Covid-19 | Une énième "modélisation" à dormir debout | Sans le savoir, vous souffrez peut-être de la «Triade noire»

Publié le par Marguerite Rothe

"Who embraces directions to socially distance, boost hygiene, and protect others during a pandemic of contagious respiratory disease? Do differently phrased public-health messages appeal to different people? I based predictions on the five-factor, triarchic psychopathy, and Dark Triad models of normal-range and dark traits; the extended parallel process model (EPPM); and schema-congruence theory. In a survey of 502 online participants, normal-range traits (esp. agreeableness and conscientiousness) predicted endorsement of social distancing and hygiene, as well as the appeal of health messages in general. Consistent with the EPPM, conscientiousness and neuroticism had an interaction. Dark traits (esp. psychopathy, meanness, and disinhibition) predicted low endorsement of health behaviors and the intent to knowingly expose others to risk. Most participants preferred a message appealing to compassion (“Help protect the vulnerable...”), but dark traits predicted lower appeal of that message. Personality appears relevant to epidemiology and public-health communication in a contagious-disease context." ici. (Notez au passage la date de création de l'étude. Rien n'est fait au hasard, TOUT est planifié)

TRADUCTION :

La "triade noire", qui regroupe narcissisme, machiavélisme et psychopathie.

« Traits de personnalité adaptatifs et sombres dans la pandémie de Covid-19 : Prévision de l'approbation des comportements de santé et de l'attrait des messages de santé publique. Qui adopte des directives pour prendre ses distances sociales, améliorer l'hygiène et protéger les autres pendant une pandémie de maladie respiratoire contagieuse ? Les messages de santé publique formulés différemment s'adressent-ils à des personnes différentes ?

J'ai basé mes prévisions sur les modèles à cinq facteurs : la psychopathie triarchique et la triade noire des traits normaux et sombres, le modèle de processus parallèle étendu (EPPM) et la théorie de la congruence des schémas.

Dans une enquête menée auprès de 502 participants en ligne, les traits de normalité (notamment l'amabilité et la conscience) ont prédit l'approbation de la distanciation sociale et de l'hygiène, ainsi que l'attrait des messages de santé en général. Conformément à la MPPE, la conscience et le névrosisme ont eu une interaction. Les traits sombres (en particulier la psychopathie, la méchanceté et la désinhibition) prédisaient une faible adhésion aux comportements de santé et l'intention d'exposer sciemment les autres au risque. La plupart des participants préféraient un message faisant appel à la compassion ("Aidez à protéger les personnes vulnérables..."), mais les traits sombres prédisaient un attrait moindre de ce message. La personnalité semble pertinente pour l'épidémiologie et la communication de santé publique dans un contexte de maladie contagieuse. » (Traduction Deepl)

________________________________________________________

Une enquête menée en "ligne". Fichtre, tout de suite, on sent le sérieux de l'affaire. Ça me rappelle quelque chose : la fake news du siècle. Mathématiquement parlant, selon la froide association des chiffres et autres algorithmes biscornus, si vous vous refusez à porter un masque parce que vous jugez que vous n'en avez pas besoin, si vous considérez que la distanciation sociale est une hérésie, voire une incitation criminelle imposée par les autorités, dont l'objectif inavoué est de contrecarrer le renforcement sain et naturel de l'immunité collective, alors, dès à présent, sachez que l'étude de Pavel S. Blagov vous classe dans la catégorie « psychopathe » Le Goulag n'est plus très loin.

Quand on examine la liste des projets récents sur lesquels ont portées les études de son Personality Laboratory, on est tout de suite rassuré sur sa capacité d'adaptation aux grands travaux du mondialisme :

TOUT, ils oseront tout, ils tenteront TOUT pour amener les peuples à accepter un vaccin renforcé d'une nanopuce.

Donc, on récapitule : si vous n'acceptez pas de vous faire :

  • vacciner,
  • pucer,
  • de porter des masques,
  • et de pratiquer la distanciation sociale,

outre le fait que (dans un futur proche) vous ne pourrez pas (selon Bill Gates) : voyager librement, ni sortir en société, et encore moins aller au boulot (si vous avez la chance d'en avoir encore un), mais en plus, vous serez catalogués comme psychopathes (selon Pavel Blagov).

Bien évidemment, c'est une tentative d'enfumage de plus. J'aimerai savoir combien cet "éminent" professeur a empoché pour pondre son abracadabrantesque étude.

Malheureusement, cette «Triade noire» a des chances d'en impressionner plus d'un, plus d'une.

Le but ultime de tout ça, c'est de prendre le contrôle du monde. Ces malades sont en croisade pour l'instauration effective de leur fameux : « Nouvel Ordre Mondial »

©Marguerite Rothe

LA RÉALITÉ VACCINALE

Notices des vaccins et leurs effets secondaires

Tableau 1. Fiches descriptives des vaccins examinés

Tableau 2. Événements indésirables signalés dans les notices explicatives, par système corporel*.

[Note : les affections avec astérisque apparaissent dans plus d'une catégorie].

*Il y a plusieurs choses à noter concernant les informations présentées dans le tableau 2. Tout d'abord, alors que nous avons utilisé la terminologie textuelle de chaque maladie et que nous nous sommes largement enchaînés aux groupes de maladies dans les notices, nous avons ajouté deux catégories - les allergies et les maladies auto-immunes - que les notices omettent de manière surprenante. (Les notices mentionnent les réactions allergiques en bloc avec les "troubles du système immunitaire"). Deuxièmement, il existe un certain nombre de troubles qui entrent dans plus d'une catégorie ; dans ces cas, nous les avons inclus (avec un astérisque*) aux deux endroits (tout en les comptant une fois). Troisièmement, le tableau n'inclut que les événements indésirables que les fabricants ont décidé de signaler dans les notices - mais d'autres événements indésirables sont non seulement possibles mais probables, en raison du problème généralisé de la sous-déclaration. Il est à noter qu'aucune des notices ne mentionne les troubles neuro-développementaux prévalents chez l'enfant, comme les tics ou l'autisme, que des études publiées et évaluées par des pairs ont associés aux vaccins. (Traduction Deepl) Source : ici.

 

 

 

De mon côté, je vous recommande la lecture (un peu ardue, mais ô combien éclairante) de l'essai du Dr. Andrzej M. Łobaczewski : La ponérologie politique, étude de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques.

 

Information trouvée sur le vlogue de Spiro Skouras

Un petit cours de Novlangue ?

Le Nouvel Obs vous explique que oui, mais non, le terme de distanciation sociale, faut pas le prendre comme ci, mais comme ça. Savoureux.

Effets de la folie ordinaire