One world "Toghether at home" | Global Citizen | Le confinement heureux, selon les mondialistes

Publié le par Marguerite Rothe

Symbologie, sémiologie, analyse sémiologique

Beaucoup de noir, un peu de blanc. Et, circonscrit entre deux mains aux doigts pointus, l'iris d'un œil rouge vermillon vous fixe sans bienveillance. Vous conviendrez que c'est une bien curieuse affiche pour promouvoir un spectacle censé réconforter les populations séquestrées chez elles depuis des semaines par le Covid-19. Personnes qui, sûrement, pour nombre d'entre elles, ont dû être touchées d'une manière ou d'une autre par la maladie. Non, ces choix de couleurs et de formes ne sont pas dus au hasard. Ils sont le langage symbolique dont usent ceux qui vous manipulent à longueur de temps. Je reviendrai sur le sujet un peu plus bas.

Global Citizen, c'est quoi ? 

Clic-image pour accéder à la page

Selon eux, il est possible de mettre un terme à l'extrême pauvreté d'ici 2030 si :

  1. Si le monde riche investit (dans quoi ?) pour lutter contre les inégalités et enrayer le changement climatique (no comment.)
  2. Les pays riches doivent atteindre l’objectif de consacrer 0,7 % de leur revenu national brut à l'aide internationale, et veiller que ça arrive jusqu'aux pays les plus pauvres. (s'ils utilisent les astuces fiscales de Bill Gates, c'est pas gagné ; les pauvres pourront rester dans leur pauvreté)
  3. Et pis mince, quoi, il faut qu'ils se bougent un peu plus que ça, tous ces pauvres ! Et qu'ils n'aient pas peur d'augmenter leurs budgets : éducation, santé, nutrition. (le FMI sera ravi de les aider)

Je vous fais grâce des autres rubriques :

Filles et Femme | Santé | Éducation | Finance et innovation | Alimentation et faim | Eau et hygiène | Environnement | Citoyenneté.

Quelle ironie. Ils arrivent même à faire en sorte qu'on leur donne de l'argent, à eux, qui sont déjà tellement riches ! 

Global Citizen, c'est qui ?

Global Citizen, c'est le pays des menteurs et des magiciens.  D'une part, c'est une machine à faire du gros argent et, d'autre part, à poursuivre l'embrigadement des foules commencé dès le berceau via la culture médiatique. Une manipulation mentale qui passe par le temps de cerveau humain disponible via la télévision depuis maintenant des décennies.

Donc qui dirige Global Citizen ? Toujours les mêmes. Il suffit de consulter la composition du conseil d'administration :

Chris Anderson, CEO, TED •  Sarah L. Colamarino, Vice President, Corporate Equity & Partnerships, Johnson & Johnson •  Daniel Green, Senior Advisor for Policy, Advocacy and Communications, Bill & Melinda Gates Foundation •  Tom Jones, COO, Women's World Banking •  Fran Katsoudas, Executive Vice President and Chief People Officer, Cisco •  Randall Lane, Editor, ForbesJohn F. Megrue, Jr., Co‐Chairman, Bridgewater Associates Sean Parker, Founder and President, The Parker Foundation ; etc.

Outre les membres spécialisés dans le secteur culturel, l'on y trouve : philanthrope, gestionnaires financiers ou en technologies. Certains sont en relation directe ou indirecte avec la Fondation Bill et Melinda Gates, Mark Zuckerberg. Toujours les mêmes noms. Toujours les mêmes requins. Ils occupent tout l'espace. Ils accaparent tous les secteurs ; en sachant que celui du divertissement est le plus important. Car c'est grâce à lui, qu'ils peuvent facilement modeler le monde tel qu'ils le souhaient.

Une communauté de gens qui nous ressemble ? Non, je ne crois pas. Pas quand je regarde la maîtresse de cérémonie, Lady Gaga, l'animatrice du Concert mondialo-sataniste de l'année :

La favorite du moment

La précédente, Madonna, toujours active. Ici, dans ce clip posté sur Instagram, elle apporte son entier soutien à Bill Gates et à sa campagne de vaccination contre le Covid-19.

Gros plan sur le dessin de son tee-shirt

Quand les lucifériens / satanistes ne se cachent plus...

Satan, Lucifer, et compagnie...

Lady Gaga, Madonna, tous ont signé. Et les mondialistes qui se cachent derrière Global Citizen aussi. Tous font partie du même univers. Un monde noir et violent, sans bonté. Un monde qu'ils veulent instaurer sur terre. Oui, c'est gros, je sais, mais la grenouille qui barbote dans sa marmite d'eau froide ne sait pas qu'elle est déjà morte. Vous êtes cette grenouille innocente. Tout cela se passe tellement en douceur. Comme si de rien n'était. Tous ont signé. Pour la célébrité, pour la richesse, pour le sexe. Petit tour d'horizon :

Appartenance satanique. D'une manière ou d'une autre, tous ont signé.

Encore...

Encore...

Et toujours...

Encore...

Est-ce que vous comprenez ?

Le satanisme ce n'est pas une lubie, pas un jeu, et c'est terriblement réel et malsain

C'est le monde d'Epstein, des réseaux pédocriminels, des sacrifices humains, du cannibalisme, d'horreurs que le simple mortel ne peut imaginer. Les images qui ont été trouvées sur l'ordinateur portable d'Anthony Wiener : Sydney Powell on Clinton Emails: Hardened NYPD Investigator "Had to go throw-up. It's bad." (Vidéo) Est-ce que vous imaginez ça, un flic de New York City, un gars qui en voit de toutes les couleurs, et qui s'en va vomir après avoir vu le contenu de cet ordinateur ?

Ce n'est pas de l'art, c'est une manière d'exposer ses goûts, ses préférences

Spirit cooking (performance), Gaga en compagnie de Marina Abramovic

 

Marina Abramovic

Je vous laisse faire vos propres recherches. Si vous êtes une âme sensible, allez-y tout-doux, ces régions sont sombres et violentes à visiter. Un doute sur une information ? Creusez, descendez jusqu'à la source. Et si vous ne la trouvez pas, alors laissez tomber. Néanmoins, persévérez, car pour protéger nos enfants, il faut savoir que ces régions sombres existent. On ne combat pas les yeux fermés.

Pour revenir à notre affiche, qui fait penser à un faire-part de décès, je parlais de symbolisme. Tout ce noir était pour vous, pour nous. Ces gens-là parlent et expriment le fond de leur pensée en utilisant la symbolique. La sémiologie. Comme le fait Abramovic sur la photo ci-dessus quand, vêtue de rouge vermillon, elle empoigne le crâne décharné et sanguinolent d'un bouc. Avec cette posture, elle proclame son allégeance à Satan. Si le sujet vous intéresse, je vous recommande la chaîne YouTube d'Alexandre Lebreton et le site du The vigilant citizen (son analyse de l'évènement "Together at home", est très intéressante). Dans la vidéo qui suit, avec ce reportage du magazine Madmoizelle.com, on comprend parfaitement comment procède cette élite malsaine pour pervertir la jeunesse :

Deux vidéos  d'Alexis Cossette-Trudel (sa biographie),  qui abordent le thème

Radio-Québec • Lucifer dans la culture populaire

Radio-Québec • Les rituels Pedo-Sataniques de la haute société confirmés.

 

Publié dans Revue de Presse, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :