Covid-19 : et Ma Vie Privée, alors ? Maître Carlo A. Brusa (vidéo)

Publié le par Marguerite Rothe

Il n'y a plus à tergiverser sur le terme : la France est devenue une dictature.

Voilà un grand moment d'information. Avec Maître Carlo Brusa on est dans le réel : la Loi, le Droit. Pas de spéculations oiseuses, il y va franco. Un vrai bonheur que d'écouter cet homme. Et quelle énergie !

 

Avec Maître Brusa, nous avons découvert que le préfet Lallement avait fait publier un arrêté interdisant la musique si celle-ci était audible depuis l'espace public (voir la seconde partie de ce post.)

Ils ont les même dingues au Canada

Cette fois, il encore question des masques, que le gouvernement nous impose de porter en permanence ou presque. Le sketch pourrait s'appeler : « Comment faire pour pourrir ta pause déjeuner, mon ami ? » Au restaurant,  dans la zone de prescription concernée, vous devez désormais remettre votre masque quasiment entre chaque bouchée. Ils en parlaient sur CNews, et les journaleux ont décrété que nous étions chez les maboules. Pour une fois, ils disaient vrai. Mais ce sont quand même des enfoirés, parce qu'ils se sont bien gardés de donner l'essentiel de l'information (qui ne portait pas sur le masque), mais sur la liberté fondamentale du droit d'aller et venir comme il nous convient -- du moment que l'on est en règle avec la Loi. Désormais, dès que vous mettrez les pieds dans un restaurant, vous devrez remplir une fiche avec votre nom, adresse, téléphone. Et si vous n'êtes pas d'accord avec ça, vous ne rentrerez pas. De plus vous serez fortement incités à télécharger l'application StopCovid. D'ici à ce que cela s'étende à tout le pays, il n'y a pas loin. Surtout avec le ministre de la Santé qui fonctionne totalement en roue libre depuis qu'il a été promu. 

Comprenez bien, vous qui avez l'esprit mal placé : ils traquent le Covid, pas vous... M'enfin ! Bon, on n'en est pas encore à la balle dans la tête comme aux Philippines, mais je parie volontiers que l'idée doit faire son chemin dans les esprits malades qui nous "gouvernent". On a déjà eu l'occasion de voir ce dont ils sont capables. 

Soldats numériques, partagez le plus que vous pouvez ; vos enfants et petits-enfants vous en seront éternellement reconnaissants !

©Marguerite Rothe

  • Votre entrée sera « CONDITIONNÉE », fichtre !

  • Notez aussi qu'on demande au restaurateur de faire le flic pour l'État (tout en la bouclant bien gentiment s'il ne veut pas tomber en faillite)

  • Quant à vos coordonnées, dormez tranquilles, elles seront stockées et revendues au Marchands du Temple (faut arrêter de rêver, là !)

Je vous laisse écouter le discours de Maître Brusa, vous ne serez pas déçus ; par sa bouche, vous entendrez quelqu'un exprimer ce que vous pensez tout bas. Ça fait du bien à l'âme. Si vous n'avez pas le temps de tout regarder, la vidéo est calée sur le passage en question.

Le document officiel de l’infamie

Covid-19 : qu'en est-il de ma vie privée ?