Les Misérables, de Victor Hugo • Fantine - Une tempête sous un crâne (extrait)

Publié le par Marguerite Rothe

Extrait des Misérables, l'épopée romanesque de Victor Hugo. Chapitre de Fantine, Tempête sous un crâne

« Nous avons déjà regardé dans les profondeurs de cette conscience ; le moment est venu d’y regarder encore. Nous ne le faisons pas sans émotion et sans tremblement. Il n’existe rien de plus terrifiant que cette sorte de contemplation. L’œil de l’esprit ne peut trouver nulle part plus d’éblouissements ni plus de ténèbres que dans l’homme ; il ne peut se fixer sur aucune chose qui soit plus redoutable, plus compliquée, plus mystérieuse et plus infinie. Il y a un spectacle plus grand que la mer, c’est le ciel ; il y a un spectacle plus grand que le ciel, c’est l’intérieur de l’âme.

Faire le poème de la conscience humaine, ne fût-ce qu’à propos d’un seul homme, ne fût-ce qu’à propos du plus infime des hommes, ce serait fondre toutes les épopées dans une épopée supérieure et définitive. La conscience, c’est le chaos des chimères, des convoitises et des tentatives, la fournaise des rêves, l’antre des idées dont on a honte ; c’est le pandémonium des sophismes, c’est le champ de bataille des passions. À de certaines heures, pénétrez à travers la face livide d’un être humain qui réfléchit et regardez derrière, regardez dans cette âme, regardez dans cette obscurité. Il y a là, sous le silence extérieur, des combats de géants comme dans Homère, des mêlées de dragons et d’hydres et des nuées de fantômes comme dans Milton, des spirales visionnaires comme chez Dante. Chose sombre que cet infini que tout homme porte en soi et auquel il mesure avec désespoir les volontés de son cerveau et les actions de sa vie ! »

 

"Il y a un spectacle plus grand que la mer, c’est le ciel ; il y a un spectacle plus grand que le ciel, c’est l’intérieur de l’âme."

Victor Hugo

__________________________________________________

 

Ces deux paragraphes précèdent les pages admirables qui composent le chapitre Tempête sous un crâne, dans Les Misérables - Fantine, de Victor Hugo. Le grand écrivain y relate avec maestria l'examen de conscience d'un homme (Valjean alias Madeleine) rattrapé par son passé. Exceptionnel à tous point de vue. Un grand moment de lecture.

M. R.

 

Références de lecture : Éditions Audible Les Misérables, Victor Hugo • Lu par Michel Vuillermoz • et les 5 volumes gratuits au format epub : Ici

 

 

Photo d'illustration pour la couverture de l'article : ©anonyme (Si tu passes par là, cher Auteur, fais-toi vite connaître !)