Hold-Up, retour sur un chaos, film documentaire de Pierre Barnérias

Publié le par Marguerite Rothe

Hold-up, retour sur un chaos est un véritable documentaire : force témoignages et images, il documente et renseigne  le spectateur afin de l'éclairer dans le dédale de dissimulations et de bidonnages que sont devenues les informations des grands médias. Voir ce film, c'est faire l'expérience de l'allégorie de l'homme qui vit dans une caverne. Pour la plupart d'entre nous, nous ne savons que ce que les manipulateurs veulent bien que l'on sache. Les manipulateurs haïssent les gens intelligents. Les curieux. Alors quand déboule soudain sur l'Internet un documentaire comme Hold-up, on peut comprendre qu'ils soient tous en panique. Comprenez : ils sont si près de nous enchaîner définitivement !

J'ai essayé de me mettre dans la peau d'une personne qui ne connait la réinformation que sous l'appellation de : « théorie du complot. » J'en suis arrivée à la conclusion que pour un novice, Hold-Up ressemble à un voyage sur Mars. Une immense découverte. Tellement extraordinaire, qu'elle en est à peine croyable. Heureusement, les faits, les images, les extraits de films, les documents officiels, les pédigrées des témoins, tout est là pour prouver LA VÉRITÉ.

Toutes les incohérences dans la gestion de la "crise" du coronavirus mises en évidence, images à l'appui. Les innombrables témoignages de médecins, de professeurs, de chercheurs, de scientifiques de haut vol, d'aides-soignants, d’anthropologues, de sages-femmes, d'infirmières, de lanceurs d'alerte, de pharmaciens, d'endocrinologues, de gynécologues, etc. étayent sans ambiguïté ce film. Tous fous ? Tous complotistes ? Allons donc, à cette condition, ce sont les Français dans leur ensemble qui sont tous bons pour l'asile ! Depuis quand est-ce l'OMS qui décide s'il va y avoir autopsie ou pas ? Depuis quand, sont-ce les médias qui décident de qui est coupable et de qui ne l'est pas ?

Mais le plus grand scandale, c'est celui de l'hydroxychloroquine. Un médicament qui a donné des preuves d'efficacité depuis soixante-dix ans ! Produit dont la molécule est soudain classée substance vénéneuse par le ministre de l'époque : Agnès Buzyn. Et que l'entend-on répondre, lorsqu'elle est auditionnée devant l'Assemblée Nationale à propos de l'hydroxychloroquine ? Tenez-vous bien, parce que c'est impayable : « Mon sentiment, c'est que nous consommons souvent trop de médicaments, et que moins on en consomme, et mieux on se porte. Voilà », dit-elle, très détachée, pour tout argumentaire. Voilà, c'est ma réponse, semble-telle dire, et si elle ne vous plaît pas, c'est pareil. Voilà, circulez, y a rien voir !

Cette femme est ministre. Elle est supposée avoir une réflexion approfondie sur les problèmes qui lui sont soumis. Et là, elle vous dit qu'elle a fait classer la molécule d'hydrochloroquine dans la catégorie des substances vénéneuses parce que, de toute façon, on consomme trop de médicaments. C'est hallucinant. Mais quel foutage de gueule ! Quel culot inouï ! Et les seuls comptes qu'elle a eu à rendre, c'est cette audition devant l'Assemblée Nationale. Comprenez-vous, ce qui se passe ?

Le Mal (appelez-le comme vous voulez) a horreur de la lumière. Le Mal aime le secret, le mensonge, tous deux emmaillotés de corruption. Alors quand arrive une équipe d'enquêteurs qui balancent Hold-up sur l'Internet, ça fait l'effet d'une bombe. « Atomique », éructera une pseudo spécialiste de la « liberté d'expression ». Fichtre ! se dit-on en écoutant l'hystérique, cette disposition n'est sûrement valable que pour elle-même et une poignée de ses amis. Voir la vidéo où Madame Cicurel nous fait une époustouflante démonstration de son expertise. Un morceau d'anthologie.

Hold-up à peine diffusé, tous les médias tenus par l'oligarchie mondialiste sont montés au créneau. Comme un seul homme. Ç'a été un déferlement d'injures, de moqueries, d'accusations, de méchancetés gratuites. Ce film était un torchon, un pur délire conspirationniste, un tas d'immondices. Ah Bon ? Parce que le confinement, le port obligatoire d'un masque sanitaire (petits enfants compris), le couvre-feu, rien que ça,  et seulement cela, ça ressemble à une théorie ?

Où ces gens sont demeurés, où ils sont profondément malveillants et leurs intentions peuvent être considérées comme criminelles.

Mais le cirque ne faisait que commencer.

Deux jours. Ils ont tenu deux jours, avant de cracher l'anathème ultime, le mot qui tue :

Hold-Up est un film ANTISÉMITE !

ANTISÉMITE !

 

Re-fichtre ! À ce niveau d'obsession, on peut parler de trouble psychique.

Et ces deux tweets ne sont qu'un aperçu. Il fallait frapper vite et fort ce film monstrueux pour tuer le ver dans la pomme. Il faut reconnaître que le Système a montré une grande efficacité dans la mise en place de sa riposte : entretiens de dénigrement sur toutes les ondes, articles de debunkage, tout le monde s'y est collé. Sauf que ça n'a pas marché :

Les petits pouces bleus inversés étant là pour le prouver.

Le mensonge, la duplicité, la duperie ne peuvent pas toujours gagner. Il arrive un moment où la roue tourne, comme on dit.

Face à une telle bronca, évidemment, certains des intervenants ont pris peur et se sont vite dissociés de l'entreprise de réinformation. Un homme politique, un avocat et une sociologue. Trois personnages sans véritable dimension humaine, à bien y regarder.

Les deux Janus

Et il n'a pas vu le film ! L’opportuniste dans toute sa splendeur. Les liens ci-après apportent un éclairage intéressant sur la personnalité du bonhomme ; 👉 Bill Clinton et Bill Gates font partie de ses relations. Que du beau linge dis-donc !

Le second Janus n'est guère plus reluisant que le précédent. Je vous laisse le soin de faire vos recherches après avoir lu l'article ci-dessous.

Enfin, la résistante en carton

 

Elle ne savait pas, ce n'est pas de sa faute, elle a été trompée, ses propos ont été déformés grâce à un montage super-astucieux. Cépamoi ! Cépamoi ! Cépamoi ! Clame-t-elle à qui veut la lire sur son compte Twitter.

Lamentable.

Et au milieu de toutes ces cochonneries puantes, une belle âme est apparue

 

Hé oui Sophie, ils nous appellent inutiles ; surnuméraires, en somme...

À voir et à partager

Lien de téléchargement direct, pour ceux qui ont une mauvaise connexion Internet :

https://lbry.tv/$/download/Hold-Up-le-documentaire/4356cd092fff9281e910442ad0e2bbd7dceaeac3

Dans toute cette avalanche de mauvaise foi, un quotidien reste objectif !

(tout n'est pas perdu)

Me rejoindre sur Lbry.tv ou Odysee (alternatives à YouTube) : 

 

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) (Actu)

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) (Docs et Ciné)

 

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) (Actu)

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) (Docs et Ciné)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :