Valérie Bugault | Crise constitutionnelle, zone de non-droit, « c'est une époque extraordinairement dangereuse pour les Français » | Rachel Marsden | Silvano Trotta

Publié le par Marguerite Rothe

Dans cette vidéo, Valérie Bugault aborde les sujets suivants :

10:00  Le contrat-cadre signé par la France avec l'OMS  ; le décret est ici.

24:00 Les Gilets Jaunes

27:00 La construction artificielle de l'Union Européenne

34: 00 L'Allemagne

34:56 Levée de fonds organisée par Ursula von der Leyen, présidente de la commission européenne, pour financer la recherche d'un vaccin pour le Coronavirus.

35:25 L'article de Régis de Castelnau (vente du mobilier de la République)

38:00 La préoccupation alimentaire

40:00 La France en passe de battre son record d'exportation de blé tendre.

Pour compléter la vidéo

Après lecture de cet article d'une grande portée intellectuelle, il est aisé de comprendre pourquoi Spunik (que je pressens comme étant un média d'opposition contrôlée) a refusé de diffuser l'interview de Rachel Marsden. Comment Valérie Bugault pourrait-elle fournir des références en provenance des «grands médias», alors que ceux-ci mentent et trichent en permanence ? Ha ! Ha ! Le serpent se mord la queue. Donc, Sputnik a censuré Valérie Bugault.

Mots-clés de l'article : Covid-19, Chine, Wuhan, OMS, Trump, identité numérique, conflits d'intérêt, bactérie Prevotella , etc.

Un article qui synthétise toutes les dernières informations sanitaires, géopolitiques et sociétales concernant l'affaire du Coronavirus | Covid-19.

À partager, à faire lire aux récalcitrants, à ceux qui n'arrivent pas à débrancher leur sacro-sainte télévision menteuse. Il faut bien comprendre une chose : lorsqu'on censure des gens comme Valérie Bugault, c'est parce que ces gens, précisément, expliquent et énumèrent des faits factuels. Tout est vérifiable, il suffit de s'y coller. Il suffit de comprendre que oui, il y a bien un complot, mais qu'en vérité il n'est pas le fait des peuples ; puisque c'est très exactement le contraire !

©Marguerite Rothe

En réalité, les gouvernements qui décident de suivre aveuglément les recommandations de l’OMS montrent de façon évidente qu’ils sont eux-mêmes des ersatz d’État aux mains d’intérêts privés. De cette façon il devient facile de voir quel gouvernement est au service d’intérêts privés et quel gouvernement résiste ou tente de résister aux injonctions des multinationales !

Valérie Bugault

Pour résumer

Et pendant ce temps, la France est dépecée, bientôt affamée, car pendant que la Russie suspend ses exportations de blé jusqu'au 1er juillet prochain, la France, elle, vend à tour de bras ses réserves excédentaires de blé tendre.

Quant au contrat-cadre avec l'OMS, attendez-vous dans un foutur proche, à être confrontés à une vaccination obligatoire. Rappelez-vous, l'objectif réel, c'est d'atteindre les 500 millions ; c'est gravé dans le granite.

Et, en parallèle, les grosses machines à fric sont mises en branle : téléthon mondial, captation de biens nationaux au profit de la fondation des hôpitaux de Paris et des hôpitaux de France ; «fondations» qui, entre les mains de ces philantrocapitalistes, ne sont rien d'autre que des supers outils à générer de l'argent. Toujours plus d'argent. Pour être toujours plus riches.

Crapulerie en vue : Régis De Castelnau allume les projecteurs du Droit sur la mise à l'encan des biens nationaux :

 « Le mobilier national appartient à l’État, et par conséquent à la Nation. Il est inaliénable. Si l’on souhaite le vendre il faut auparavant le déclasser. Qui va le faire et pour quelle raison ? »

Article à lire pour découvrir pourquoi la vente aux enchères organisée par le couple présidentiel n'est pas légitime.

#coronavirus #trump #chine #wuhan #OMS