BOOM et BOOM ! | Le crime du millénaire atteint des sommets ! Deux informations capitales remontent des profondeurs, et exposent les vrais comploteurs

Publié le par Marguerite Rothe

  1. Pour commencer, je vous relaye l'entretien du Dr David Martin avec l'avocat Reiner Fuellmich. Pendant plus d'une heure, il livre aux auditeurs les résultats de l'enquête qu'il mène depuis deux décennies sur la fraude des brevets liée au « DIVOC ». Les révélations qu'il fait dans la vidéo (intégralement traduite en VF !) sont cataclysmiques. Ce qu'il dévoile peut être associé sans erreur à un ensemble d'actions directement pilotées par ceux qui tiennent les rênes de la Grosse Pharmacie. La mafia de toutes les mafias. Ceux qui ont lu les livres d'Eutace Mullins et de Claire Séverac pourront appréhender l'ampleur du crime. Les Cosa Nostra et tutti quanti, c'est du pipi d'oiseau à côté de cette entité qui suce le sang des peuples depuis plus de deux siècles, et ne rend des comptes qu'à Moloch. À ce propos, et sans entrer dans les détails, en ce qui concerne l'actualité de l'humanité on peut parler d'holocauste sans sourciller.
  2. Ensuite, il y a la révélation de la fraude au sein même du VAERS. Révélation faite de « l'intérieur » par une lanceuse d'alerte, et relayée par Thomas Rentz, un avocat américain. 
 TRADUCTION

(Veuillez tenir compte que cette traduction a été faite par moi-même avec DeepL, et qu'elle n'est là que pour donner un aperçu du contenu du document)

 

« DÉCLARATION de Jane Doe


Conformément à l'article 28 U.S.C. § 1746, Jane Doe, déclare par la présente :
 

Je suis pleinement compétente pour faire cette déclaration et j'ai personnellement
connaissance personnelle des faits énoncés dans cette déclaration.
Cette déclaration est soumise à l'appui des actions en justice visant à révoquer l'autorisation d'utilisation d'urgence des injections de COVID-19 et à l'appui d'une injonction préliminaire visant à bloquer immédiatement l'autorisation d'utilisation d'urgence des injections de COVID-19.

Je suis un programmatrice informatique avec une expertise dans le domaine de l'analyse des données de santé, un titre qui me permet d'accéder aux données Medicare et Medicaid conservées par les Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS). J'ai obtenu une licence en mathématiques et j'ai développé, au cours des 25 dernières années, plus de 100 algorithmes distincts de détection des fraudes dans le domaine de la santé, tant dans le secteur public que privé. Ma mission est de protéger l'argent des contribuables fédéraux en prévenant et en détectant les fraudes dans le domaine des soins de santé, un processus qui permet de recouvrer les trop-perçus et de trouver des pistes pour l'application de la loi. Une grande partie de mon travail est axée sur la qualité des soins prodigués au bénéficiaire ; par exemple, j'identifie les prestataires qui prescrivent une quantité exagérée d'opioïdes à des patients ayant des antécédents de surdose. Au lieu de diminuer la dose d'opioïdes du patient, ils en prescrivent davantage, ce qui entraîne souvent le décès du patient. Lorsque le vaccin COVID-19 a été clairement associé à la mort et au préjudice de patients, j'ai été naturellement encline à enquêter sur le sujet.


Selon mes estimations professionnelles, la base de données VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System), bien qu'extrêmement utile, est sous-déclarée par un facteur prudent d'au moins 5. Le 9 juillet 2021, 9 048 décès ont été signalés dans le VAERS. J'ai vérifié ces chiffres en rassemblant moi-même toutes les données du VAERS, sans me fier à une tierce partie pour les déclarer. En parallèle, j'ai interrogé les données des réclamations médicales du CMS concernant les vaccins et les décès de patients, et j'ai évalué que les décès survenus dans les trois jours suivant la vaccination sont plus élevés que ceux signalés dans le VAERS par un facteur d'au moins cinq. Cela indiquerait que le nombre réel de décès liés aux vaccins est d'au moins 45 000. 
En comparaison, le vaccin contre la grippe porcine a été retiré du marché, ce qui n'a entraîné que 53 décès.
Je déclare sous peine de parjure en vertu des lois des États-Unis d'Amérique que ce qui précède est vrai et correct.

Exécuté le 13 juillet 2021.
Jane Doe »

PDFs à télécharger :

C'est-à-dire que pour la période qu'elle a analysée, cette personne a évalué qu'au 9 juillet 2021, les décès qui étaient survenus trois jours après l'injection (de vous savez quoi) étaient beaucoup plus élevés que ce qui était signalé dans le VAERS. Ce qui indiquerait que le nombre de décès liés à l'injection à cette date (9 juillet) serait en réalité de 45 000, au lieu 9 048...

Du coup, l’information que je vous avais relayé le 18 juin dernier, et qui faisait état de la disparition de 150 000 enregistrements qui avaient été possiblement supprimés dans la base de données du VAERS devient extrêmement crédible !

Si l'on y réfléchit, et en examinant le nombre des décès comptabilisés en :

Europe, up to 5 June, 2021:
Deaths: 13,867 (x 5 = 70 000 ? (si mon raisonnement est correct))

U.K. up to 9 June, 2021:
Deaths: 1,332 (x5 = 6 700 ? (si mon raisonnement est correct))

U.S. up to 19 June, 2021:
Deaths: 5,993 (x5 = 30 000 ? (si mon raisonnement est correct))
voir ici 

on peut envisager que d'ors et déjà, le million de morts est dépassé. 

Je me dis qu'il est très probable que le même algorithme soit utilisé dans tous les centres de pharmacovigilance du monde (ce qui nous ramène à la fraude stratosphérique exposée par le Dr David Martin), afin de minimiser le nombre de morts un peu partout sur la planète (histoire de mystifier à fond le bulot). On peut même penser qu'une certaine logique a été respectée pour "lisser" les résultats en tenant compte du nombre d'habitants des régions concernées (Europe± 445 millions • U.K. ± 68 millions • États-Unis ± 332 millions) ; afin que les chercheurs qui s'intéresseraient à la question ne soient pas interpellés par des écarts trop importants d'un continent à l'autre, par exemple.

Un très grand nombre de morts sur tous les continents que les criminels tenteront de dissimuler le plus longtemps possible en désinformant massivement le public ; en ne réalisant pas les recensements habituels des populations (et sûrement d'autres opérations d'enfumage qui ne sont pas à la portée de ma compréhension)

Ces deux informations sont capitales pour faire éclater la vérité, pour dévoiler le complot au grand jour. Relayez ces messages comme un seul homme, c'est de l'espoir ! 

©Marguerite Rothe

Ne perdez pas une miette des explications du Dr D. Martin. Mieux, archivez son témoignage, et priez pour qu'il échappe au courroux de Big Mafia.

#ReinerFuellmich #DavidMartin

Extrait de l'annonce faite par l’avocat Thomas Rentz, qui expose le système corrompu du VAERS. À 3 heures 33 minutes, dans la vidéo indiquée ici, vous pouvez voir son intervention en entier.

Pour les non-anglophones, j'ai trouvé l'extrait en VF : ici

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Mon Linktree

https://linktr.ee/margueriterothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Traducteurs

Vous appréciez avoir des nouvelles d'outre-frontière ? Pensez à remercier chaleureusement les jeunes traducteurs, voire à leur donner un petit coup de pouce financier en leur faisant un don ; pour ce faire, vous trouverez leurs coordonnées sur leurs chaînes respectives ; ils font un travail formidable ; grâce à eux, on a la chance d'accéder à de l'information inédite dans l'hexagone ! 

Publié dans Revue de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :