Instantané : RN 113

Publié le par Marguerite Rothe

 

Un bébé,

       Un papillon,

  Du soleil,

      Un camion.

 

Un après-midi, alors que je conduisais sur la Nationale 113, je vis une jeune femme qui marchait sur le bas-côté de la route son bébé dans les bras. Simultanément, entrèrent également dans mon champ de vision un papillon ivre, qui se dandinait dans la lumière du soleil, et un imposant camion rouge et rutilant. L'image dura le temps d'une seconde, mais elle fut en cet instant puissamment évocatrice d’intemporalité, d'éternité. Je sais, c'est étrange, mais c'est ainsi.

RN 113 n'est pas un poème ni un haïku. C'est un instantané. Une harmonie visuelle qui s'est formée dans mon imaginaire et sur laquelle se sont plaqués instantanément quatre mots. Eut-il manqué le papillon ou le bébé, et même le soleil, qu'elle n'aurait plus eu aucune signification. Probablement même qu'elle ne serait jamais advenue. Quant au camion, bien qu'énorme et très réel, je n'y aurai sûrement prêté aucune attention.

Un temps, j'ai songé bricoler quelque chose à partir de cette vignette temporelle. L'affaire était tentante, l'amorce intéressante. Du moins, c'est ce que j'ai cru. Malheureusement, l'image s'est cristallisée, et le processus d'écriture s'est arrêté à ces seuls quatre mots. Comme souvent, Imaginaire le capricieux, n'en a fait qu'à sa tête...

© Écritures mai 2017

__________________________________________________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :