La Cavale de Billy Micklehurst, de Tim Willocks • Livre bilingue

Publié le par Marguerite Rothe

Willocks book Billy Micklehurst's run, bilingual book.
La cavale de Billy Micklehurst • Livre bilingue

En 1975-76, Tim Willocks a 17 ans lorsqu'il rencontre le "véritable" Billy. Ce n'est que beaucoup plus tard qu'il fera le récit de cette rencontre, lorsque lui sera demandé d'écrire une nouvelle pour The Big Issue, un magazine édité et vendu dans la rue par des sans-abri, qui pouvaient ainsi récolter de l'argent. Cette nouvelle, c'est La cavale de Micklehurst. Un court récit qui introduit le lecteur dans le réel via la littérature. Ce sont d'autres mondes : ceux de la déchéance, de la folie, et de la solitude ; ce texte est aussi, d'une certaine manière, une réflexion sur la mort, et les croyances, l'ensemble servi par une écriture tout en retenue, à la fois précise, généreuse, simple et belle.

Traduction française

Billy roulait des yeux empreints d'une pitié terrible et ses mains palpitaient comme des ailes brisées. p. 10

Texte original

Billy's eyes would roll with an awful pity and his hands would flutter like broken wings. p.9

Outre la nouvelle La Cavale de Billy Micklehurst, le lecteur trouvera dans ce petit ouvrage un entretien de Tim Willocks avec Natalie Beunat ; le tout en français et en anglais. On peut y lire, à propos de ce texte, que Tim Willocks le considère davantage "comme une autofiction qu'une non-fiction. De nombreux détails sont authentiques, mais passés au filtre noir, rouge et or de la mémoire." Le résultat est frappant d'authenticité, et d'humanité. À découvrir !

Extrait

"C'était l’hiver, un hiver mordant de février, et je n'avais pas revu Billy depuis des mois, quand je tombai sur lui un soir à Shudehill. Il avait les cheveux en bataille, pas rasé, sans chaussettes malgré la froidure de la nuit et tremblant de la tête aux pieds, accroché à un réverbère dans une flaque de lumière jaune, et en pleurs. Il me vit approcher et se tordit pour libérer une main, en une invite désespérée. “Rouquin, cria Billy. Rouquin ! La partie est finie pour Billy ! La rumeur se répand ! Ils sont après moi !” Il marqua une pause, chuinta et de la bave jaillit de ses lèvres :“Je les ai sur le dos !”."


Présentation de l'éditeur

Clochard errant, alcoolique, Billy souffre d'hallucinations : des démons le tourmentent, attendant de lui qu'ils les libèrent. Habitantes d'un cimetière mystérieux, ces créatures démoniaques logent en réalité dans les méandres cérébraux de Billy. Le lecteur assiste au montage d'un court-métrage, il plonge à la fois dans l'atmosphère du récit fantastique plans larges, espaces énigmatiques, ténébreux tout comme il frôle la surface des choses, se confronte à la réalité la plus concrète tant Tim Willocks sait décrire non seulement un personnage mais aussi un homme : yeux enfoncés, gencives ravagées, dents cassées, costume à fines rayures maculé. Fort de sa profession de psychiatre, Tim Willocks évoque sous une forme littéraire le problème de l'alexithymie, difficulté à verbaliser ses émotions et ses douleurs, liée à des symptômes psychosomatiques. Ce faisant, il place la littérature au niveau de la misère humaine, l'écrivain, comme la mission dont Billy Micklehurst se croit chargé, est un passeur d'âmes.

Édition Allia prix: 3,10 € 64 pages - format : 90 x 140 mm ISBN: 978-2-84485-568-8 Édition bilingue. Traduit de l'anglais par Benjamin Legrand. Suivi d'un entretien avec l'auteur par Natalie Beunat.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :