5G | La menace cachée : le déversement d'un contaminant mondial

Publié le par Marguerite Rothe

Je vous relaye aujourd'hui la partie d'un article de Diario de Vallarta & Nayarit - Claudio Fabian Guevara, concernant la 5G que j'ai trouvée particulièrement intéressante. Comme d'habitude, je vous mets le lien en bas de page pour que vous puissiez lire ce post dans son intégralité. En plus de la 5G, les autres sujets sont : Coronavirus : opération mondialiste, OMS, décomptes amplifiés des morts pour instiller la terreur au sein des populations, mise en place d'un totalitarisme de la santé et d'une distanciation sociale créant la peur du contact « Derrière ce concept se cache l'idée que chaque personne est en soi un danger pour les autres.» Expliquent les auteurs de l'article.

Je vous rappelle que le gouvernement a profité du confinement pour faire publier une Ordonnance n° 2020-320 du 25 mars 2020 relative à l’adaptation des délais et des procédures applicables à l’implantation ou la modification d’une installation de communications électroniques afin d’assurer le fonctionnement des services et des réseaux de communications électroniques.

Il se dit que le déploiement des antennes 5G a été rondement mené (un peu partout sur la planète) pendant le confinement. Je ne sais pas si c'est vrai, mais en tout cas, l’ordonnance, elle, elle est tout ce qu'il y a de plus vrai. Tout comme il est vrai que bien des citoyens comprennent le danger que cache la mise en place de la5Gé

Un homme, une femme, quand ils n'ont pas envie de crever et qu'ils le font savoir, deviennent aussitôt d'immondes complotistes. Donc, lui, il est quoi, ce pouvoir technocratique mondial qui impose une technologie sans qu'aucune évaluation des dommages qu'elle pourrait causer n'ait été faite ? Je laisse à chacun la réponse qu'il jugera la mieux adaptée.

Enfin, pour terminer, je vous relaye une vidéo de Kla.tv, sur la 5G avec un témoignage : « Quelle est la différence entre une guerre avec des bombes et la guerre 5G annoncée contre l'humanité entière ? Comparée à une bombe, la 5G n'est pas une guerre rapide, mais une guerre cruelle, lente et indescriptiblement douloureuse. Ivo Sasek raconte son histoire personnelle de souffrance subie avec la 2G presque « nostalgique » en comparaison et appelle les médias à se repentir enfin de leurs maudits mensonges.»

©Marguerite Rothe

____________________________________________________


« Le 25 janvier 2020, avec des manifestations dans plus de 195 villes de 32 pays, la première journée mondiale de protestation contre la technologie 5G a eu lieu. Les citoyens demandaient l'arrêt de la mise en œuvre à grande échelle des technologies 5G pour des raisons scientifiques, en raison notamment de leur impact potentiel sur la santé, la faune et l'environnement.

Dans ce contexte, on a beaucoup spéculé sur le fait que le lancement de la 5G à Wuhan (la première "ville intelligente" de Chine) serait le déclencheur de l'épidémie, et expliquerait pourquoi l'Italie (l'un des champions de la 5G en Europe) est un autre épicentre. Les médias traditionnels, profitant de l'ignorance massive sur le sujet, ont rapidement tourné cette hypothèse en ridicule.

Toutefois, les preuves des dommages causés aux systèmes biologiques par les transmissions sans fil sont accablantes et sont reprises dans le rapport en temps réel du groupe Bioinitiative, ainsi que dans des déclarations telles que la Déclaration de Fribourg, l'Appel international 2015 et la campagne Stop5G. Ces documents, soutenus par d'éminents scientifiques et des milliers de personnes, prévoient de nouvelles perturbations à la santé publique lorsque la cinquième génération du réseau pour téléphones portables sera déployé sur terre et dans l'espace.

Bien que le négationnisme officiel dise le contraire, les champs électromagnétiques interagissent avec des éléments physico-chimiques, avec le potentiel de déclencher des troubles de la santé et du comportement. Le Dr Thomas Cowan a synthétisé dans une présentation de 10 minutes, pourquoi, depuis l'épidémie de grippe espagnole de 1918 au coronavirus, chaque nouvelle couche d'électrification de la terre a entraîné une vague de nouvelles maladies.

Le récit du coronavirus, dans cette perspective, serait un écran de fumée, un bouc émissaire élaboré pour "expliquer" cette épidémie et les suivantes qui auraient lieu dans un avenir proche.

Dans cette ligne, le Dr Dietrich Klinghardt, fondateur du Sophia Health Institute et autorité mondiale sur les champs électromagnétiques et la santé, décrit comment le taux de mortalité par coronavirus (situé entre 0,5 et 2%) atteint 60% à l'hôpital EvergreenHealth de Kirkland de Washington.

Le chercheur spécule sur une possible interaction du 5G avec le virus. Kirkland est l'une des cinq villes du pays "solidement connectées" à la 5G, et EvergreenHealth est le seul hôpital du pays connecté et transmettant en 5G.

Si la 5G est liée à la crise actuelle, ce que nous verrons dans les prochains mois sera une succession d'épidémies au fur et à mesure que le nouveau réseau sera déployé dans différentes parties du monde. Le "coronavirus" (ou d'autres souches) sera recyclé comme explication récurrente.

Le mondialisme enterre ce débat par un blocus médiatique féroce, car l'une de ses matrices fondatrices est la capture des populations au sein du réseau de contrôle social massif qu'impliquent les technologies sans fil. C'est pourquoi la 5G est plutôt présentée comme un grand outil pour la crise sanitaire : un autre signe de la conception mondialiste. L'enfermement massif devient un prétexte pour canaliser toute activité sociale (cours, réunions, travail) vers l'Internet. L'accélération du déploiement de la 5G est présentée comme un moyen de satisfaire la "demande accrue de travail à distance", et les robots 5G sont présentés comme des aides providentielles dans la crise hospitalière. »

Pour lire l'article dans son intégralité, suivre le lien ci-dessous :

Vidéo accessible via le lien ci-dessous. Pour mémo, je vous rappelle que sur Kla.tv, toutes les vidéos sont retranscrites dans plusieurs langues, dont le français.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :