Vaccins contre le Covid-19 | « Ils n'en veulent plus », résume un praticien de Colomiers

Publié le par Marguerite Rothe

Poubelle dont ils n'auraient jamais dû sortir
« Ils », ce sont les patients. On dirait que l'information vraie concernant les supposés vaccins commence à faire effet.

« "Ils ne veulent plus du AstraZeneca", résume le praticien, qui n'a pas trouvé de candidats de substitution au pied levé, malgré les listes d'attente. "J'ai proposé à la pharmacie de mon secteur de récupérer les doses. Elle regroupe quand même les patients de plusieurs généralistes de Colomiers, mais eux non plus n'en ont pas besoin..."

La mort dans l'âme, le médecin a dû se résoudre à jeter l'équivalent de six à huit doses, pendant que d'autres pays souffrent de ne pas en avoir assez. Un crève-cœur. Mais comment pourrait-il en être autrement ? Il comprend ses patients. "Ils sont pour la plupart dans la même cible que celle que vise le vaccin Pfizer, distribué en masse aujourd'hui dans les vaccinodromes. Les rendez-vous sont de plus en plus faciles à obtenir. Alors à choisir, ils le préfèrent." »

* * * * *

J'me gondole ! C'est la faute aux vaccinodromes, ben voyons. Le fait est que ces supposés vaccins sont dangereux, et que les gens, même ceux qui ne s'intéressent pas de près aux informations et qui ne gobent que du TF1-F2-ARTE- et tutti quanti, ont compris que ça sentait mauvais. M.R.

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://lbry.tv/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

Mon Linktree

https://linktr.ee/margueriterothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :