Les tests PCR du Covid peuvent-ils être un moyen d'infecter ou d'implanter furtivement des personnes ?

Publié le par Marguerite Rothe

Je vous relaye aujourd'hui un article qui traite de la pertinence de se faire tester pour le Covid-19. Jusqu'à aujourd'hui, celui de Makia Freeman (rédactrice en chef du site alternatif d'informations : "The Freedom Articles") est le plus clair et le plus complet que j'ai pu trouver (Sott.net).

Mon sentiment final ? Pour ma part, cet écouvillon, anormalement long, ne me dit rien qui vaille ; toute cette manipulation pour un simple test ? Et pour un virus grippal, qui plus est ? Même sans rien y connaître en médecine et analyses, la mise en oeuvre de ce dépistage me paraît extrêmement disproportionnée, et dangereuse, comme détaillée dans l'article. Que chacun forge sa propre opinion en le lisant. Faites également vos propres recherches.

Partagez cette information le plus qu'il vous sera possible de le faire. Dans le doute et au cours de ces temps plus que troublés, la prudence s'impose.

©Marguerite Rothe

« Les tests PCR du Covid qui sont en cours de déploiement dans le monde entier, conformément au plan 1-3-30 de la Fondation Rockefeller, sont le principal objectif de cette phase actuelle de l'opération Coronavirus. Plus le nombre de personnes testées est élevé, plus le nombre de cas positifs enregistrés est important, ce qui alimente le discours officiel de peur et la maintient en vie pour justifier une nouvelle tyrannie. Cependant, il se peut qu'autre chose soit également à l'œuvre. Nous devons nous demander si ces tests PCR du Covid ne seraient pas en fait une ruse pour accéder secrètement à notre organisme interne, en particulier à notre cerveau. Les écouvillons nasaux utilisés — appelés naso-pharyngés ou oro-pharyngés — sont incroyablement longs puisqu'ils mesurent environ 15 cm, ce qui signifie qu'ils atteignent l'arrière de notre gorge. Existe-t-il une raison médicale pour laquelle ces écouvillons doivent être de cette longueur ? J'ai couvert dans d'autres articles à quel point les tests PCR sont imparfaits et inadaptés. Ces tests pourraient-ils être utilisés pour infecter subrepticement des personnes avec un agent pathogène quelconque, administrer le vaccin qu'ils prétendent être encore en développement, ou même implanter des personnes avec des nanotechnologies telles que les puces électroniques ?

Tests Covid : S'agit-il d'accéder à la plaque Cribriform ou de la cibler ?

En anatomie humaine, la plaque cribriforme est un os médian important qui fait partie à la fois du crâne et du nez et qui transmet les nerfs olfactifs qui véhiculent le sens de l'odorat. Il s'agit d'une partie du corps très délicate et fragile.

Note du traducteur :

Coupe de la plaque Cribiforme

« la plaque cribriforme est étroite et profondément rainurée ; elle soutient le bulbe olfactif et est perforée par des foramines pour le passage des nerfs olfactifs. Les foramines situées au milieu de la rainure sont petites et transmettent les nerfs à la voûte des fosses nasales ; celles des parties médiane et latérale de la rainure sont plus grandes - les premières transmettent les nerfs à la partie supérieure de la cloison nasale, les secondes à la conque nasale supérieure. Une plaque cribriforme fracturée peut entraîner un dysfonctionnement olfactif, un hématome septal, une rhinorrhée du liquide céphalo-rachidien (LCR) et éventuellement une infection pouvant conduire à une méningite. La rhinorrhée du LCR (liquide clair qui s'écoule du nez) est très grave et considérée comme une urgence médicale. Source»

Pourquoi diable les tests Covid contiennent-ils un tampon — un bâtonnet rembourré — qui peut titiller cet os délicat ? Serait-ce parce que la plaque cribriforme permet d'accéder au cerveau ? Jim Stone y a récemment fait allusion dans un article intitulé « Le test Coronavirus n'est pas crédible et est probablement destiné à un accès clandestin au cerveau », reproduit sur ce site [en anglais - NdT] :

"Ils affirment que le virus détruit le système nerveux d'un grand nombre de personnes, laissant des problèmes neurologiques et des lésions cérébrales durables. Mais j'aimerais demander : le virus fait-il vraiment cela, ou est-ce que ce sont les tests ? Il existe probablement différents types de tests, mais dans de nombreux cas, il se pourrait bien que ces tests PCR du Covid-19 puissent causer les lésions cérébrales. C'est facile à expliquer :

Beaucoup de ces tests — tous ceux qui utilisent l'« écouvillon » incroyablement long — prennent leurs échantillons sur la plaque cribriforme, un os d'un millimètre d'épaisseur situé au sommet de la cavité nasale et perforé de nombreux trous qui vont directement dans la cavité cérébrale. Ces trous sont le passage de vos nerfs olfactifs, et ils sont nombreux — l'os est semblable à un grossier tamis. Si vous vouliez saboter quelqu'un en lui implantant un virus cérébral dissimulé, une nanotechnologie, ou en lui implantant une puce, ce serait l'endroit idéal pour le faire car un médecin serait peut-être capable de retirer une puce mais un individu lambda ne pourrait certainement pas le faire sans perforer cet os très fin — qui n'est même pas vraiment un os, il s'agit pour moitié d'un nerf — et toute personne qui tenterait de procéder elle-même à une extraction finirait probablement par se tuer. Tous les produits chimiques, virus, nanotechnologies ou autres qu'ils voudraient y placer auront un accès immédiat au cerveau, quant à l'extraire, vous pouvez oublier car une fois qu'il est introduit, il y est pour de bon. Il serait littéralement placé directement contre le cerveau, et y accéderait directement.

Les gens se plaignent que les tests sont atrocement douloureux et que la douleur dure des jours. Pour quelle raison les tests devraient-ils toucher la partie du corps humain la plus accessible au cerveau ? S'agit-il vraiment de tester ? Les tests ADN se font avec un simple prélèvement buccal, et il est ridicule de penser qu'un test de dépistage de virus — alors qu'on est censé pouvoir le propager par la toux — ne serait pas identique. Il y a quelque chose qui cloche avec ces tests. Ils doivent ÊTRE bidons — ou du moins ceux qui prélèvent littéralement un échantillon proche du cerveau. Il n'est pas étonnant que la douleur persiste pendant des jours et que ce soit [puisse être - NdT] la raison pour laquelle les gens perdent définitivement l'odorat, c'est probablement parce que les nerfs olfactifs sont touchés par ce prélèvement.

Je parie que vous ne saviez pas à quel point ce test est vraiment désagréable. Évitez-le à tout prix.

J'avais vu un article sur ce sujet il y a quelques jours, et je l'avais alors écarté... Je ne pouvais pas imaginer que ces monstres pourraient utiliser leurs méthodes barbares de « test PCR » comme moyen d'ENDOMMAGER nos cerveaux... L'éthique mise à part, je ne pouvais pas imaginer que ces créatures immondes s'abaisseraient à un niveau aussi horrible... Mais encore une fois, nous avons affaire ici à des monstres sans conscience humaine, n'est-ce pas ?"»

Poursuivre la lecture en suivant le lien ci-dessous :

Juste pour que vous ayez un aperçu du degré de dinguerie où nous sommes rendus

Coronavirus, soyez vigilants

Passerelle étroite devant

Veuillez vous assurer :

  • de garder vos distances
  • de croiser les passants rapidement
  • de détourner le regard quand vous croisez d'autres personnes

Merci de garder vos distances

HALLUCINANT !