TROMPERIE SÉMANTIQUE | Quand la majorité de la communauté scientifique nous égare en nommant « vaccin » quelque chose qui n'en est pas un

Publié le par Marguerite Rothe

Cette publication fait suite à celle-ci, qui traitait déjà de la question.

NB Les mises en gras sont de mon fait.

NB2 Partagez, partagez, partagez, ne baissez pas les bras, continuez d'informer votre entourage du mieux que vous le pourrez. Les choses avancent, mais pour le moment, cela se fait silencieusement. M.R.

 

Clarification du Docteur David Martin :
« Assurons-nous d'être clairs... Ce n'est pas un vaccin. Ils utilisent le terme "vaccin" pour le faire passer en douce dans leurs exemptions de santé publique. Ce n'est pas un vaccin. Il s'agit d'ARNm conditionné dans une enveloppe de graisse qui est livrée à une cellule. C'est un dispositif médical conçu pour stimuler la cellule humaine à devenir un créateur d'agents pathogènes. Ce n'est pas un vaccin. Les vaccins sont en fait un terme légalement défini en vertu de la loi sur la santé publique ; ils sont un terme légalement défini en vertu des normes du CDC et de la FDA.
Dans le cas spécifique du vaccin, il doit stimuler à la fois l'immunité de la personne qui le reçoit et il doit également perturber la transmission. Et ce n'est pas le cas. Ils ont été très clairs en disant que le brin d'ARNm qui entre dans la cellule ne doit pas arrêter la transmission, c'est un traitement. Mais si on en parlait comme d'un traitement, il ne recevrait pas l'oreille compatissante des autorités de santé publique car alors les gens diraient "quels autres traitements existent ?
L'utilisation du terme "vaccin" est inadmissible, tant pour la définition légale que pour le fait qu'il s'agit en fait d'un coup de poing pour ouvrir un discours libre. Si nous disions que nous allons donner aux gens une chimiothérapie prophylactique pour le cancer qu'ils n'ont pas, nous serions ridiculisés parce que c'est une idée stupide. C'est exactement ce que c'est. Il s'agit d'un dispositif mécanique sous la forme d'un très petit paquet de technologie qui a été inséré dans le système humain pour activer la cellule afin qu'elle devienne un site de fabrication d'agents pathogènes.
Et je refuse de stipuler, dans aucune conversation, qu'il s'agit en fait d'un problème de vaccin. La seule raison pour laquelle ce terme est utilisé est l'abus de l'affaire Jacobson de 1905 qui a été déformée depuis sa rédaction. Et si nous étions honnêtes avec cela, nous l'appellerions en fait ce qu'il est : il s'agit d'un dispositif chimique pathogène qui est en fait destiné à déclencher une action de production d'un agent pathogène chimique dans une cellule. C'est un dispositif médical, et non un médicament, car il répond à la définition du CDRH d'un dispositif. Ce n'est pas un système vivant, ce n'est pas un système biologique, c'est une technologie physique et il se trouve qu'il a la taille d'un paquet moléculaire.
Nous devons donc être très clairs et nous assurer de ne pas tomber dans leur jeu. Car leur jeu est que si nous en parlons comme d'un vaccin, alors nous allons entrer dans un vaccin
[...]
En d'autres termes, rien de tout cela ne vous empêchera de transmettre quoi que ce soit. Il s'agit de vous rendre malade et d'avoir votre propre moi, ce qui vous rend malade. » (Traduction DeepL)

Source (présentation de la vidéo sur Bitchute)

Intervenants :
Dr David Martin • Robert F. Kennedy Jr • Rocco Galati • Judy Mikovits

Mes vidéos sur Brighteon / Bitchute / Rumble / etc.

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :