Se réinformer, mais comment ?

Publié par Marguerite Rothe

Oui, comment faire quand l'on voit bien que les médias traditionnels ne font plus leur travail d'information et que par ailleurs, l'on craint de se fourvoyer sur Internet ? À qui faire confiance ?

Comment plonger parmi les milliards de pages Internet ? Comment ne pas s'y noyer ?

Il arrive qu'au fil des mises en ligne que je fais, des personnes prennent contact avec moi pour savoir si ce que je raconte est sourcé. Ils sont méfiants, inquiets. Saine attitude. La question sous-jacente étant : peut-on vous faire confiance ?

Habituellement, mes réponses  sont sensiblement toujours les mêmes : toutes mes sources sont introduites dans mes textes via des liens hypertextes. Sources que j'ai pris la peine de vérifier en remontant jusqu'au post originel. À ce moment-là, si je ne trouve rien, ou si ce que je trouve ne me satisfait pas, je laisse tomber et m'en vais prospecter ailleurs.

Soyez raisonnablement méfiants, suspicieux, tout en laissant votre esprit ouvert à l'inconnu.

Ne vous contentez pas de lire ce qui est écrit, mais prenez l'habitude de chercher de votre côté. Cherchez et recoupez les informations ; comparez-les. Faites un authentique travail d'enquête. Nous ne sommes pas journalistes, mais aucune loi ne nous interdit, à partir du moment où nous agissons dans le cadre de la légalité, de nous comporter comme si nous en étions. Ne soyons plus dépendants comme des petits enfants. Nous n'avons pas besoin d'eux pour nourrir notre esprit. Arnaud A. Upinsky  a une très belle devise pour illustrer cela : « Réarmons notre intelligence ! »

Et puis lisez, lisez, lisez. Même les livres interdits par la bienpensance. Surtout eux.

Sinon, regardez des vidéos (évitez de lire les commentaires qui, bien souvent, n'apportent rien de positif ; réfléchissez par vous-même à ce que vous venez d'écouter, de voir. Prenez des notes : Pour/Contre) Mais rien ne vaut la lecture. Et puis, il est plus facile de rouvrir un livre à un certain passage, que d'avoir la démarche identique avec une vidéo. Pour ceux que cela intéresse, je propose en bas de page une « Bibliothèque de combat » pour une démarche vers la dissidence.

Enfin, j'explique que pour faire ma revue de presse, écrire un article, ou tout simplement pour m'informer, je vais majoritairement sur des sites que je connais de longue date et que sais être fiables et sérieux. Pour ceux qui n'ont aucun point de départ, ils peuvent toujours consulter la sélection que je propose en page d'accueil de mon blogue, dans la section « Ailleurs... » 6 liens renvoient vers des sites que je fréquente régulièrement et auxquels j'accorde toute ma confiance d'internaute. Mais, comme je le précise à chaque fois : attention, ces sites correspondent à ma personnalité, et peut-être ne vous conviendront-ils pas. Avec le temps et l'habitude, il y a suffisamment de choix sur la Toile pour que chacun trouve ce qui lui correspond.

Je ne détiens pas la vérité. Et je ne cherche pas non plus à convaincre qui que ce soit. À chacun de forger ses propres opinions. À chacun d'éclairer son chemin avec sa propre lanterne. Mais si à l'occasion mes recherches peuvent aider d'autres chercheurs, alors tant mieux.

 Concrètement

Outre les indications simples à observer que je viens d'énumérer ci-dessus, vous devez impérativement vous habituer à conserver un grand recul émotionnel face à l'information. C'est avec vos émotions que les médias-menteurs vous piègent. Comme lorsqu'on vous montre la photo d'un petit noyé sur une plage. C'est tragique. La révolte qui éclate en vous est instantanée. Les manipulateurs viennent de gagner.

Ne perdez pas votre sang-froid. Au contraire, posez-vous la question : pourquoi nous montrer une image aussi perturbante ? N’arrêtez pas de vous questionner : pourquoi un enfant ? Pourquoi en ce moment ? Que s'est-il réellement passé ? Que me dit cette photo ? 

La mort tragique du petit syrien, Aylan.

La photo qui a été majoritairement publiée par la presse française et internationale. Le cliché est un plan serré ; qu'y a-t-il hors champ ?

(en vérité, quand on agrandit suffisamment la photo, on voit nettement deux hommes et une canne à pêche en appui sur une chaise. L'un des deux hommes tient à bout de bras quelque chose qui ressemble à un sachet plastique.)

_______________________________________

« Une vague d’émotion a submergé brutalement les populations vivant dans l’espace Otan. Elles ont soudainement pris conscience du drame des réfugiés en Méditerranée ; une tragédie qui dure depuis des années dans leur indifférence permanente.

Ce revirement est dû a la publication d’une photographie montrant un enfant noyé, échoué sur une plage turque. Peu importe que cette image soit un grossier montage : la mer rejette les cadavres parallèlement aux vagues, jamais perpendiculairement. Peu importe qu’elle ait été instantanément reproduite à la "une" de presque tous les journaux de la zone Otan en moins de deux jours. On vous a déjà dit que la presse occidentale est libre et pluraliste. » La suite de l'article de Thierry Meyssan ici.

Cette mise en scène là est un exemple parmi tant d'autres. Les manipulations, les mensonges, les bidonnages, les dissimulations, les montages photo, vidéos, audios, que ce soit en temps de paix ou de guerre sont légion. Tous les médias "mainstream", dominants, en bon français, vous abreuvent à longueur de temps de mensonges. Ils manipulent en permanence votre mental. Pour vous faire ingurgiter de la publicité, mais pas que : le cynisme du père Bouygues et l'encore plus cynique et ignoble Edward Bernays. Mais là où le culot de ces gens est infini, c'est qu'ils pratiquent sans vergogne l'accusation inversatoire. C'est-à-dire qu'ils vous accusent vous, des méfaits et des crimes qu'eux commettent en permanence.

©Marguerite Rothe

Exemples par l'image

 

 

 

 

 

 

 

Autant que faire se peut, évitez de faire travailler les GAFAM

Bibliothèque de « combat »

Complot mondial contre la santé, de Claire Séverac

La guerre secrète contre les peuples, de Claire Séverac

La coupe est pleine, nos enfants sont plus précieux que le CAC40, de Claire Séverac, en collaboration avec Sylvie Simon

Atlas du mondialisme, de Pierre Hillard

La marche irrésistible du Nouvel Ordre Mondial, de Pierre Hillard

Archives du mondialisme, de Pierre Hillard

La stratégie du choc, de Naomi Klein

Kinsey, la face obscure de la révolution sexuelle, de Judith Reisman

Les secrets de la réserve fédérale, d'Eustace Mullins

 Sionisme et mondialisme | Le sionisme, de ses origines au IIIe Reich 1895-1941, par Pierre Hillard

La Vendée- Vengée : Le génocide franco-français, par Reynald Secher

Vendée : du génocide au mémoricide : Mécanique d'un crime légal contre l'humanité, par Reynald Secher

L'imposture des droits sexuels, ou la loi du pédophile au service du Nouvel Ordre mondial, (préférez l'édition 2020, dont tous les liens ont été réactualisés) par Ariane Bilheran

La controverse de Sion, de Douglas Reed. (J'ai fait mes premiers pas dans la réinformation avec ce livre. Si vous ne devez en lire qu'un, alors préférez celui-ci. Il clair et d'une extraordinaire intelligence, de celle qui vous réconcilie avec le monde difficile qui nous entoure.)

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :