Carrefours du Monde | Trump aura bientôt son réseau social / Chine / Corruption des médias / etc.

Publié le par Marguerite Rothe

Transcription

« Pour commencer je voudrais vous parler rapidement de la polémique entourant l’ambassadeur chinois en France suite à ses insultes proférées contre un chercheur français.

Lu Shaye a traité publiquement Antoine Bondaz, spécialiste de l'Asie à la Fondation pour la recherche stratégique, de « petite frappe », de « hyène folle » et de « troll idéologique » après que ce dernier a dénoncé des pressions chinoises sur des parlementaires français souhaitant se rendre à Taïwan.

En Europe, Lu Shaye est le chef de meute des "loups combattants", ou "loups guerriers", une nouvelle génération de diplomates chinois qui mènent une guerre médiatique contre tous ceux qui critiquent la politique de Pékin, qu’il s’agisse de chercheurs ou de parlementaires.

À Ottawa, dans sa précédente affectation, il avait accusé en janvier 2019 le Canada de faire preuve « d’égoïsme occidental et de suprématie blanche ».

La suprématie blanche est un nouveau leitmotiv de la propagande chinoise dans sa confrontation avec l’occident...

Ces tensions avec l’ambassadeur de France arrivent dans un contexte plus large de dégradations des relations avec la Chine sur la question du Xinjiang et des Ouïghours.

L’Union Européenne a pris des sanctions contre 4 responsables chinois accusés de violations des droits de l’Homme en Chine.

Le Royaume-Uni et le Canada ont pris les mêmes sanctions en même temps, alors que les États-Unis ont sanctionné deux responsables identifiés par l’union européenne.

Il s’agit évidemment d’une action concertée ; l’objectif selon plusieurs analystes est pour l’administration Biden de montrer qu’il se coordonne avec ses alliés et ainsi se démarquer de la diplomatie de l’ancien président Trump.

Mais en fait, selon moi, ces actions coordonnées sont juste de la poudre aux yeux.

Si l’administration Trump pouvait prendre ce genre de décision, sanctionner des fonctionnaires chinois, le cœur de sa bataille et de ses revendications étaient économiques : équilibrer la balance commercial…

Les droits de douane imposés par Trump sont vraiment ce qui a fait mal au régime chinois.

Alors si on se souvient que l’Union Européenne vient juste de signer un accord sur les investissements avec la Chine, très favorable à l’Allemagne, mais nuisible pour les intérêts français, on comprend quelle farce ils sont en train de jouer.

Le groupe Volkswagen fait 40 % de son chiffre d’affaire en Chine, autant dire que ces gesticulations diplomatiques vont vite faire flop.

Jody Hice, allié de l'ancien président Trump a annoncé sa candidature au poste de secrétaire d'État de Géorgie en 2022.

Il s’opposera donc au républicain sortant, Brad Raffensperger.

Dimanche, le conseiller principal de l'ancien président Trump, Jason Miller, a déclaré à Fox News que Trump lancerait sa propre plate-forme dans les deux ou trois prochains mois.

La semaine dernière, la Chambre a adopté la loi H.R. 6, connue sous le nom de «Dream and Promise Act», pour accorder une amnistie potentielle à 4,4 millions d'étrangers illégaux et les mettre sur la voie de la citoyenneté américaine.

Alors qui sont les plus grands soutiens de l’amnistie pour les migrants illégaux ? Les grandes sociétés multinationales et leurs dirigeants qui fournissent souvent de l’argent de campagne aux législateurs.

Selon l’économiste George Borjas, professeur à la Harvard Kennedy School, l’immigration de masse se fait toujours aux dépens de la classe ouvrière et de la classe moyenne inférieure du pays où arrivent les migrants.

Les plus grands gagnants sont les entreprises et les investisseurs qui peuvent non seulement maintenir le coût de la main-d'œuvre à un bas niveau, mais également disposer d'un flux constant de nouveaux consommateurs pour acheter leurs produits et services.

Le juge fédéral Laurence Silberman a accusé le New York Times et le Washington Post pour leur parti pris choquant contre le Parti républicain.

Le principal actionnaire du New York Times est le milliardaire mexicain Carlos Slim, qui en détient 17%.

Étant le plus gros investisseur, Slim détient environ un tiers des voix au conseil d’administration de la société.

En 2017, Slim’s Giant Motors s’est associé avec l’entreprise chinoise Jianghai Automobile Company et a commencé à fabriquer des voitures au Mexique pour les vendre aux Latino-Américains.

En 2020, une autre société de Slim, America Movil, s'est associée au géant chinois des télécommunications Huawei pour créer un réseau 5G pour le gouvernement colombien.

Huawei est depuis longtemps soupçonné d’activités d'espionnage pour le régime chinois.

L'ancien maire de New York, Michael Bloomberg, et sa société Bloomberg LP ont fortement investis en Chine.

En 2013, le PDG d'Amazon et milliardaire Jeff Bezos a acheté le Washington Post pour 250 millions de dollars. » Carrefours du Monde

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

Mon Linktree

https://linktr.ee/margueriterothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe