Derrière l'OMS, le "système" Bill et Melinda Gates est-il à l'oeuvre ?

Publié le par Marguerite Rothe

Hier, nous avons eu droit à un hurlement d'alarme de l'OMS : le Covid-19 était dix fois plus mortel que le H1N1 ! L'épidémie du H1N1, il faut quand même se rappeler quelle fumisterie cela a été.

Mais est-on bien certains que c'est monsieur Tedros Adhanom Guebreysus qui parle ? Ne serait-ce pas par sa voix que l'on entendrait les recommandations de Bill Gates ? Ce grand sauveur de l'humanité, philantrocapitaliste, qui pousse à la roue pour créer une panique mondiale. Une détresse absolue, à laquelle il serait en mesure de répondre par une offre vaccinale assortie d'une identification numérique ? Je m'interroge, en sachant que :

« En mai 2011, on a pu lire que “la directrice générale de l’OMS [Margaret Chan] et Bill Gates ont convoqué une réunion urgente sur l’éradication de la polio”, et qu’ils “ont rencontré aujourd’hui les ministres de la Santé des pays touchés par la maladie et les agences internationales de développement afin de parler des mesures urgentes à prendre pour éradiquer rapidement et efficacement la maladie. » L'art de la fausse générosité, 2020, Lionel Astruc

et que :

 « En 2015, elle a ainsi fourni 11 % de son budget, soit quatorze fois plus d’argent que le gouvernement britannique. La Fondation est également devenue le plus gros donateur mondial en matière de recherche [...] fournissant plus de fonds que l’OMS elle-même. Pour autant, cela ne justifie pas l’ingérence de Bill Gates. » L'art de la fausse générosité, 2020, Lionel Astruc

Bill Gates est le plus gros donateur de l'OMS. Un bulldozer, en affaire. Devant lui, face à son immense fortune, tout le monde plie l'échine ; et quand je dis "Tout le monde", ce n'est pas une figure de style. Ainsi, c'est au plus haut niveau au sein de l'Organisation Mondiale de la Santé que les Gates interviennent.

Je crois que pour parvenir à la concrétisation de son grand projet, la pandémie du Coronavirus est un moment stratégique pour lui : il ne sera pas en mesure d'obtenir la vaccination pour la planète entière comme il le souhaite, mais une bonne grosse partie. Il ne doit pas en dormir. Event 201 était la dernière mise au point avant le coup d'envoi du gros bazar. Une étape parmi tant d'autres, car tous ces grands bienfaiteurs de l'humanité travaillent au désastre organisé depuis longtemps. Ils font des simulations, ils échafaudent des scénarios (Lock Step | Étape de verouillage), font des préconisations aux gouvernements.

Depuis que la pandémie a été "officialisée" par l'OMS, Bill Gates n'a cessé de le dire et de le redire : le salut c'est de rester confiné et d'attendre (des mois et des mois !) qu'arrive le vaccin magique (bourré de substances horrifiques). Une vaccination, qui serait assortie de la mise en place d'une puce pour être identifié numériquement, afin de pouvoir aller et venir à sa guise. Ces gens nous préparent l'enfer sur terre.

Depuis le commencement de la pandémie, il n'y a pas eu un média ou une flopée d'artistes, qui aient manqué de monter au créneau (vidéo) (ne manquez pas d'observer l'illustration de son tee-shirt, ça vaut son pesant de cacahuètes) pour parler du vaccin et du miracle qui va s'en suivre. Un vaccin, il faut un vaccin, puisque l'OMS vous le dit ! Interrompre totalement la transmission du Covid-19 ? Mais comment, avec un virus en perpétuelle mutation ? En ce cas, comment arriver à fabriquer un vaccin durable ? Pas la peine de se préoccuper de ça, me dit mon petit doigt : comme le Beaujolais, il y aura un vaccin nouveau tous les ans.

Pétition : We Call For Investigations Into The "Bill & Melinda Gates Foundation" For Medical Malpractice & Crimes Against Humanity (Nous demandons une enquête sur la "Fondation Bill & Melinda Gates" pour faute professionnelle médicale et crimes contre l'humanité)

Pour résumer, Bill Gates n'est pas un homme si bien que ce que l'on voudrait nous le faire croire :

« Les articles et documentaires à charge sont rarissimes et ne sont pas mis en avant par les médias grand public. Ce n’est pas seulement le résultat d’une absence de curiosité et de l’apathie médiatique, selon Mark Crispin Miller, professeur d’études des médias à l’université de New York, qui rappelle que “le pouvoir de propagande phénoménal dont dispose la Fondation est préoccupant”. » L'art de la fausse générosité, 2020, Lionel Astruc.

 

 

Juste pour le fun : monsieur Bill Gates, qui est le plus gros contributeur financier de l'OMS, n'est cité qu'une seule fois dans la fiche Wikipédia de l'OMS (et encore, pour légender une photo !)

 

Le comparse

Jusqu'à peu, je ne m'étais jamais intéressée à l'OMS. Mais bon, avec Bill, il a fallu que je me bouge et que je fasse de la recherche documentaire (plutôt que passer du temps à finir de corriger mon roman). C'est dans ce laps de temps que je suis arrivée sur un blogue qui parlait du grand ponte de l'OMS : Tedros Adhanom Ghebreyesus. Et ensuite, j'ai trouvé cette vidéo.

« En mai 2017, juste avant les élections à l'OMS, des histoires ont fait surface concernant une dissimulation présumée de trois épidémies de choléra possibles en Éthiopie en 2006, 2009 et 2011. Les épidémies auraient été faussement étiquetées comme «diarrhée aqueuse aiguë» (AWD) - un symptôme du choléra - en l'absence de confirmation en laboratoire de : Vibrio cholerae pour tenter de minimiser l'importance des épidémies. […] Tedros Adhanom a nié l'allégation d'une dissimulation et a déclaré qu'il n'était "pas du tout surpris mais plutôt déçu" par ce qu'il a appelé une "campagne de diffamation de dernière minute" »

Wikipédia

Dans cette vidéo, le narrateur dit que Tedros Adhanom Guebreysus a été accusé de complicité dans le cadre de massacres de manifestants, et de la torture de journalistes et d'opposants politiques. Qu'il est membre du Tigrey (TPLF) (parti révolutionnaire communiste qui a pris le pouvoir en 1991). Le TPLF était classé comme organisation terroriste dans les années 90, et toujours classée comme telle dans le "Global data base" (j'ai fait une recherche, mais le "Tigray People's Liberation Front" n'est pas dans cette base de données. Sinon, il semblerait aussi que son passé comme ministre des Affaires étrangères ne soit pas très reluisant.  En tout cas, c'est cet homme, au passé obscur et qui n'a aucune formation médicale, qui a été promu à l'un des postes de responsabilités les plus importants de la planète. Étrange. Peut-être est-il le "médecin de tous les médecins...", qui sait ?

©Marguerite Rothe

Traduction automatique en Français :

Clic activation icône sous-titres

Clic Paramètres / Sous-titres / Traduire automatiquement / Français.