric Toner du Center for Health Security avait pu établir, grâce à sa simulation sur le coronavirus, qu'il pourrait y avoir 65 millions de morts en l'espace seulement de 18 mois, j'ai pensé deux choses :

  1. Ils (les tyrans qui sont aux manettes) veulent déclencher une panique, où quoi ?
  2. Ça, ressemble à un galop d'essai.

Il n'y a pas besoin d'avoir une boule de cristal, pour comprendre ça. Cela fait plusieurs années qu'ils nous bassinent avec la possibilité qu'il y ait un jour une grave épidémie (eux, ils n'ont pas de boule de cristal non plus, mais ils ont les labos, si vous voyez ce que je veux dire). Rappelez-vous l'hystérie de la supposée pandémie du H1N1, en 2009 (on retrouve dans cet article toute les problématiques qui nous intéressent aujourd'hui ! Je vous le mets en lien en bas de page, si cela vous intéresse) Nous allions tous mourir, et il fallait que tout le monde se vaccine. L'hystérie médiatique était totale. Comme aujourd'hui.

La différence, c'est qu'en 2020, ce virus (probablement trafiqué par la main de l'homme), s'il n'est pas dangereux, est cependant d'une grande virulence pour les personnes âgées et celles qui souffrent de déficit immunitaire.

Donc, nos bons samaritains s'entraînent avec application depuis plusieurs années, sur tous les plans, militaires compris : ici ; mais vous trouverez beaucoup d'exemples en tapant dans votre moteur de recherche : « military exercises in case of a pandemic or disaster ».

Pour reprendre l’expression du docteur Rima Laibow, qu'elle utilise dans l'épisode nº 5 de la saison 1 de la série : Conspiracy Theory with Jesse Ventura, il est possible qu'ils préparent « The great culling ». Ils y travaillent sûrement depuis très longtemps ; probablement depuis bien plus longtemps que ce que nous sommes capables de l'imaginer. Quand les banquiers ont décidé de faire main basse sur l'argent des peuples et projetaient de créer la FED, cela leur a pris un temps considérable avant de toucher au but, le 13 janvier 1913. Ces gens-là travaillent sur le temps long. Très, très long. C'est ce qui rend leur capacité de nuisance extrêmement dangereuse.

Extrait de l’allocution du président de la République Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa, lors des vœux au corps diplomatique étranger le 16 janvier 2009.

« Je puis vous dire une troisième chose : on ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer. Car, à travers le monde, les forces au service du changement sont considérablement plus fortes que les conservatismes et les immobilismes. » (disait-il, tout en faisant incidemment le cornuto)

La gouvernance mondiale (la même que celle préconisée sur les panneaux de granit des Georgia Guidestones , c'est leur grand projet (régner sur la Terre, avec un troupeau de 500 millions d'humains d'esclaves pour les servir). Sarkozy n'est d'ailleurs pas le seul à en parler ; tous les grands mondialistes l'ont évoqué au moins une fois dans leur vie face aux caméras ou en entretien. Le fait est que changer la face du monde, aussi radicalement, présume une préparation hors normes qui doit toucher tous les secteurs de la société. Les médias ont une part extrêmement importante, dans cette mission. C'est par eux que le poison du mensonge et de l'illusion est répandu.

Je ne sais pas si les événements s'accélèrent parce que Trump est en train de changer les statuts de la FED, et que les maîtres obscurs du monde veulent à tout prix passer à l'étape suivante de leur grand plan de conquête ; ou si c'est autre chose qui nous est encore incompréhensible. Toutefois, le motif de l'argent me semble assez plausible. Il faut attendre. Rien qu'à lire les dernières phrases d'Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée du 16 mars dernier, je pense qu'on ne va pas être déçus . Adresse aux Français du président de la république Emmanuel Macron :

« Beaucoup de choses que nous pensions impossibles adviennent. Ne nous laissons pas impressionner. Agissons avec force mais retenons cela : le jour d’après, quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour au jour d’avant. Nous serons plus forts moralement, nous aurons appris et je saurai aussi avec vous en tirer toutes les conséquences, toutes les conséquences.»

Ayant bien compris que ces gens parlent systématiquement un double langage, cette phrase anodine résonne étrangement à la porte de mon inconscient.

©Marguerite Rothe

Dans sa vidéo, Alexis Cossette-Trudel nous propose le court extrait d'un film en préparation qui donne la parole à plusieurs experts à propos du coronavirus | Covid-19. Ici, il s'agit du professeur :

Selon cet expert, les décisions qui sont prises actuellement, sur la base de données erronées, sont graves et dangereuses.

Merci à Radio-Québec pour la traduction, ainsi que son incroyable travail d'enquêteur !

J'ai calé la vidéo sur le passage en question, mais pour ceux qui ont le temps et le désir d'en savoir davantage, je vous conseille de la regarder dans son entier. Elle est bourrée d'informations sur la manière dont les médias traitent les statistiques. Édifiant !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :