Les rois maudits, fresque historique romancée de Maurice Druon

Publié le par Marguerite Rothe

Philippe IV, dit le Bel, roi de France, 1285 - 1314 | Ill de l'article, M. Rothe

Maurice Druon plante les décors de son roman-fleuve sous le règne de Philippe IV, mieux connu sous le nom de Philippe le Bel ou le Roi de fer.  L'action commence au moment où le maître de l'ordre des templiers, Jacques de Molay, est condamné à périr sur le bûcher sous les chefs d'accusation : d'hérésie, de simonie, de sodomie, de blasphème, de fornication, et d'idolâtrie. De Molay, hurlant autant de souffrance que de rage lance une malédiction en direction du roi : 

« Honte ! Honte ! Vous voyez des innocents qui meurent. Honte sur vous tous ! Dieu vous jugera.

La flamme le flagella, brûla sa barbe, calcina en une seconde sa mitre de papier et alluma ses cheveux blancs.

La foule terrifiée s’était tue. On eût dit qu’on brûlait un prophète fou. De ce visage en feu, la voix effrayante proféra :

— Pape Clément !… Chevalier Guillaume !… Roi Philippe !… Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment ! Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races ! »

Nous sommes à Paris, le 18 mars 1314. Un mois plus tard, le pape Clément V décède. Et, avant la fin de l'année, Philippe IV meurt dans un accident de chasse... La malédiction serait-elle en route ? De quoi nourrir l’imaginaire d'un écrivain !

Dans Les Rois maudits, Maurice Druon fait défiler au fil des pages toutes les grandes figures de l'Histoire de cette époque. Les Rois maudits, c'est de l'Histoire, mais aussi des portraits, des aventures, des énigmes, des trahisons, des passions. L'histoire est palpitante. En 2013, George R. R. Martin rédige un billet de blogue : "My hero: Maurice Druon":

"The Accursed Kings a tout pour plaire : des rois de fer et des reines étranglées, des batailles et des trahisons, des mensonges et de la luxure, des tromperies, des rivalités familiales, la malédiction des Templiers, des bébés échangés à la naissance, des loups, des péchés et des épées, le destin d'une grande dynastie et tout cela (ou presque) tout droit sorti des pages de l'histoire. Et croyez-moi, les Starks et les Lannisters n'ont rien à voir avec les Capets et les Plantagenets. Que vous soyez un passionné d'histoire ou un fan de fantaisie, l'épopée de Druon vous fera tourner les pages : c'est le jeu original des trônes."

J'ai « lu » Les Rois maudits en audio. L'interprétation de François Berland est intelligente et savoureuse. On l'écoute, et le temps passe comme dans un rêve éveillé. Cette œuvre n'est plus éditée dans ce format, que ce soit chez Sixtrid, ou Audible. Mais, pour les intrépides du Net, elle est disponible ici, grâce au P2P (3.70 Go). Sinon, cette saga est toujours éditée aux formats papier ou eBook, et très facile à trouver.

À propos de l'interprète, François Berland ; surtout ne pas le confondre avec le François Berléand, celui qui dit que les Gilets Jaunes le font chier. Pauvre type. En plus d'être idiot, il est grossier. Pendant que les Gilets Jaunes manifestaient leur souffrance au monde, hormis une poignée, tous ces authentiques zartistes sans aucun génie restaient muets. Et ça chante pour les restaus du cœur. On croit rêver. Bande d'enfoirés, va.

Bref, si vous aimez les romans historiques de qualité, splendidement écrits, laissez-vous tenter par la fresque Les Rois maudits, le voyage en vaut largement la peine. Et, en effet, nos rois maudits n'ont rien à envier aux Starks et aux Lanisters !

©Marguerite Rothe

Adaptation de 2005 ; les quatre épisodes suivants, sont sur cette page.

Maurice Druon 1994 • ©Photo Micheline Pelletier

Petite vidéo qui n'a rien à voir avec ma fiche de lecture, mais l'échange est magnifique, plein d'intelligence et de tendresse, aussi, en ces temps troublés je vous la partage en pensant que, quoi qu'on en pense et dise : la vie est belle !