L’internet français, cet intolérable paradis des pédophiles, par Mr Mondialisation

Publié le par Marguerite Rothe

« Avec 750 000 prédateurs sexuels estimés en permanence à l’affût d’enfants sur internet, la cyberpédophilie est un fléau grandissant qui ne rencontre que très peu d’obstacles. En France, les autorités ont du mal à maîtriser le phénomène et peinent à camoufler ce manque d’investissement. Une situation doublement sidérante quand on songe aux efforts surhumains entrepris pour traquer et poursuivre – avec succès – les personnes accusées d’avoir téléchargé quelques misérables films sur Internet. Révolté par cette insuffisance, un collectif de quelques citoyens dénommé la Team Moore a décidé de piéger les prédateurs à travers la création de faux profils de fillettes sur Facebook. En un laps de cinq mois, ces lanceurs d’alerte ont déjà dénoncé une dizaine d’individus qu’ils ont parfois confrontés dans la réalité. Bien que moins agressives que celles des « paedophile hunters » au Royaume-Uni, les méthodes de ce collectif ne recueillent pourtant pas l’assentiment des services de police. (Image d’entête extraite d’une campagne d’Action innocence).

Alicia a 12 ans. C’est une jolie petite fille qui fait de l’équitation, qui a une famille et un chien mais peu de copains et copines, parce qu’ils sont méchants avec elle… Du moins c’est ce qu’on apprend de son profil Facebook où Alicia De Luca partage des photos de son cheval, de son chien mais aussi ses humeurs, ou encore des musiques. Sur Facebook, elle n’a pas que des copains de son âge. Elle a aussi Franco comme ami et aussi Pierre-Luc et John, Jimmy, ou encore Mehdi et beaucoup beaucoup d’autres. Ils sont bien plus âgés qu’elle et tous ont un point commun, celui de s’intéresser de très près à la jeune mineure. Ce sont des pédophiles. Ils communiquent chaque jour avec l’enfant sur Messenger. Ils lui font des déclarations d’amour, des propositions de cadeaux, d’argent, et envoient parfois des photos ou des vidéos où ils se masturbent devant l’objectif… Mais ce que ces hommes ne savent pas, c’est qu’Alicia n’est pas réelle. Derrière ce faux profil, se cachait Steven Moore, un père de famille de 38 ans vivant à la Réunion et qui se revendique lanceur d’alerte avec l’objectif de piéger les pédophiles qui sévissent sur les réseaux sociaux. L’homme qui souhaite garder l’anonymat pour protéger sa famille nous a contactés pour qu’on évoque son combat pour les enfants. [NB : le profil d’Alicia type n’est plus diffusé et sert aujourd’hui exemple pour la presse à la demande de Steven Moore].»

Poursuivre la lecture en suivant le lien ci-dessous :

Me rejoindre sur Lbry.tv ou Odysee (alternatives à YouTube) : 

 

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) (Actu)

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) (Docs et Ciné)

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) (Actu)

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) (Docs et Ciné)

Publié dans Enquête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :