Kla.Tv | « Ils nous haïssent », une vidéo doublée en français d'Amazing Polly (À ne pas manquer !)

Publié le par Marguerite Rothe

Je vous relaye aujourd'hui une vidéo de Kla.TV, qui elle-même relaye une vidéo d'Amazing Polly. Si vous ne connaissez pas Amazing Polly, je vous recommande chaudement ses analyses, elles sont de premier plan. Cette femme fait partie de celles et ceux qui ont une vision du monde extrêmement étendue. Je suis abonnée à sa chaîne YouTube, cependant, même avec le traducteur automatique, je sais que je perds au moins 50 % de ce qu'elle dit. Aussi, cette fois, avec la traduction de Kla.tv, c'est un vrai bonheur de l'écouter. Bon, ce qu'elle explique n'est pas rassurant du tout. Les malades qui sont aux manettes ont une vision du monde, de leur monde, totalement chimérique et déconnectée du réel. Et, avec la technologie qui se trouve entre leurs mains, cette folie est réalisable dès à présent. Oui, véritablement, ceux qui projettent de créer un monde tel que celui-là haïssent l'humanité. À croire qu'ils se prennent pour des dieux. Dingues, vous dis-je.

©Marguerite Rothe

________________________________________________

Présentation YouTube

« La première usine de compostage de cadavres humains devrait entrer en service début 2021 à Seattle, dans l'État de Washington. Cyborgs, mi-humains, mi-machines, créés par le génie génétique et la robotique : l'avenir leur appartient-il ? Les neurotechnologies qui contrôlent l'esprit humain, et les virus artificiels qui terrifient la population mondiale. L'homme comme une partie d'Internet ? Ce documentaire de « amazing polly » met en garde les téléspectateurs de Kla.TV contre ces technologies et d'autres très applaudies du « meilleur des mondes » Fiction ou réalité ? »

Retranscription intégrale de la vidéo

Polly st. George, connue sur Internet sous le nom de « Amazing Polly », a préparé une documentation détaillée sur ceux qu’on appelle les technocrates et leurs plans pour l'avenir de l'humanité sous le titre « Ils nous haïssent ». Par technocratie, on entend un système social ou politique dans lequel les décisions relatives à tous les problèmes sociaux et politiques sont prises uniquement en fonction de critères techniques et de principes de lois. L'être humain devrait devenir un élément constant d'Internet et donc être numériquement contrôlable et gérable, comme tout ce qui est connecté à « l'Internet des objets ». En fin de compte, l'homme ne doit plus s'appartenir à lui-même et oublier ce qu'il a été et ce qu'il est censé être. Sur la base de la vidéo que Polly a gentiment mise à notre disposition, jugez par vous-même si les déclarations semblent exagérées ou si même, les transformations incroyables ne deviennent pas réalité petit à petit !

Bon. Il s'agit d'un avertissement. C'est probablement la vidéo la plus sombre que j'aie jamais présentée. Négative. Et une vision terrible de notre avenir. Dérivée de ce qui se passe réellement en ce moment. Alors que nous sommes distraits par les drames de destitution de postes, les drames sociaux ou les Grammy Awards et toutes les bêtises qu'ils présentent, voici ce qui se passe en arrière-plan. Cela se passe dans des endroits comme Davos, sur les scènes des arènes de l'argent. Et ceci est une observation des choses d’un point de vue global. Il y a beaucoup d'autres déclarations sur ce sujet, que je ne veux pas détailler. Mais je veux vous encourager à écouter, à imaginer des choses comme le lien entre les vaccinations et l'affirmation de la nécessité pour le monde entier d'être vacciné. Les vaccinations, par exemple, ne sont qu'un exemple de ce dont je parle. Réfléchissez aux changements qui se produisent autour de vous. Pourquoi ont-ils numérisé la télévision ? Je pense qu'ils l'auraient déjà fait il y a dix ans. Pourquoi ont-ils remplacé les ampoules normales par des LED ? En fait, ils veulent contrôler la lumière par le biais d'Internet. Pourquoi font-ils cela ? Tout cela entre dans le cadre de ce dont je veux vous parler aujourd'hui. Et ces transformations, c'est une façon de nous couper nous-mêmes de notre vie biologique. Beaucoup de choses sont impliquées dans ce dont je parle aujourd'hui. Et ceci n'en est qu'une facette. Nous voyons ici un avenir qui combine le communisme et le fascisme. Vous voyez ici ces lignes de connexion qu'ils ne vous montreront probablement pas à la télévision. Il s'agit de la façon dont les choses sont reliées entre elles. Ils utilisent ce symbolisme partout. Des points reliés par des lignes. Ils l'utilisent comme un schéma du fonctionnement de notre cerveau et pour montrer comment la 5G fonctionnera. La 5G, la nouvelle technologie de la prochaine génération d'Internet. Ce n'est pas pour rien qu’ils représentent graphiquement Internet et la 5G de façon semblable. Ils essaient de faire du monde entier et de tous ses habitants une sorte de réseau de nœuds de leur nouvel Internet. Ils veulent que nous fonctionnions tous comme un seul cerveau. Ce n'est pas exagéré. La question n'est pas de savoir si nous avons la technologie pour le faire ou non. Sans aucun doute, l'élite de l'élite montre la voie. Imaginez un scénario complètement nouveau dans lequel les gens ne sont plus des personnes, mais font partie de l'Internet des objets. Donc si vous étiez un programmeur de cet Internet des objets, vous seriez comme Dieu. La course a commencé. Il s'agit de leur Nouveau Monde, de leur quatrième révolution industrielle, voilà de quoi il s'agit.

La quatrième révolution industrielle combine la théorie monétaire moderne (MMT) avec l'économie circulaire, l'Internet des objets, l'architecture de Blockchain, la propriété intellectuelle et la modification génétique ; en fait ce que l'on appelle finalement la réalité virtuelle. Ce sont là certains des arguments clés de ces choses :

La théorie monétaire moderne signifie que lorsque les gouvernements ont besoin d'argent, ils ajoutent simplement plus d'argent sur leur compte informatique. L'argent devient insignifiant à travers cette théorie monétaire moderne, à travers ce système envisagé. L'économie circulaire signifie que la propriété privée est finalement abolie. Vous ne posséderez plus jamais rien. A tout jamais. Tout est juste loué. L'Internet des objets signifie littéralement que tout, chaque partie, chaque composant du monde, y compris les êtres vivants, est suivi et contrôlé numériquement.

L'architecture de Blockchain met cela en place, et c'est pourquoi ils ont besoin de la technologie 5G ou d'une version supérieure. L’architecture de Blockchain permet également d'éliminer l'argent liquide en introduisant la monnaie numérique comme seule option. La modification génétique module certaines parties de notre constitution génétique. Cela leur donne la possibilité de connecter les gens à l'Internet des objets. Si vous vous modifiez ou si vous acceptez votre modification ou vos implants, à qui appartenez-vous à ce moment- là?

Appartenez-vous alors éventuellement au propriétaire de la propriété intellectuelle? Si cela ressemble trop à un cauchemar pour que vous le croyiez et si vous pensez que les gens ne mangeront pas de ce pain-là parce qu'ils ne seront pas d'accord, alors laissez-moi vous dire que cela n'a pas d'importance. Ils ont déjà publié que nous allons tous vivre dans une réalité virtuelle. Nous allons acheter et vendre des choses virtuelles. Nous existerons dans une sphère qui ne sera plus tridimensionnelle. En fait, tous ces trucs nous réduisent d'une réalité tridimensionnelle à une réalité bidimensionnelle. C'est très similaire à ce que nous avons vu dans le film « Matrix », où les gens ne sont pas mobiles. Ils n'ont pas à se déplacer non plus. Ils sont constamment connectés à Internet, branchés. Tout est si réel pour eux, dans leur conscience, qu'ils ne savent même pas que leur corps est complètement immobile. Ils croient qu'ils sont actifs et qu'ils vivent leur vie. Mais ce n'est pas le cas. Ils ne vivent pas leur vie parce que tout cela n'est qu'une simulation informatique. Tout cela semble fou, mais laissez-moi d'abord vous présenter mes faits :

Tout d'abord, jetons un coup d'œil au Smart Prosperity Institute. Une présentation de janvier 2018, où dans leur document stratégique ils discutent de l'économie circulaire. Ils disent qu'un des aspects de la stratégie est le modèle de leasing (location) et qu'il est similaire au concept de location de photocopieurs ou de chaudières, où la valeur appartient à un tiers qui s'occupe de toutes les réparations, du service et du remplacement. Vous pouvez le consulter sur YouTube ou simplement sur Google : « Economie circulaire, ampoules ou lumière ». Ils nous expliquent comment nous emprunterons notre lumière à une entreprise d'éclairage à l'avenir et n'auront plus à nous soucier de savoir si nous possédons ne serait-ce qu'une seule ampoule dans la maison. Car avant qu’elles ne grillent, quelqu'un viendra les changer. Sans que nous le leur ayons demandé, ils remplacent les ampoules et sans que nous le voulions, car les ampoules leur appartiennent. Ils peuvent donc venir quand ils veulent. Appliquez cela à chaque objet de votre maison et n'oubliez pas vos vêtements et votre nourriture. C'est la réalité et c'est ce qui se passe déjà. Il y a des entreprises qui sont en tête du marché pour ce qui est de suivre chaque petit élément de cet Internet des objets. Ainsi, si vous avez des vêtements composés à 60 % de coton et à 40 % de fibres synthétiques, et ce n'est pas une blague, ce que je vais vous dire. Il existe des entreprises qui suivent le tracé des mouvements des matières synthétiques de vos vêtements. Et voilà pour l'Internet des objets.

L'économie circulaire : Tu ne possèdes plus rien. Maintenant c’est Kate qui parle, elle est un des principaux promoteurs de l'économie circulaire. Écoutez ce qu'elle dit sur les raisons pour lesquelles ce moment unique dans l'histoire nous donne de si belles opportunités d'introduire l’économie circulaire. Elle dit : « Nous avons des possibilités sans précédent de le réaliser maintenant parce que les technologies centralisées du 20e siècle ont placé la richesse, la connaissance et le pouvoir entre les mains de peu de personnes. Nous comprenons qu'en raison de la centralisation, c'est le meilleur moment pour nous de faire usage de tout notre pouvoir et de toute notre richesse pour imposer l'économie circulaire au peuple. » Pour elle, la gestion de l'économie circulaire signifie trouver des solutions pour transformer les déchets d'un processus, pour alimenter le processus suivant. On dit ici qu'ils veulent aussi régénérer le matériel biologique. Et au cas que vous ne l'auriez pas encore compris : Seattle a créé la première entreprise de compostage de corps humains (tout à fait, Seattle à prévu de commencer début 2021, mais des essais sont déjà en cours). Vous pouvez donc obtenir du compost fait à partir de personnes mortes. Est-ce que ça ne semble pas génial ? Ça semble démoniaque. Comme s’il n’y avait aucun respect pour la vie. Il s'agit ici de recycler des matériaux biologiques. Voici un autre gars qui parle de recyclage. Un Français, Olivier Skalabre. Il parle du déclin économique des années 1960 à 2010. Dans cette période il y avait une baisse de productivité, même dans le graphique américain. Ça a l'air assez normal : avec ses hauts et ses bas. Il profite ici du fait qu'il y a eu une guerre pour la fabrication. Presque tout est passé en revue, de la fabrication traditionnelle aux États-Unis, à la Chine, au Bangladesh et à de nombreux pays du tiers monde où les oligarques ont augmenté l'emploi. Ils utilisent maintenant ces statistiques pour constater que la productivité régresse dans les pays occidentaux. L'intention c’est que les gens se demandent ce que les autres font au travail et si nous devons changer notre vision de la productivité. Ils veulent que nous arrêtions notre production et au lieu de cela que nous réfléchissions à l'utilisation de l'intelligence artificielle et des technologies virtuelles éloignées du réel. Comme je vous l'ai déjà dit, il faut passer d'une vie en trois dimensions à une vie en deux dimensions. Ce M. Olivier dit que ça se vend bien. Imaginez un monde où vous pouvez acheter exactement les produits que vous voulez, dotés des fonctions dont vous avez besoin, avec exactement le design que vous souhaitez et au même prix qu'un produit fabriqué en série. Dans son monde imaginaire, nous rêvons de quelque chose qu'une imprimante 3D produit ensuite et que nous pouvons commander en ligne. Et cela serait respectueux de l'environnement. C'est le genre de choses qu'il pense pour nous tous. Une telle chose ne fonctionne tout simplement pas et d’ailleurs le produit doit également être expédié. Et il faut aussi des matériaux. Où est-ce qu’on peut économiser quelque chose ? Il ne s'agit pas du tout de protection de l'environnement, mais seulement de mettre les gens au chômage et de restreindre encore plus leurs possibilités. Il dit lui-même dans sa vidéo que cette vision dépend de robots sophistiqués, d'une réalité augmentée, de l'analyse des masses de données, d'un Internet industriel des choses, de la simulation et de la sécurité Internet dans le Cloud. Ce point ici : « production supplémentaire », je ne le comprends pas. Ce sont tous des lieux de travail dans le monde bidimensionnel, pas dans le nôtre. Ainsi de nombreuses personnes seront au chômage si cette économie circulaire est mise en œuvre. Revenons maintenant à la théorie monétaire moderne. Qu'est-ce que c'est ? C'est un terme marginal de la science économique. C'est une pensée éclair comme il est écrit dans l'article de Bloomberg : La théorie monétaire moderne postule qu'un pays comme les États-Unis ayant sa propre monnaie n'a pas à s'inquiéter du surendettement car il peut toujours imprimer de la nouvelle monnaie pour payer ses intérêts.

Il serait libre d'imprimer autant qu’il en a besoin. Ça ressemble à la maternelle, non ? Et nous sommes les enfants, n'est-ce pas ? Ou peut-être que je suis bizarre parce que je vois des gens pauvres, la pauvreté. Et je me demande pourquoi ils ne peuvent pas simplement imprimer plus d'argent ? Vous êtes responsables de l'imprimerie et ces gens n'ont pas d'argent.

Alors allez-y, imprimez-le et donnez-le-leur. C'est ce que je pensais quand j'avais 5 ou 6 ans. Mais ici c’est des adultes, et ils disent exactement la même chose. Et donc ça, c'est la théorie monétaire moderne. Et il y en a beaucoup, de ces théoriciens. Ils gagnent même en popularité et je suppose que même les banques centrales nous mènent dans cette direction. La théorie monétaire moderne signifie que nous imprimons autant d'argent que nous en avons besoin, quand nous en avons besoin. Mais il faut abolir cela car ça provoque l'inflation. Et alors nous devrions augmenter les impôts. Mais ils sont aussi très rusés dans ce domaine, car en même temps ils disent que le système monétaire basé sur la dette est une blague et qu'il faut y mettre un terme. Vous savez quoi ? En fait c'est vrai. Si nous l’annoncions officiellement, ils approuveraient même. Ne tombez pas dans ce panneau ! Savez-vous ce qu'est l'Internet des objets ? Chaque petit accessoire et chaque chose comme les rues, les portes, les fenêtres, les chauffages, l'éclairage et même les êtres vivants et aussi les aliments en font partie. En Chine, cela se fait déjà. Tout est connecté à Internet. Gardez cela à l'esprit et réfléchissez au sujet de cette technologie ! Optogénétique : Que signifie l'optogénétique et que pouvons-nous en apprendre sur notre cerveau ? Suivez-moi, s'il vous plaît ! Je vais vous lire ceci. L'optogénétique est une méthode de contrôle de l'activité neuronale qui utilise la lumière en conjonction avec la manipulation génétique. La manipulation génétique est un processus par lequel les scientifiques modifient le code génétique des êtres vivants. Dans les études optogénétiques, les scientifiques prennent les neurones des êtres vivants qu'ils veulent examiner. Ils insèrent ensuite un nouveau code. Le nouveau code amène les neurones à produire des protéines spéciales appelées opsines, qui réagissent ensuite à la lumière. Dans la nature, les opsines se trouvent dans les algues, par exemple, ce qui leur permet de se diriger vers la lumière. Des techniques de laboratoire spéciales sont nécessaires pour introduire ces opsines dans les neurones. Ils parlent ici de l'utilisation des souris comme exemple spécifique. Pour que l'opsine pénètre dans le neurone de la souris, le code génétique de l'opsine est soigneusement inséré dans le code génétique du neurone de la souris. Si cela est fait correctement, tous les neurones de souris ont maintenant l'opsine.

Comme nous comprenons une bonne partie du code génétique de la souris, nous pouvons déterminer la destination exacte de l'opsine. Nous pouvons même insérer le code dans un type spécifique de neurones ou dans une partie spécifique de leur cerveau. Nous décidons précisément quel type de cellules nerveuses nous voulons contrôler. Comprenez-vous ? Je l'ai vérifié. Vous pouvez faire pénétrer ces opsines dans les neurones cérébraux en utilisant un virus comme véhicule. Cela se fait en utilisant des virus ordinaires tels que les virus de la grippe. C'est aussi simple que ça de le mettre en pratique. Examinons maintenant cet article. C`est du mois d'août 2019. Les scientifiques peuvent désormais contrôler les cellules du cerveau à l'aide des smartphones. Une équipe de scientifiques coréens et américains a mis au point un dispositif qui peut contrôler les circuits neuronaux comme un petit cerveau via un smartphone, et il est sans fil. Les neuroscientifiques peuvent facilement utiliser toute combinaison spécifique de fréquences lumineuses et de distribution de drogues via une élégante interface de smartphone sur tout animal ciblé, sans qu'il soit nécessairement présent physiquement dans le laboratoire. C'est ce qu'on appelle l'ingénierie au niveau nanométrique. Pourrait-on combiner cela avec l'Internet des objets et la technologie de blockchains pour que nous devenions une partie de l'économie circulaire ?

Je me demande… On pourrait dire que les gens ne se laissent pas implanter cela. Avez-vous déjà entendu parler de CRISPR ? Il y a des gens qui se l'injectent volontairement. Laissez-moi vous montrer une courte vidéo. En tant que docteur en biophysique, il a une formation scientifique et il a été chercheur à la NASA pendant deux ans. Mais il a quitté la jeune entreprise Odin et vend des kits pour moins de 30 dollars afin d'aider tout le monde à modifier les organismes, car il veut que la possibilité de modification génétique soit entre les mains privées de tout le monde. « Je pense que tout le monde s’inquiète des risques de modifications génétiques et des effets négatifs sur les personnes. Mais personne ne s'inquiète de ce qui se passera si nous ne donnons pas aux gens la possibilité d'une modification génétique ». C'est une idée provocatrice et dangereuse, mais elle est rendue possible par le CRISPR, une technologie de modification des gènes qui peut localiser et couper des séquences d'ADN dans une cellule et insérer d'autres séquences. Il y a quelques années, George Church, un pionnier du CRISPR, a participé à la direction d’Odin, mais même lui mentionne le risque de modifier l'ADN par soi-même. D'éminents scientifiques affirment que cette technologie est trop jeune pour être utilisée chez l'homme sans conséquences dangereuses. Les gens commandent ces kits en ligne et se les injectent eux-mêmes. Savent-ils exactement ce qu'ils s'injectent ? Ensuite, il y a la question de savoir à qui appartient la technologie qu'ils injectent dans leur corps. Qu'est-ce que ça signifie ? À ce stade, nous examinons la propriété intellectuelle. Si tu vas avoir un bébé génétiquement modifié, ou disons que tu es diabétique et que tu veux te faire poser un implant, avec lequel tu peux contrôler ta glycémie avec ton smartphone, ce qui est réellement disponible à l'heure actuelle. Ensuite, je me demande spécifiquement, en ce qui concerne l'économie circulaire, dont tu ne sais rien, quelle forme de contrôle est exercée sur toi par l'entreprise qui t'a donné cette technologie.

Soit dit en passant, CRISPR, que ce jeune homme vend là dans ses paquets, a été parrainé par George Church, qui lui-même était partenaire de Jeffrey Epstein et a été parrainé par lui. Ces deux-là sont vraiment de très bonne compagnie, et je dis cela en sachant qu'ils sont sûrement garants du respect des gens ! Jeffrey Epstein a abusé sexuellement je ne sais combien de jeunes femmes et d'enfants et les a également prostitués à ses amis. Et George Church lui-même respecte si peu les gens qu'il vend des enfants pour des projets de manipulation génétique qui ont des effets imprévisibles sur l'humanité. Ce n'est pas seulement une modification du corps. Le CRISPR peut être utilisé pour modifier génétiquement des virus, entre autres choses. À mon avis, George Church n'a aucun respect pour la vie humaine ou l'humanité. Pas étonnant qu'il se soit associé à Jeffrey Epstein et qu'il ait pris son argent à plusieurs reprises. Au fait, savez-vous qui a permis cette relation ? C'est John Brockman de Edge.Org. Personne ne remarque jamais John Brockman. Je vous dois une autre vidéo de lui et j'y reviendrai dès que possible.

Voici un dossier de l'Université de Harvard, qui, soit dit en passant, a reçu un don important d’Epstein. Nous voyons ici le brevet, « Le domaine des organismes génétiques modifiés ». C'est vrai, il faut s'en inquiéter. Et ici, sur cette page, on se demande à qui appartient le virus MERS. Le MERS est un coronavirus. Nous avons découvert que tous les coronavirus sont brevetés et appartiennent à quelqu'un. Beaucoup de gens le savent, mais pour certains, c'est complètement nouveau. Laissez-moi continuer à vous surprendre. Tous les organismes modifiés vivants ou morts peuvent être brevetés une fois qu'ils ont été modifiés. Une autre surprise, c’est qu'une fois qu'ils sont génétiquement modifiés et se trouvent dans un aliment ou un additif, le produit leur appartient. Je ne pense pas qu'il ait été testé pour sa sécurité par l'Autorité sanitaire des aliments, et il n'a pas besoin de l'être. Il ne s'agit pas d'un règlement. Ces maniaques utilisent toutes les failles, et il s'agit toujours de saper la sécurité des gens. D'accord, et cela nous amène à un point important.

Une partie importante de cette recette anti-humaine est le mécanisme de suivi par la technologie Blockchain. Grâce à cette Blockchain, qu'ils nous vendent comme une merveilleuse idée libertaire et décentralisée, ils utilisent la puissance de traitement de nombreux ordinateurs pour suivre chaque élément de chaque partie de la Terre. Ils disent qu'il y a une transparence absolue, que tout le monde peut voir ce qui se passe. Cette Blockchain est absolument sûre car toutes les données sont réparties sur de nombreux ordinateurs et personne ne peut les contrôler. C'est la formulation de leur succès commercial utopique. Mais le fait est que Blockchain a besoin d'une énorme quantité d'énergie pour fonctionner. Quel pays distribue la plupart des crypto-serveurs, par exemple ? C'est la Chine. Et la Chine ne peut pas être consultée en raison de la crise climatique ou des technologies vertes. Pensez à Greta Tonnerberg… ou quel que soit son nom. A-t-elle déjà demandé à la Chine de participer à une économie durable ? Parce que l'économie circulaire est aussi connue sous le nom de développement durable. Est-ce que Greta a envahi la Chine pour ça ? Non, elle ne l'a pas fait. Supposons qu'ils veuillent vraiment forcer les pays occidentaux à renoncer aux combustibles fossiles... Ici, au Canada, ils montrent de façon impressionnante comment, avec l'aide de la bureaucratie, ils vont nous couper de nos propres ressources naturelles. Que faudrait-il pour produire l'énergie nécessaire pour alimenter ces Blockchain mangeurs d'énergie ? En répondant à cette question, n'oubliez pas que dans une économie circulaire de nombreux emplois sont perdus. Les robots seraient utilisés avec l'Internet des objets. Dans la théorie monétaire moderne, ils ont dit qu’on n’a pas besoin d'une contrepartie pour l'argent. Mais je suspecte qu'il existe une contrepartie pour l'argent dans ce système, et c'est l'énergie humaine. Chaque personne sera évaluée sur la quantité d'énergie qu'elle peut mettre dans cette économie circulaire. Et cela signifie notre valeur entière. Ils nous donnent un revenu. Ils nous donneront un crédit sous forme de points en fonction de la quantité d'énergie que nous pouvons réinjecter dans le système. Et donc, dans leur esprit confus, tout est en parfait équilibre. Si, moi Polly, je fais chaque jour du travail qui profite bien au système, alors Polly récupérera le même montant de points de crédits qu'elle peut dépenser pour le réintégrer dans le système en mangeant quelque chose ou en chauffant sa maison ou en se déplaçant d'un point A à un point B. Il n'est pas possible d'échapper à un tel système. Mais c'est exactement ce qu'ils veulent : un socialisme complet. Tout le monde est au même niveau. Chacun est récompensé par… quelle était l'expression utilisée par les socialistes ou les communistes ?... chacun selon sa manière, chacun selon son mérite ou quelque chose comme ça. C'est ça le système quand il est en place et qu'il fonctionne. Mais ils ne peuvent pas le faire dans un monde en 3D, ils ne peuvent le faire que dans un monde en deux dimensions. C'est une scène d'une série appelée « Miroir noir », et l'épisode s'intitule « 15 millions de salaire ». C'est très déprimant, mais je pense que c'est proche du monde qu'ils ont à l'esprit. Avez-vous remarqué qu'ils s'assoient et pédalent pour obtenir leurs points d'énergie et qu'ils regardent des vidéos ou des spectacles stupides ? Là aussi, ils n'ont pas beaucoup de choix sur leurs écrans. Et ils dépensent leurs points de crédit pour des aliments qui proviennent de distributeurs automatiques et qui ont finalement été fabriqués dans un laboratoire. Ils dépensent également leurs points de crédits pour se débarrasser de la publicité parce qu'ils sont bombardés de publicité sur leurs écrans. Ils investissent leurs points de crédits pour éviter d'y être exposés car la publicité est pleine de sexe et de dégénérescence, de pornographie, etc. Ce système a été inventé il y a longtemps. C'est ce qu'on appelle la technocratie. Si vous voulez en savoir plus, Patrick Wood est l'un des principaux experts de la technocratie à l'heure actuelle. La société sans argent technocrate utilise des points crédits reçus pour l’énergie. Et voici autre chose sur la comptabilité de l’énergie de ces technocrates.

Le terme « comptabilité énergétique » fait référence à un système de répartition/distribution des ressources par les technocrates. Avec la valeur de l'énergie totale utilisée pour produire tous les biens connus, il devient possible d'attribuer des parts égales de la capacité de production à chaque habitant. Ils disent qu'ils délivrent des certificats en papier. Mais c'était il y a longtemps. Il est dit ici que dans un système plus moderne, au lieu de certificats, il existe un système de comptes qui se réfèrent à des répartitions sous forme de crédits énergétiques. Quelle meilleure façon de le faire y a-t-il qu'une crypto-monnaie, qui est couverte par votre propre énergie et qui est amenée à la Blockchain, où ils peuvent suivre sur Internet des choses comme les entrées et les sorties de votre énergie, pour ainsi dire. Le système de répartition de l'énergie ressemble à peu près au rêve du système de développement durable. Ils ont fait très attention dans ce document à utiliser le terme « énergie ». Ils l'ont évité. C'est fascinant parce qu'ils sont presque obsédés par ce terme, tout comme par les combustibles fossiles en opposition à l'énergie verte et d’autres choses de ce genre. Nous devons donc lire entre les lignes. « Comptes biophysiques du capital naturel », comme ils l'appellent.

Capital naturel, biophysique, fait référence à la durabilité en évaluant la demande humaine dans la biosphère en termes de consommation de ressources renouvelables et non renouvelables et de production de déchets pour améliorer la capacité de renouvellement de la nature.

Ils sont dérivés de comptes matériels et d’une évaluation de la littérature sur la productivité biologique pour chaque activité existante dans une zone de production qui est nécessaire pour produire la ressource et absorber les déchets de cette activité en utilisant la technologie dominante. Ces comptes biophysiques offrent donc un repère de stricte durabilité. Comment ? C'est un mur dialectique bureaucratique impénétrable qui tente d'empêcher qu'il soit facilement compris par les gens ordinaires. Il faut vraiment creuser pour comprendre que c'est exactement la même chose que la technocratie fait avec la comptabilité énergétique. Vous les entendez donc dire : « L'évaluation de la mesure dans laquelle une demande sur la biosphère améliore la capacité de renouvellement de la nature. » Ils disent évaluer l'activité d'une zone de production dans la production et l'absorption des déchets. C'est exactement la même chose que les crédits énergétiques. Il faut juste comprendre qu'ils ne veulent pas que les gens se rendent compte qu'ils l'ont formulé exactement de la même manière que les technocrates, parce que tout le monde a compris d'où vient la technocratie, à savoir d'un culte fou de maniaques de la surveillance. Peu importe, continuons. Ici, j'ai un commentaire à faire. Je suis sûre que les gens le jugent ainsi, qu'ils disent qu'ils ne laisseront pas cela se produire. Eh bien, ils ont déjà réfléchi à la façon de vous faire glisser dedans. Et cela se fait par le biais de la réalité virtuelle et étendue. « 2019: l’année où la réalité virtuelle devient réelle. Lorsque j'ai vu venir l’introduction de la 5G pour l'avenir, mes attentes ont augmenté encore plus. Certains obstacles à la croissance de la réalité virtuelle ont été supprimés. Les temps de réponse courts, la vitesse élevée et les connexions stables que la 5G apporte, annoncent une nouvelle ère de la réalité virtuelle. Les expériences deviennent plus accessibles, plus fiables et beaucoup plus impressionnantes. »

Voici l’exemple d'un monde virtuel déjà existant, et beaucoup d'entre vous en ont entendu parler : Second Life. C'est un monde totalement passionnant où vous construisez votre propre entreprise, vous avez une famille et votre propre maison. Vous pouvez dessiner vos propres vêtements, avoir des amis et gagner de l'argent. Dans Second Life, les gens perdent la réalité. Je vous conseille de chercher sur Google ou de regarder sur YouTube. Regardez les commentaires des gens. C'est effrayant. Voici leur site web, le portail de Second Life. Examinons leur symbolisme. Ici, par exemple, se trouve « l’œil qui voit tout ». Et regardez cette photo juste ici. Je suis désolée, mais qu'est-ce que ça signifie ? Une adolescente blanche mi-lapin mi-chat, aux seins partiellement découverts. Vu la façon dont elle est étendue là, je me demande si elle est morte ou si elle est épuisée. Qu’est-ce qui s’est passé dans cette pièce ? N'oubliez pas qu'il s'agit d'un dessin animé. Ils nous séparent peu à peu de notre humanité. Je répète : Ils éliminent le monde tridimensionnel et le remplacent par un monde bidimensionnel, un monde de transhumains, car ce n'est même pas une femme. C'est une femme mi-lapin mi-chat. Et ce n'est pas sain. Le monde virtuel est construit uniquement par eux. Et il sera très similaire à la façon dont tu te déplaces dans le monde en 3D, parce qu’il aura constamment des impulsions en temps réel, du monde réel, à savoir : l'Internet des objets.

Voici un autre article : le nouveau monde virtuel de Sansar commence là où Second Life s'arrête. Ils ont parlé d'une millionnaire de l’immobilier nommée Anshe Chung. Ce qui a attiré l'attention du monde entier, c'est que ce n'était pas une personne réelle, mais un Avatar. Les propriétés qu'elle a vendues étaient des images générées par ordinateur provenant du monde virtuel « Second Life ». C'était la première fois que quelqu'un dans la réalité arrivait à une « vraie » prospérité en vendant des choses virtuelles dans un espace virtuel. Suite à la publication de cet article, le niveau de popularité de Second Life a énormément augmenté. Cette plateforme représente tout ce qui constituera notre vie future au sein des mondes virtuels.

Transhumanisme - Nous ne sommes plus des humains, mais seulement en 3D, mais des avatars connectés au cerveau global sur l'Internet des objets. C'est la vision de l'avenir selon les technocrates. Vous savez, Davos attire beaucoup l'attention en ce moment. C'est un descendant du Forum économique mondial, un lieu où se réunissent de nombreux milliardaires. Et ils sont de moins en moins nombreux. Si vous vous souvenez de Kate Raworth : Elle a évoqué la possibilité sans précédent de faire de tout cela une réalité, car ils ont donné la richesse, la connaissance et le pouvoir à un très petit nombre de personnes. Eh bien, ces quelques personnes se réunissent à Davos au Forum économique mondial. C'est un projet, un lieu de rencontre où ils se convainquent mutuellement que ce monde est celui qu'ils devraient construire. Là, ils se frottent les mains parce qu'ils se réjouissent d'avoir encore plus de pouvoir et d'argent, tout en nous traitant comme des jouets virtuels. Nous serons littéralement des jouets. Et cela se fait grâce à cette technologie. Si tu penses que j'exagère, laissez-moi vous faire écouter une minute à peine d’extraits du Forum économique mondial sur la quatrième révolution industrielle. Ils ont réalisé un mini-documentaire dans lequel ils ont interviewé quelques partisans de la quatrième révolution industrielle. Je lirai cette interview dans la description vidéo. Dans la partie que je montre ici il s’agit d’une femme seule, mais je relie ensemble toutes les parties.

Écoutez ce qu'elle dit : « L'idée que les humains sont une sorte de concept naturel devra changer. Nos corps seront si hautement techniques que nous ne pourrons pas distinguer ce qui est naturel de ce qui est artificiel. En étant capables d'afficher notre activité cérébrale, par exemple par le biais d'un électro-encéphalogramme basé sur le consommateur, nous aurons accès à nous-mêmes d'une manière que nous n'aurions jamais crue possible. Elle ouvre la boîte noire du cerveau et permet vraiment de percevoir une identité qui est inspirante. L'une des choses que je considère comme essentielles pour des sociétés libres et ouvertes est la liberté de pensée. Jusqu'à présent, la conversation a porté sur la liberté d'expression. Une fois que nous pouvons accéder aux points d'accès et aux sentiments des gens, nous devons créer un espace qui permette aux gens de penser librement à des pensées différentes, des pensées créatives. »

Elle vient de vous dire ce que le Forum économique mondial pense des gens. En première analyse, elle dit que l'idée que les humains sont une sorte de concept naturel devra changer. Elle dit qu'ils veulent ouvrir la boîte noire appelée le cerveau et ensuite nous créer des espaces où nous serons créatifs. Nous avons déjà ces espaces ! Mais ce qu'elle veut dire en fait, c'est qu'ils veulent nous enlever cet espace et ensuite décider eux-mêmes quelle partie ils vont nous rendre. Contre rémunération, bien sûr, et sous leur contrôle le plus strict. J'aimerais vraiment arrêter de parler maintenant, mais je dois vous dire une chose de plus : ce problème avec cette science négative est, pour moi, le problème le plus important auquel nous devons faire face. Cette science est directement liée à l'euthanasie. L'euthanasie éliminera de la terre les créatures qui ne peuvent pas produire suffisamment d'énergie pour ces points de crédit d’énergie. Comprenez-vous ce que je veux dire ? Moi, Polly, je devrai être suffisamment utile en tant qu'être humain pour que l'énergie que j'apporte dans le système suffise à ma nourriture et que je puisse rester habillée et ne pas geler. Il faut juste qu'elle soit équivalente pour les personnes malades, handicapées ou déprimées, jeunes, très jeunes, les personnes très âgées ou juste un petit peu âgées. Voyez-vous, les technocrates savent déjà que ces personnes vont ruiner leurs équations. Ces personnes ne peuvent pas pédaler sur l'ergomètre toute la journée. Ces personnes ne peuvent pas mettre suffisamment d'énergie dans le système pour le bien commun, suffisamment d'énergie dans le système pour le bien commun pour que le système puisse les nourrir ou les habiller, etc. Pour moi, la chose la plus malade qui se passe actuellement dans la société remonte à ce que je vous ai dit aujourd'hui, à la quatrième révolution industrielle. Nous ne sommes littéralement que des rouages dans la machine. Avec tout ce qui a été dit maintenant, je pense que j'ai fini de courir après les nouvelles, parce que ça distrait de ce qui se passe vraiment ici. Car ce qui se passe réellement ici, c'est que chacun d'entre nous est déjà conditionné. Nous perdons notre humanité et notre âme. Nous perdons même la capacité de nous souvenir d’un meilleur chemin. Nous oublions nos capacités, à savoir que nous pouvons gérer nos propres affaires et prendre soin de nous-mêmes et les uns des autres. Nous nous tournons de plus en plus souvent vers le gouvernement pour lui demander de résoudre les problèmes à notre place. À partir de maintenant, je veux me concentrer sur la question de savoir comment récupérer l'humanité et comment voir à travers leurs mensonges, leur hypnose et leur culte. Je veux m'y concentrer, peu importe ce qui viendra à la lumière. Je crois que j'ai fini de chercher, de creuser. J'ai produit beaucoup, beaucoup de vidéos, peut-être plus de 100, et je vous encourage à remonter dans le temps et à les regarder. N'attendez pas toujours la prochaine vidéo. Beaucoup d'entre nous ont fait un excellent travail il y a deux ans. Jetez un coup d'œil à cela, car nous perdons notre temps à réinventer toujours les mêmes thèmes. Vous vous devez de comprendre ce qui se passe. Et laissez-nous passer au sujet suivant. Cela ressemble un peu à un reproche que je vous fais. Eh bien, ce n'est pas le cas. Mais regardez, j'ai examiné les fondations et beaucoup d'autres choses. Alors, s'il vous plaît, regardez ces choses-là. Il faut que je continue à faire d'autres choses. Parce que nous devons sauver nos âmes et l'humanité, parce que c'est la seule façon de combattre tous les problèmes à la fois, la seule façon d'empêcher nos enfants d'être aspirés dans ce monde virtuel. Car que se passe-t-il une fois qu'on y est ? Peut-on en sortir ? Nous devons l'arrêter, l'arrêter, au niveau de l'âme. Merci à tous. Je dois arrêter de parler maintenant.

Source et tous les liens de référence : ici.

 

Publié dans Revue de Presse, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :