Pédophilie | Tactique de diversion | Kla.tv

Publié le par Marguerite Rothe

Transcription de la vidéo
Maintenant qu'Europol a mis au point une nouvelle méthode d'enquête, il semblerait que ce soit enfin le tour des pédophiles. Mais les apparences sont trompeuses ! Kla.TV, soulignant qu'Europol est depuis longtemps en possession de déclarations explosives de témoins principaux, explore la question : Pourquoi tous les grands criminels restent-ils constamment protégés ?

 

 

 

Devant le tollé de plus en plus fort de la population contre les agressions d'enfants, le trafic d'enfants, la pornographie enfantine et autres, la police devient active. Il semble maintenant que c’est enfin le tour des pédophiles tant critiqués. C'est du moins ce que l'on pourrait penser, maintenant qu'Europol a mis au point une nouvelle méthode d'enquête sur les pédophiles. Mais les apparences sont trompeuses, comme nous allons le voir dans un instant :

Europol est en train de créer une sorte de force de police populaire. À l'avenir, toute la population sera autorisée à rejoindre Europol dans la chasse aux criminels. Dans la pratique, cela se présente comme suit : les cibles à combattre sont des personnes sélectionnées par Europol, abuseurs d'enfants individuels ou toute personne ayant publié de la pornographie enfantine sur Internet. Europol créera à l'avance sa galerie de photos spécialement sélectionnées. Ces images sont bien sûr censurées dans les parties les plus sensibles. L'objectif de cette collection de photos est de rendre le plus visible possible l'environnement des abuseurs d'enfants afin de pouvoir identifier les auteurs par le biais de détails frappants. Dans un cas, par exemple, le numéro de série d'un bord de tapis replié a révélé qui était le propriétaire du tapis. Mais aussi les vêtements voyants, les motifs de papier peint, les bouteilles de shampoing, les rideaux de douche, les meubles de maison et autres doivent à l'avenir permettre d’identifier les auteurs anonymes.
 
Depuis le 1er juin 2017, Europol invite donc toute la population à feuilleter les livres d'images préparés et, comme pour le « Dossier numéro XY non résolu » un programme télévisé allemand, à donner des conseils sur les pistes à suivre. Steven Wilson, du Centre Europol EC3 Cybercriminalité, attend beaucoup de cette méthode. Certaines choses peuvent être uniques et identifiables dans une certaine région du monde, un certain pays ou même dans un certain village.
 
Mais venons-en au fait : la sagesse populaire dit : « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? » Ici aussi Kla.TV doit à nouveau souligner qu'Europol est depuis longtemps en possession de déclarations explosives de témoins principaux.
 
Pourquoi alors le « jeu compliqué du gendarme et du voleur », au lieu de simplement tirer des archives d'enquête d'innombrables dossiers déjà existants sur les réseaux de trafic d'enfants et leurs responsables ? Cela donne une fois de plus l'impression qu'il y a un écran de fumée délibéré au lieu d'une véritable enquête. Cette mesure a-t-elle pour but de détourner l'attention des véritables auteurs ? Kla.TV rappelle ici et dans les sources suivantes plusieurs émissions connues de longue date et des interviews de témoins clés sur ce sujet. Comment toutes les autorités chargées de l'enquête ont-elles réagi jusqu'à présent ? ... Réponse : En ce qui concerne les grands criminels inculpés : rien ; en ce qui concerne ceux qui ont fourni les pistes brûlantes : une censure douloureuse sur Internet !
 
En d'autres termes, toutes les images et pages pédopornographiques sur Internet n'ont pas été censurées, bien que cela soit possible sans problème. Au lieu de cela, de nombreuses chaînes et plateformes d’investigation ont été censurées sur Internet. En d'autres termes, seules les personnes qui ont fourni des preuves de l'emplacement exact des criminels prétendument recherchés ont été punies, et non les milieux criminels eux-mêmes. Si Europol est déjà en train de mettre en place une sorte de police populaire, ces personnes devraient d'abord avoir toutes les informations véritables. Ainsi, cette nouvelle police populaire devrait même devenir un tribunal populaire autorisé, afin que les véritables grands criminels puissent enfin être punis. Tous les témoins clés de tous les pays s'accordent depuis longtemps à dire que les abus d'enfants sont principalement commis par des personnes occupant des postes élevés : des politiciens de haut rang, y compris les autorités chargées des enquêtes, le pouvoir judiciaire, les plus hautes sphères du gouvernement, etc. Alors pourquoi sortir avec tous ces gens pour attraper des petits poissons au lieu de finalement jeter les filets là où les très gros poissons ont été repérés depuis longtemps ? À ce stade également, nous demandons à ce qui reste de notre véritable système judiciaire de mettre fin à toute infiltration de la fausse justice en leur sein et de commencer à traquer les trafiquants d'enfants, les abuseurs d'enfants et autres dans leurs propres rangs, car c'est là qu'a lieu le commerce en gros se chiffrant tous les ans en dizaines de milliards. Selon les statistiques des Nations unies pour 2016, le trafic des êtres humains est le troisième secteur d'activité de la criminalité internationale, avec un montant estimé à 30 milliards d'euros par an. Seul le trafic de drogue et d’armes rapporte encore plus d'argent. Mais il devrait être évident pour tout le monde que ces énormes sommes d'argent proviennent principalement de gros revenus anonymes et non de pauvres gens qui mettent leurs photos perverses sur Internet. En Suisse, les politiciens discutent actuellement de nouvelles lois de réduction de sanctions pour les témoins à charge. Certains sont favorables, d'autres sont contre cet octroi aux témoins à charge afin qu'ils révèlent leurs connaissances d'initiés. Mais ce n’est pas non plus la solution. Ce dont les témoins à charge ont réellement besoin, c’est d’être protégés par l’Etat contre les meurtriers. C'est en effet la seule raison pour laquelle tous les crimes majeurs sont constamment dissimulés : l'extorsion. Quiconque trahit des réseaux criminels ou dénonce ses complices n’expose pas seulement ses proches à la mort, mais lui-même sera aussi assassiné. C'est malheureusement la vérité.
 

Me rejoindre sur Lbry.tv ou Odysee (alternatives à YouTube) : 

 

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) (Actu)

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) (Docs et Ciné)

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) (Actu)

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) (Docs et Ciné)

Publié dans Enquête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :