PROPAGANDE | Hail, Satan? (Ave, Satan ?) un documentaire de Penny Lane

Publié le par Marguerite Rothe

Traduction de la promo sur l'affiche :
  • Ironique et éclairant (The New York Times)
  • Délicieux (USA Today)
  • Provocateur et hilarant (Indiewire)

Je n'avais pas relevé que les sacrifices d'animaux, voire humains, pouvaient être « hilarants »

Puis, ici et là :

« Chronique de la montée extraordinaire de l'un des mouvements religieux les plus colorés et les plus controversés de l'histoire américaine. Liberté et blasphème pour tous. Un documentaire de Penny Lane. »

Ben oui, ce n'est pas une plaisanterie. Mise en ligne le 27 février 2019 sur YouTube, la bande-annonce totalisait 1 108 430 vues le 4 avril 2021. 

Et ici, avec cet article dans le magazine MadmoiZelle, dont l'une des journalistes fait une promotion dithyrambique du satanisme. Si vous en n'êtes pas, vous êtes des ploucs.

Juste pour que vous compreniez à qui (à quoi) nous avons affaire :

Cette madmoiZelle a rejoint le Temple satanique, une religion non-théiste très méconnue en France et souvent associée à tort à l'Église de Satan. Elle explique les valeurs du Temple, et de ce qu'il lui a apporté.

La madmoiZelle a rejoint le temple satanique, mais attention... ça n'a rien à voir avec Satan ! Et dire qu'il y a des millions de cruches qui lisent ce magazine en ligne. Il y a de quoi être terrifié. Bref, en fin d'article (que je vous laisse le soin d'aller lire, si ça vous intéresse), la mademoiZelle explique :

« Je suis personnellement très heureuse dans cette religion et très excitée des prochaines étapes du Temple ainsi que de faire partie de cette culture. »

Sauf que dans son registre anticlérical, la même gourdasse prône la laïcité, parce Jésus, vous savez : c'est... Beurk ! – les gens de gauche n'ont aucun problème avec la contradiction, quelle qu'elle soit. 

Et, en suivant, en bas de page, parce qu'il faut tout de même que vous gobiez encore quelques âneries avant d'aller dormir :

« L'article qui pourrait vous intéresser :  Mon mec m’a quittée pour devenir prêtre »

Ha ! Ha ! Faut-il qu'ils aient peur de Dieu !

La majorité préférera toujours le Bien au Mal, ce n'est même pas une question de religion, mais de morale naturelle. Parce que sans cette fameuse loi naturelle, le monde n'existerait tout simplement pas.
Mais causons un peu de la réalisatrice du documentaire, Penny Lane

Je parcours sa notice Wikipédia, rédigée par les petites mains qui bossent pour la pieuvre, et que lis-je ? Que cette fille est fantastique. Et puis aussi, c'est une bagarreuse. Il n'y a qu'à voir comment elle s'est levée, toute seule, avec ses petits poings dressés pour fustiger un documentaire qui lui déplaisait :

 « En 2016, Lane a découvert que le Tribeca Film Festival prévoyait de projeter Vaxxed (Film complet en VOSTFR) un documentaire anti-vaccination réalisé par Andrew Wakefield. Elle a écrit une lettre ouverte au festival, largement citée, initialement postée sur Facebook puis repostée sur Filmmaker Magazine, dans laquelle elle demandait au festival de retirer le film de sa programmation. Dans cette lettre, elle écrit : "le problème n'est pas que Vaxxed soit controversé, ni même qu'il soit trompeur. Honnêtement, je considère qu'un grand nombre de films documentaires populaires et bien faits sont assez trompeurs. Le problème est qu'il s'agit d'une désinformation dangereuse légitimée sous la bannière de votre prestige considérable" Après la controverse qui a suivi, le Tribeca Film Festival a fini par retirer le film de sa programmation. »

On ne voit pas, bien sûr, les organisateurs de ce prestigieux festival obtempérer à la donzelle ; en revanche, on devine les mains invisibles s'activant derrière elle pour tuer le film honni. Aujourd'hui, on voit leur puissance d'action avec le Covid, et ce qui arrive dans la foulée : passeports verts, masques à vie, immeubles soumis à des normes ultra-contraignantes (comprenez, qui nous coûteront un bras), et probablement des taxes à foison (l'eau, l'air, ils nous les feront payer, soyez-en certains). 

Pour revenir au sujet, la satanisme se répand sur le monde comme une mauvaise lèpre. Il est véhiculé par les journaux, les magazines, les radios, le cinéma, l'Internet, partout, partout, partout... Et nos cerveaux ne peuvent échapper au bombardement incessant de ses symboles. Comme dans Hunger Games ; trois doigts tendus, une tenue parsemée de Monarchs (pour ne citer que cela) 

En vérité, ce satanisme rampant est une épouvantable infestation. À nous d'être éveillés, vigilants. Et de bien faire attention à ce que regardent nos enfants à la télévision.

©Marguerite Rothe

Papillons Monarch, signe de reconnaissance à trois doigts... 

Le perpétuel matraquage de l'inconscient avec des symboles satanistes.

Ç'aurait été bien qu'Antiquipop en fasse état dans son article ; plutôt intéressant par ailleurs. 

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

Mon Linktree

https://linktr.ee/margueriterothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe