Censure sauvage | YouTube, Amazon, Twitter, Facebook, NE SONT PAS « LA LOI »

Publié le par Marguerite Rothe

Odysée, l'alternative à YouTube

Au mois d'octobre dernier, alors que des vidéos de Janet Ossebaard étaient en visionnage sur ma chaîne YouTube depuis fin septembre, la plateforme internationale, dans une rage de censurer tout ce qui pouvait nuire à l'élection du candidat à la présidentielle américaine de 2020 (un Joe Biden, pion incontestable de l'État profond en passe d'être démasqué et présenté à la justice américaine comme traître à la Nation), a littéralement supprimé des centaines de grandes chaînes de lanceurs d'alerte. Elle a également "nettoyé" des chaînes microscopiques comme la mienne (255 abonnés), au prétexte qu'elles diffusaient des vidéos comme celles de Janet Ossebaard. Des vidéos qui font réfléchir et exposent sans fard le vice et la corruption défendus avec âpreté par toute une fange de l'humanité. Une population qui oeuvre dans l'ombre, et entièrement dévouée à ce que l'on nomme communément le Mal ; cette plaie qui ronge le monde et qui n'est rien d'autre que la puissance que confère le gros, très gros argent. Ce pouvoir qui autorise tout, même le plus abject. Surtout le plus abject. C'est pourquoi on parle de Mammon, ou du diable, ou de Satan. Peu importe le nom qu'on lui donne, le résultat est le même. Bref, c'est cela que les vidéos de Janet Ossebaard mettent en lumière, le Grand Mal du Monde.

Ceux qui complotent dans l'ombre ne veulent pas que les peuples se réveillent. Que l'on découvre leurs horreurs, la laideur de leurs perversions les épouvante. L'armée américaine a-t-elle délivré des milliers d'enfants enfermés dans des tunnels par des trafiquants d'êtres humains ? La réponse est : oui.

Ils ont d'abord supprimé la vidéo nº 5, et le lendemain, celles qui étaient encore en ligne, c'est-à-dire les : 1,2,3, et 4. Le tout assorti d'un avertissement pour non-respect du règlement de la communauté.

 

Du coup, selon leurs critères, j'avais au total enfreint leur règlement à cinq reprises aux motifs de : harcèlement et cyber-intimidation... ! Du boulot de robot, bien évidemment.

Bref, le 21 octobre, j'ai été avisée que je ne serai plus en mesure de poster quoi que ce soit sur ma chaîne jusqu'au 19 janvier. Punie. Punie d'avoir voulu propager une vérité cachée.

Au fait, quel est ce règlement de la « communauté » ? (Quelle communauté ?) Visionnez la vidéo ci-dessous, et vous allez comprendre les règles de la communauté invisible de YouTube.

Je pensais l'affaire close. J'étais dans l'erreur. Ce 13 novembre, je recevais un courrier de YouTube qui me disait qu'ils avaient supprimé ma chaîne. POUF ! Voilà, comme ça. Sans rien avoir fait de plus que poster cinq vidéos considérées comme haineuses.

Si je veux faire appel... Sans déconner ?

Alors donc, ce YouTube qui fait la morale à tout le monde, est-il irréprochable ? Eh bien la réponse est non. Résolument NON.

Il a fallu que le vacarme que faisait le scandale des dessins animés pornographiques diffusés sur la chaîne "Kids" de YouTube devienne incontrôlable, pour que les responsables se décident à fermer cette chaîne réservée aux enfants. Mais en attendant, ils ont laissé leurs immondes vidéos sur leur plateforme si respectable. Vidéos qui ont été téléchargées, visionnées des millions de fois ;  vues par des petits enfants, qui ont été confrontés malgré eux à toutes sortes de saletés, de perversités. D'images traumatisantes.

J'exagère ? Je vous invite à faire des recherches sur le : "ELSAGATE"

Ci-dessous, une vidéo de démonstration. Nul besoin de parler anglais pour comprendre la teneur de son contenu. Toutefois, si vous voulez bénéficier d'une traduction automatique, le lien YT est dans le descriptif de la vidéo.

Florilège d'images capturées sur YouTube-Kids

Traduction :

« Toutes les captures de ces vidéos sont sur Youtube-Kids. Beaucoup d'entre elles ont été vues plusieurs millions de fois.

Beaucoup de parents laissent leurs jeunes enfants regarder YouTube-Kids. Pendant qu'ils semblent regarder des contenus innocents par le biais de clics progressifs, ils sont toujours soumis à des contenus de plus en plus traumatisants, sexualisés et violents. »

L'article sur ce lien développe ce qu'est l'ELSAGATE. Le lecteur peut alors se rendre compte que les créateurs de telles vidéos ont plusieurs objectifs ; comme faire de l'argent, en grande quantité, et plus subtilement, la volonté de "préparer" les jeunes enfants à des situations hors normes, telles que celles prônées par les pédocriminels.

Voilà. Ce sont les mêmes qui vous accusent de harcèlement et de cyberintimidation. On appelle cela de l'accusation inversatoire. L'entièreté du Système fonctionne sur ce mode.

Donald Trump se bat pour éradiquer ce monde corrompu et pervers. Il se bat contre ces multinationales richissimes et puissantes qui sont en train de prendre le contrôle de la planète. Vous lisez bien. C'est ce qu'explique (entre autres) les vidéo de Janet Ossebaard.

En vérité, le règlement de la « communauté » est à deux vitesses. Ceux qui veulent dénoncer l'ordure sont systématiquement évincés. Tandis que les pervers peuvent prospérer en toute quiétude. Les vidéos diffusées sur la chaîne YouTube-Kids ont été vues des millions de fois !

En vérité, YouTube, mais pas seulement lui, Amazon aussi, entre autres, protège les criminels. Je vous invite à lire les articles que j'ai écrits sur le sujet : ici et ici. (sujet difficile, personnes sensibles et peu au fait de la lutte contre la pédocriminalité : s'abstenir)

©Marguerite Rothe

Me rejoindre sur Lbry.tv ou Odysee (alternatives à YouTube) : 

 

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) (Actu)

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) (Docs et Ciné)

 

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) (Actu)

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) (Docs et Ciné)

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :