Tests RT-PCR : le lobby pharmaco-chimique se fout de notre poire (vidéos)

Publié le par Marguerite Rothe

Et tout cela, avec la complicité des me(r)dias

Pourquoi les labos pharmaceutiques persistent-ils à pratiquer les tests RT-PCR ? Car de la bouche même de l’inventeur Kary B. Mullis, son invention est un excellent outil de recherche scientifique, mais horrible pour la médecine clinique. Peut-on raisonnablement croire que les labos ignorent cette information ? La question est grave.

Première vidéo :

Ancienne directrice de recherche à l’Inserm, Alexandra Henrion-Caude, généticienne, répondait le 10 septembre 2020 aux questions de Planètes360. Dans cet extrait, elle s’interroge quant à la manière et au pourquoi des prélèvements faits par de longs écouvillons introduits jusque dans l’arrière-gorge du patient ; au point de toucher la plaque cribriforme (en sachant que derrière cette fine paroi, se trouve juste notre cerveau) ; en ce cas, le patient est-il à l'abri d'une quelconque contamination ?

Seconde vidéo :

Ici, Kary Mullis (l'inventeur du test RT-PCR) explique lui-même que son outil est excellent pour la recherche scientifique, mais horrible pour la médecine clinique. Voilà, voilà...

Relayez, relayez, relayez !

©Marguerite Rothe

Généralement, la traduction automatique de YT n'est pas terrible, mais là, elle est franchement catastrophique. Dommage.

Publié dans Revue de Presse, Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :