MAFIA | Quand Pfizer demande des bases militaires en guise de garantie contre des vaccins...

Publié le par Marguerite Rothe

Extraordinaire, non ? Je vous relaye la vidéo un peu plus bas. Un énième témoignage qui met en relief la rapacité et la malfaisance du complexe chimico-pharmaceutique mondial. Eutace Mullins, dans son livre Meurtre par injection, parle d’une sorte d'association criminelle qui pourrait se comparer à une super mafia (mais que les médias corrompus nomment complaisamment "Big Pharma") ; ça fait gros nounours ou quelque chose du même genre. Imaginez un loup planqué sous une peau d'agneau.

Sans vraiment se casser la tête, les informations sur cette crapulerie se trouvent aisément sur Internet : 

Vaccin Covid : qui peut faire confiance à Pfizer après ses 18 condamnations judiciaires ? et ses presque trois milliards d'amende... Et donc, c'est à ces voyous qu'il faudrait faire confiance ?

Clic-image pour accéder au site

ou encore : 

« Certaines entreprises pharmaceutiques ont été critiquées pour s'être livrées à des activités illégales, telles que l'octroi de pots-de-vin, l'expédition en connaissance de cause de médicaments frelatés ou contaminés à des pharmacies et la commercialisation de médicaments pour des utilisations non approuvées. Cette étude a examiné les sanctions financières pour activités illégales parmi les grandes entreprises pharmaceutiques par rapport aux revenus annuels. »


L'information répercutée par la chaîne de télévision Wionews, peut et doit être mise en lien avec la vidéo suivante que je vous partage. Toutes deux faisant idéalement écho aux informations fournies par Eustace Mullins dans son livre Meurtre par injection. Quand on veut bien se donner la peine d'y songer, on est obligé de constater que le monde en est à point de corruption phénoménal, et qui fait qu'aujourd'hui des gouvernements entiers ferment les yeux sur le scandale des pseudo vaccins. Des thérapies géniques qui portent directement atteinte à l'intégrité physique et mentale (par voie de conséquence) des populations. 

ou encore ici, avec AstraZaneca :

« L'annonce du NIAID jette un doute sur une éventuelle homologation aux Etats-Unis du vaccin d'AstraZeneca, déjà soupçonné de provoquer de graves effets secondaires »

Sans même parler de ça :

« Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a vendu pour 5,6 millions de dollars d'actions du laboratoire... le jour de l'annonce de la mise au point d'un vaccin ! »

Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Une vraie mafia.

©Marguerite Rothe

Comment Pfizer a tenté d'intimider l'Argentine et le Brésil en échange de vaccins

Cet article correspond à la vidéo présentée ci-dessus

« Alors que des pays comme l'Inde envoient des vaccins gratuits aux nations les plus pauvres, des entreprises comme Pfizer font pression sur les gouvernements. L'entreprise américaine Pfizer rançonne les gouvernements, interfère avec leur législation et exige même des bases militaires en guise de garantie. 

 

Pfizer a conclu des accords sur les vaccins avec neuf pays d'Amérique latine et des Caraïbes : le Chili, la Colombie, le Costa Rica, la République dominicaine, l'Équateur, le Mexique, le Panama, le Pérou et le Yurug-waae. Deux grandes nations latino-américaines ne figurent pas sur cette liste : l'Argentine et le Brésil.

Que s'est-il passé en Argentine ?

Les pourparlers entre l'Argentine et Pfizer ont commencé en juin 2020. En juillet, le président Alberto Fernandez a tenu une réunion avec le PDG de Pfizer en Argentine.

Ensuite, Pfizer a demandé à être compensé pour le coût de toute future poursuite civile. Si quelqu'un intente un procès civil contre Pfizer en Argentine et gagne ce procès, c'est le gouvernement argentin et non Pfizer qui paiera la compensation. Le parlement argentin a donc adopté une nouvelle loi en octobre 2020, mais Pfizer n'était pas satisfait de sa formulation. La loi stipule que Pfizer doit au moins payer pour la négligence, pour ses propres erreurs si elle en commet à l'avenir.

Pfizer a rejeté cette proposition, après quoi l'Argentine a proposé de modifier la loi afin de définir plus clairement la notion de négligence - de manière à inclure uniquement la distribution et la livraison des vaccins dans la négligence.

Pfizer n'était toujours pas satisfait et a exigé que la loi soit modifiée par un nouveau décret, ce que l'Argentine a refusé. Pfizer a alors demandé à l'Argentine de souscrire une assurance internationale pour payer les éventuels futurs procès contre Pfizer, ce que le pays a accepté.

En décembre 2020, Pfizer est revenu à la charge avec d'autres exigences, et a demandé des actifs souverains comme garantie. Pfizer voulait que l'Argentine mette en jeu ses réserves bancaires, ses bases militaires et ses bâtiments d'ambassade. Les fabricants de vaccins ont toujours bénéficié d'une certaine exonération de responsabilité. Supposons que vous receviez un vaccin de Pfizer et que vous ayez des effets indésirables à cause de ce vaccin.

Vous pouvez toujours aller de l'avant et intenter un procès à Pfizer. Si vous gagnez ce procès - au lieu de Pfizer, c'est le gouvernement qui vous indemnisera. C'est normal. Aux États-Unis par exemple, la loi PREP (Public Readiness and Emergency Preparedness act) accorde une immunité totale à des entreprises comme Pfizer et Moderna.

Mais uniquement en cas de problème non intentionnel, et cela ne s'applique pas à la négligence. Mais Pfizer voulait plus - non seulement des actifs souverains mais aussi une assurance contre la fraude, ce que l'Argentine n'a pas accepté.

Que s'est-il passé au Brésil ?

Pfizer a fait un pas en avant et a demandé au Brésil de créer un fonds de garantie, et de déposer l'argent sur un compte bancaire étranger.

Le 23 janvier 2021, le ministère brésilien de la Santé a publié une déclaration citant des extraits des clauses précontractuelles de Pfizer.

Voici une liste des exigences de Pfizer : le Brésil renonce à la souveraineté de ses actifs à l'étranger en faveur de Pfizer, les règles du pays ne sont pas appliquées à Pfizer, le Brésil prend en considération un retard de livraison, Pfizer n'est pas pénalisé pour un retard de livraison, et en cas d'effets secondaires, Pfizer est exonéré de toute responsabilité civile.

Le gouvernement brésilien qualifie ces clauses d'abusives. L'accord de Pfizer avec le Brésil a également échoué.

Quel est le jeu de Pfizer ?

Un autre rapport du Bureau of Investigative Journalism parle d'un autre pays dont l'accord avec Pfizer aurait été repoussé de trois mois parce que la société a formulé des exigences similaires et bizarres.

L'entreprise n'a que 2 milliards de doses à livrer cette année, selon le principe du premier arrivé, premier servi. Un retard de trois mois pourrait coûter une année entière, et des vies. Pfizer joue avec des médicaments qui sauvent des vies et abuse de sa position après avoir développé un vaccin avec l'aide de fonds publics.

Le partenaire allemand de Pfizer, BioNTech, a reçu 445 millions de dollars du gouvernement allemand. Les Etats-Unis ont versé à Pfizer 2 milliards de dollars dès juillet 2020 pour les précommandes. Pfizer cherche à tirer 15 milliards de dollars des ventes de vaccins cette année et est en pourparlers avec 100 pays et organisations. Le 22 janvier, Pfizer a signé un accord avec Covax et s'est engagé à fournir 40 millions de doses aux pays pauvres cette année.

Voici ce que dit un extrait d'un communiqué de presse de l'entreprise. "Chez Pfizer, nous pensons que chaque personne mérite d'être vue, entendue et soignée. C'est pourquoi, depuis le tout début de notre programme de développement de vaccins, Pfizer et BioNTech se sont fermement engagés à œuvrer en faveur d'un accès équitable et abordable aux vaccins COVID-19 pour les populations du monde entier", peut-on lire. »

Source

Dans cette vidéo, Janet Ossebaard expose encore une fois Bill Gates et son obsession de modifier génétiquement tout ce sur quoi il peut mettre la main, et ses liens secrets avec l'armée américaine. Elle expose également la corruption de Tedros Adhanam Ghebreyesus (vidéo), actuel directeur général de l'OMS.

 

PS : Pour ceux que cela intéresse, la playlist de : The sequel of the of the cabal de Janet Ossebaard est : ici

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

Mon Linktree

https://linktr.ee/margueriterothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Traducteurs

Vous appréciez avoir des nouvelles d'outre-frontière ? Pensez à remercier chaleureusement les jeunes traducteurs, voire à leur donner un petit coup de pouce financier ; ils font un travail formidable ; grâce à eux, on a la chance d'accéder à de l'information inédite !