Pourquoi nous n'avons pas vacciné nos enfants, par Shane Ellison (The People's Chemist)

Publié le par Marguerite Rothe

naturopathie, médecine naturelle, antivax, anti-vaccin
Famille Shane Ellison

Dans cette vidéo, le chimiste Shane Ellison nous explique pourquoi tous ses enfants ne sont pas vaccinés. La mère de sa femme, après avoir reçu un vaccin, s'est retrouvée fortement handicapée. Il y a beaucoup d'histoires, comme celle-là. Et comme chaque fois, l'on se demande comment il est possible que les pouvoirs publics laissent les labos bourrer leurs vaccins d'une quantité impressionnante de cochonnerie : mercure, sel d’aluminium, formaldéhyde, protéines issues de foetus de poulet ou de vache, nano particules dont on ne sait quoi, de brins d'ADN - ARN, et bien d'autres substances. J'ai mis quelques liens en bas de page, mais faites vos recherches. Les vaccins d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec ceux du siècle dernier. Ils ne sont pas faits pour nous protéger, bien au contraire !

©Marguerite Rothe

Traduction automatique en Français : Clic activation icône sous-titres | Clic Paramètres / Sous-titres / Traduire automatiquement / Français.

Qui est Shane Ellison ?

Shane Ellison est titulaire d'une maîtrise en chimie organique. Il a abandonné son ancienne carrière de chimiste pharmaceutique pour aider les gens à se débarrasser de leurs médicaments afin qu'ils puissent mener une vie plus saine et plus active.

Il est l'auteur de l'ouvrage Over The Counter Natural Cures • Expanded Edition ; un livre qui enseigne aux lecteurs comment naviguer dans le labyrinthe des compléments naturels. Dans un monde où les produits toxiques et dangereux sont devenus la norme plutôt que l'exception, ce livre est un must pour tous ceux qui veulent vivre en santé.

 Fondateur de The People's Chemist.com, il a créé un laboratoire qui intègre les dernières avancées en chimie, ethnobotanique et biologie pour créer des produits naturels haut de gamme.

________________________________________________

De l'ADN de fœtus humain dans les vaccins • Présentation YT de la vidéo suivante

« Pourquoi de l’ADN de fœtus humain dans les vaccins pour Bébés ?Cela paraît incroyable mais c’est la réalité. Les vaccins sont contaminés. L’ordre des biologistes italiens a trouvé des quantités importantes d’ADN humain en analysant le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole-Varicelle (Priorix-tétra). En France nous avons le même vaccin sans la varicelle.

La pharmacologue Loretta Bolgan a communiqué cette information lors d’un congrès organisé par l’Ordre des biologistes italiens à Rome en janvier 2019. Je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi grave » explique la chercheuse, Ce ne sont pas des quantités résiduelles, nous en avons trouvé pour l’équivalent de 360 000 cellules de fœtus humain.

D’où vient cet ADN de fœtus humain ?

Il vient des cellules de culture humaines qui ont servi à cultiver les virus du vaccin. Les virus du vaccin RORV sont des virus vivants. Leur virulence est atténuée lors du processus de fabrication. Normalement le bouillon de culture doit être filtré pour éliminer les cellules qui servent à la fabrication. En aucun cas l’ADN de ces cellules ne devrait se retrouver dans le vaccin final. Jusqu’à 88% du total d’ADN du vaccin.

Pourtant ces analyses montrent qu’il y a bien de L’ADN humain en quantités qui ne sont pas juste des traces: Jusqu’à 88% du total d’ADN du vaccin. L’ADN retrouvé dans les vaccins est celui des « cellules MRC 5 ». Elles proviennent à l’origine d’un fœtus mâle avorté à 14 semaines en 1966. Prélevées dans ses poumons, elles ont été rendues immortelles donc cancéreuses pour se reproduire en permanence. Ainsi on peut y cultiver des virus car le virus a besoin de coloniser une cellule pour se reproduire . Les « cellules MRC 5 » sont mentionnées dans la notice du vaccin, mais en tant que support de fabrication, en aucun cas comme composant principal du vaccin.

https://www.prevention-sante.eu/wp-content/uploads/2019/08/composition-du-priorix-tetra.jpg

Quels sont les risques ?

Peu ou pratiquement pas d’études sont faites sur la présence de cet ADN étranger encore moins sur les risques. On sait pourtant qu’injecter avec une seringue de l’ADN étranger quel qu’il soit peut être très dangereux ; cet Adn peut provoquer des cancers mais aussi des maladies auto-immunes On soupçonne un rôle dans l’Autisme. Le système immunitaire du bébé aura du mal à neutraliser ces corps étrangers. De plus Les biologistes ont trouvé d’autres contaminants dans ces vaccins : des virus accidentels dont certains cancérigènes , des produits chimiques, des désherbants, des médicaments. En revanche la Rubéole supposée présente dans le vaccin n’a pas été retrouvée.

Les vaccins sont-ils donc sûrs ? Sont-ils donc efficaces ?

Cette découverte a été communiquée aux Autorités sanitaires italiennes et européennes. Jusqu’à présent aucune information officielle n’est venue expliquer la présence en masse de ces résidus humains dans les vaccins. Celles-ci ne contrôlent pas les vaccins une fois sur le marché. Elles font confiance aux laboratoires qui les fabriquent.

Est-ce bien éthique ? Est-ce une démarche responsable en matière de santé publique ? Chacun a sa réponse, mais tout le monde doit être informé.

Ces analyses coûteuses ont été financées par L’association de consommateurs CORVELVA. Le Dr Theresa DHEISER, hématologue, spécialiste de physiologie moléculaire et cellulaire, Pte du SCPI de Washington a aussi confirmé et publié la présence en grande quantité d’ADN foetal dans le MMR et vaccin varicelle (qu’elle a présenté au congrès annuel des biologistes italiens à Rome ce 25 janvier) capable d’entrainer des mutations génétiques observées chez 60% des enfants autistes et ceux atteints de cancers, et aussi de maladies auto-immunes. »

Vaccines found laced with entire genetic code for abnormal human loaded with cancer genes