Le paysage mondial des passeports d'identification vaccinale | Principaux acteurs de la mise en œuvre de votre identité numérique sur la blockchain, par Corey Lynn • Part. 2/3

Publié le par Marguerite Rothe

J'ai disséqué des dizaines d'entreprises, leur fonctionnement, et qui s'occupe de tel ou tel aspect, afin que les gens puissent voir comment ils s'y prennent et où ils en sont. Il s'agit d'un rapport de 30 pages rempli de preuves et d'informations. J'ai également inclus des diagrammes, des graphiques et des suggestions de solutions.

Corey Lynn

Le paysage mondial des passeports d'identification pour les vaccins (la suite)
Les catalyseurs et les certificateurs de l'identité numérique

Nous passons une grande partie de notre temps avec les banquiers centraux pour nous assurer qu'ils voient ce que les pionniers ont fait. Nous pensons qu'au cours des cinq prochaines années, la plupart des banques centrales se diront qu'elles peuvent le faire, parce que la plupart des éléments de base sont accessibles et qu'il existe un moyen presque direct de connecter leurs citoyens. [...] les deux tiers de la population mondiale devraient se connecter aux identités numériques pour favoriser l'inclusion financière.

Bill Gates • FinTech • Festival de Singapour 2020

ID2020, un partenariat public-privé fonctionnant comme une 501 (c)(3), a été lancé en 2016 par les fondateurs Gavi, Microsoft, la Fondation Rockefeller, Accenture et IDEO.org. En mai 2016, ils ont rencontré plus de 400 personnes et experts en technologie au siège des Nations unies à New York, pour discuter de la façon dont ils prévoyaient de créer une identité numérique pour tous dans le monde, dans le cadre du programme de développement durable 2030 des Nations unies. Outre les partenaires fondateurs, ils comptent également 19 partenaires généraux. L'ironie, comme toujours, c'est qu'ils en font la promotion en affirmant qu'il y a "1,1 milliard de personnes dans le monde qui vivent sans identité numérique", qui en souffrent, et qu'ils "plaident donc pour des approches éthiques et protectrices de la vie privée en matière d'identité numérique" - POUR LE MONDE ENTIER.

ID2020 est impliqué dans d'innombrables collaborations, initiatives et programmes. Un exemple de collaboration au niveau local est la collaboration avec la ville d'Austin sur MyPass, qui est une plateforme d'identité numérique basée sur la blockchain pour les sans-abri, avec le Austin Blockchain Collective, la Dell Medical School et le National Innovation Service. Le projet est financé par une subvention de la Fondation Robert Wood Johnson.

En janvier 2019, ID2020 s'est considéré comme "la première organisation mondiale d'identité numérique" et l'organisme de certification des titres de compétences numériques, en lançant sa nouvelle marque de certification.

Le 18 octobre 2019, trois mois seulement avant que la soi-disant pandémie ne soit annoncée comme frappant les États-Unis, le Johns Hopkins Center for Health Security, le Forum économique mondial (WEF) et la Fondation Bill & Melinda Gates ont organisé l'événement 201, un exercice de pandémie de "haut niveau", à New York, NY.

La Fondation Bill & Melinda Gates est la seule "fondation partenaire stratégique" du WEF, Microsoft est un "partenaire stratégique" et IDEO est un partenaire général.

Le 15 juillet 2021, le Surgeon General a annoncé que la Fondation Rockefeller s'engageait à verser 13,5 millions de dollars pour renforcer les efforts d'intervention en matière de santé publique aux États-Unis, en Afrique, en Inde et en Amérique latine en luttant contre la :

« désinformation et les fausses informations en matière de santé - des informations déroutantes, inexactes et nuisibles", ce qui comprendra "des interventions de santé publique fondées sur des données pour relever les défis uniques de l'environnement médiatique actuel.»

En d'autres termes, ils paient pour contrôler le récit afin que leur investissement dans ID2020 soit couronné de succès. Dans des circonstances normales, cela serait considéré comme un énorme conflit d'intérêts, mais la dictature croissante est tout sauf normale.

Rockefeller a toujours été un gros bailleur de fonds de Gavi, avec un don de 5 millions de dollars en 2020, suivi de 2,1 millions de dollars supplémentaires en 2021. Bill Gates aime rendre la pareille et renvoyer l'argent aux Rockefeller. La Fondation Bill & Melinda Gates a accordé plus de 70 subventions importantes à l'université Rockefeller et à Rockefeller Philanthropy Advisors depuis 2006, dont 27 millions de dollars à Rockefeller Philanthropy Advisors pour la seule année 2020.

La Fondation Rockefeller a également accordé 1 million de dollars en 2018 et plus de 3,8 millions de dollars en 2019 à Accenture, très probablement pour leur travail avec ID2020, basé sur leurs 990s

Nous sommes à l'aube d'un nouveau modèle d'identité numérique qui va au-delà des individus et s'étend aux organisations, aux "choses", aux appareils et aux lieux. Il constituera la base sur laquelle notre identité numérique interagira avec les systèmes en ligne, contrôlera nos appareils connectés, exploitera les enseignements de l'intelligence appliquée et protégera les ressources de la planète. Il est essentiel de bien faire les choses pour assurer notre croissance future, exploiter de manière responsable l'innovation technologique et permettre une vie numérique meilleure et plus responsable.

Paul Daugherty, directeur de la technologie et de l'innovation, Accenture.

Accenture, partenaire clé d'ID2020, a été créée en 1989 sous le nom d'Andersen Consulting, puis a changé de nom pour devenir Accenture en 2001 après avoir rompu les liens avec sa société mère Arthur Andersen. Elle est entrée en bourse en avril 2001. Son siège social est situé à Dublin, en Irlande, et elle possède des bureaux dans 51 pays [...] Elle se concentre sur le conseil en gestion, la technologie, la gestion de la chaîne d'approvisionnement, les services financiers et la stratégie d'entreprise, et ses revenus s'élèveront à plus de 44 milliards de dollars en 2020.

Le travail d'Accenture avec ID2020 utilise sa « plateforme de service d'identité unique pour déployer un système biométrique révolutionnaire capable de gérer les empreintes digitales, les scans de l'iris et d'autres données », qui s'intègre à Blockchain. Découvrez comment cela fonctionne ici.

Accenture rachète des entreprises depuis un certain temps déjà, et en a racheté plus de 200. Voici une courte liste de quelques-unes des entreprises les plus récentes. Ils travaillent côte à côte avec AWS d'Amazon et Google depuis des années.

En décembre 2011, Accenture Federal Services (AFS), une filiale d'Accenture, a obtenu un contrat de 71 millions de dollars avec le ministère américain de la Sécurité intérieure pour améliorer les capacités de ses fonctions d'immigration et de gestion des frontières, en augmentant le nombre et les types de biométrie utilisés dans l'identification.

En 2014, Accenture Federal Services (AFS), une filiale d'Accenture, s'est vu attribuer un contrat de 563 millions de dollars sur cinq ans par le ministère américain de la défense pour le développement de logiciels et le soutien technique continu de HeathCare.gov, après avoir remplacé CGI comme entrepreneur principal. HealthCare.gov est une base de données assez robuste chargée d'informations personnelles et relatives à la santé des individus.

En juin 2020, AFS a remporté un contrat de 341 millions de dollars pour aider le ministère du commerce à moderniser et à consolider ses systèmes d'entreprise et sa plate-forme de données.

En septembre 2020, Accenture a engagé 3 milliards de dollars pour créer sa nouvelle division appelée Accenture Cloud First.

Le 18 juin 2021, AFS a reçu un ordre de mission principal de 112 millions de dollars de l'Agence de cybersécurité et d'infrastructure du ministère de la Sécurité intérieure pour protéger les systèmes civils fédéraux de l'exécutif contre les cyberattaques, et Cloudfare s'associe à eux pour cette tâche.

Le 27 juillet 2021, AFS a remporté un contrat de 729 millions de dollars pour aider l'U.S. Army Communications-Electronics Command (CECOM) à consolider plusieurs systèmes de planification des ressources d'entreprise (ERP).

Ce ne sont là que quelques-uns des contrats qu'Accenture a remportés avec le gouvernement américain. Ils remontent à loin. Et, comme pour toutes les "entreprises clés", Vanguard et BlackRock sont les deux principaux actionnaires.

Qui est IDEO.org ?

Il s'agit d'un studio de conception à but non lucratif issu de la société mère IDEO, fondée en 1991, qui possède des bureaux aux États-Unis, en Angleterre, en Allemagne, au Japon et en Chine. Ils "conçoivent des produits et des services aux côtés d'organisations qui s'engagent à créer un monde plus juste et inclusif" et sont financés par nul autre que la Fondation Bill & Melinda Gates, la Fondation Rockefeller, la Fondation de la famille Bezos, JPMorgan Chase, la Fondation David et Lucile Packard, le ministère britannique du développement international et quelques dizaines d'autres généreux donateurs. Ils se sont récemment rendus en Tanzanie pour étudier la manière dont le processus d'enregistrement des pièces d'identité s'y est déroulé, afin de pouvoir proposer des solutions pour le processus d'identité numérique.

Le réseau collaboratif du passeport-santé et les pionniers de l'identification numérique

En février 2020, ID2020 a lancé The Good Health Pass Collaborative (GHPC). Il s'agit d'une initiative intersectorielle visant à créer un plan directeur pour des systèmes de cartes d'accès aux soins interopérables. Certaines des plus grandes applications d'identification utilisées dans divers pays font toutes partie de CE RÉSEAU, et les entreprises technologiques qui mettent en œuvre l'infrastructure permettant de transférer les données de chacun des codes QR sur la blockchain font également partie de ce réseau, en plus de certains des systèmes de paiement. De l'application Entrust au Royaume-Uni au CommonPass dans l'UE, en passant par l'Excelsior Pass d'IBM à New York, les empreintes digitales biométriques de NEC, la technologie Hyperledger Blockchain de Linux et l'initiative Covid-19 Credentials, Salesforce, Mastercard et des dizaines d'autres.

Ce réseau compte 128 partenaires, qui ont créé un "livre blanc" composé de "principes" sur lesquels les organisations doivent s'aligner afin de « fournir la structure et la cohérence nécessaires pour que ces efforts continus tiennent leurs promesses. » Bien sûr, le thème commun à tous doit inclure le code QR.

Certaines des applications d'identification qui font de grands pas dans d'autres pays ne font pas partie de ce réseau spécifique, mais sont en fait reliées par d'autres initiatives et collaborations, comme l'application WeChat Health Code d'Alipay en Chine, qui a été la première à être déployée, le Green Pass d'Israël, IOHK/Cardano d'Afrique, et d'innombrables programmes d'identité numérique et de blockchain déjà en cours dans de nombreux pays. Tous ces gens travaillent ensemble à un certain niveau, et Bill Gates et les Rockefeller sont fortement impliqués.

Ce qui est intéressant, c'est que l'application chinoise a introduit le code QR qui classe les personnes en différentes couleurs. Le vert indique qu'une personne a été testée négative au Covid-19 ou qu'elle a été injectée et qu'elle peut se déplacer librement, le rouge signifie une mise en quarantaine immédiate et l'orange signifie qu'une personne peut devoir rester chez elle pendant une semaine. L'utilisateur soumet des informations sur lui-même et les données de santé sont agrégées avec celles-ci, qui sont ensuite converties en un code QR, dans l'illusion de la confidentialité. Bill Gates a tellement apprécié le fonctionnement de ce système que les principes de certification d'ID2020 sont basés sur cette même plateforme générale. Pourtant, ID2020 travaille à l'élaboration d'un système d'identité numérique depuis 2016, alors qui a réellement créé le déploiement original de la première application d'identification par code QR ? Nous reviendrons sur le code QR dans la quatrième partie.

Il existe un nombre incalculable d'implémenteurs qui travaillent sur des applications plus petites, des aspects de l'agrégation des données, de la biométrie, des portefeuilles et des crypto-monnaies, des cabinets comptables, des liens avec les villes autonomes et intelligentes, et qui rationalisent le tout sur la Blockchain - des sociétés telles que Ripple, Hyperledger (Linux), Oracle, Cisco, Deloitte, Ethereum, Paypal, Google, Apple, Bitcoin, Visa, Mastercard, etc. Celles relatives à la Blockchain seront abordées dans la quatrième partie. L'objectif final est d'intégrer la collecte de données sur la blockchain et de créer un système qui fonctionne à l'échelle mondiale. Au début, et probablement pendant un certain temps, il y aura encore de multiples entreprises, applications et services, mais l'accessibilité multiplateforme et la rationalisation financière seront cohérentes une fois que les réglementations nationales auront été finalisées. Au fil du temps, il se peut que le système évolue vers une base de données unique, mais cela prendra un certain temps. Cela étant dit, il est très probable que la liste restreinte d'entreprises suivante résiste à la longue, tandis que d'autres ne seront impliquées que dans des aspects à court terme, et que d'autres entreprises pourront émerger au premier plan au fil du temps :

ID2020 and The Good Health Pass Collaborative
Digital Health Pass (IBM)
UK NHS Covid Pass (Entrust & Akamai Technologies)
Atala Prism (Cardano)
CommonPass (Commons Project)
EU Digital Covid Certificate (EUDCC Gateway / aka Green Pass)
Travel Health Certificate (via Alipay/WeChat)
Travel Pass (Evernym)
Accenture
Linux
Mobi
Oracle
Salesforce
Amazon AWS
Microsoft
Deloitte

Les crypto-monnaies, les portefeuilles et une monnaie numérique mondiale sont un tout autre sujet qui sera abordé dans la quatrième partie. Bien sûr, la Réserve fédérale, les banques centrales et la Banque mondiale ne sont pas près de disparaître. Mobi est une importante alliance à but non lucratif axée sur l'industrie du transport, et sera également abordée dans la quatrième partie.

Les pionniers de l'identité numérique


À ce jour, les États-Unis n'ont pas établi de passeport universel d'identification des vaccins et de nombreux États ont interdit totalement ou partiellement leur utilisation, comme le montre la première partie de ce rapport. Jusqu'à présent, New York a mis en place le passeport Excelsior d'IBM, Hawaii dispose d'une plateforme "Safe Travels" permettant aux personnes d'entrer leurs informations avant de voyager à Hawaii, et la Californie dispose du "Digital Covid-19 Vaccine Record" et a également ouvert la porte à l'utilisation d'Excelsior. Huit États offrent la possibilité d'utiliser MyIR Mobile, qui est un PDF imprimable, mais ils envisagent d'y ajouter la fonction de code QR. Il existe également de nombreuses applications plus petites et spécifiques à certains secteurs, comme le "Health Pass" de Clear, qui permet à plus de 60 stades et autres lieux de vérifier le statut Covid-19 des supporters sportifs et des participants à des concerts. Cela dit, IBM pourrait s'avérer être le chef de file si les gens et les législateurs permettent à cette ingérence dans la vie privée de se poursuivre. L'entreprise dispose certainement de tous les logiciels en place et des connexions nécessaires, et elle s'y attaque en toute discrétion.

IBM, partenaire de The Good Health Pass et du Forum économique mondial, a mis au point l'Excelsior Pass pour New York, qui repose sur le "Digital Health Pass" d'IBM. Il a été développé par IBM Watson Health, qui fait partie d'IBM Watson Works, et utilise la technologie blockchain d'IBM qui s'intègre à Salesforce et à Hyperledger de la Fondation Linux. Amadeus, un système de réservation utilisé par 474 compagnies aériennes, a adopté le Digital Health Pass comme option pour les compagnies aériennes. En mars 2021, Moderna et IBM se sont associés pour travailler sur l'utilisation de technologies permettant de suivre l'administration des injections de Covid-19 afin d'aider les gouvernements et les prestataires de soins de santé. En juin 2021, il a été annoncé qu'IBM intégrait son Digital Health Pass à la plateforme TrustAssure de CLX Health, qui est un réseau mondial de plus de 15 000 laboratoires dans plus de 82 pays. L'approche d'IBM est plutôt du type B2B que du type direct au consommateur.

IBM a obtenu de nombreux contrats fédéraux américains, notamment le contrat de neuf ans du recensement de 2010 pour les services de tabulation et de diffusion des données. IBM est également très impliquée dans les systèmes de gestion des données des "compteurs intelligents" et de l'"énergie intelligente", via ses solutions d'infrastructure de comptage avancées, afin d'accélérer le "réseau de distribution intelligent".

Selon l'ouvrage d'Edwin Black intitulé "IBM and the Holocaust", publié en 2001, IBM a fourni un soutien technologique important à l'Allemagne nazie pendant 12 ans, en s'appuyant sur une quantité énorme de documents d'archives comme preuves. L'histoire d'IBM dans le soutien de l'organisation des camps de travail d'esclaves allemands est une excellente étude de cas du rôle de l'identité et des données numériques centralisées dans le soutien de la tyrannie et du génocide. [NdT : En clair (selon Edwin Black) : IBM a sciemment organisé les six phases de l'Holocauste : identification, exclusion, confiscation, ghettoïsation, déportation et même extermination. La page d'archive - si besoin était, ceci est la preuve que le destin de l'humanité, au 21e siècle, est d'être totalement mise en esclavage.]

En 2018, IBM s'est associé à Entrust Datacard pour aider à sécuriser la main-d'œuvre mobile grâce à une solution intégrée de la technologie de créance intelligente d'Entrust Datacard et d'IBM MaaS360 avec la solution de gestion unifiée des terminaux dotée d'IA de Watson. Les technologies d'authentification permettront un accès distant sécurisé aux applications et aux ressources, permettant à une main-d'œuvre mobile, aux bureaux distants et au télétravail, d'accéder en toute sécurité aux services de l'entreprise. La plateforme Blockchain d'IBM « s'intègre également au module de sécurité matériel (HSM) Entrust nShield pour générer et stocker les clés privées utilisées par ses nœuds d'autorité de certification, de pair et d'ordonnateur. » Les intégrations de gestion des identités et des accès sécurisés d'IBM comprennent des fonctionnalités logicielles d'une douzaine d'autres sociétés, y compris des fonctionnalités biométriques étendues.
____________________________________________________
 

Entrust, partenaire de The Good Health Pass, vient de signer un contrat d'un an (prolongeable) avec le gouvernement britannique pour produire des certificats numériques Covid via l'appli NHS. Datacard a été racheté en 1987 par la famille Quandt, qui a ensuite racheté Entrust en 2013, changeant le nom en Entrust Datacard, avant de laisser tomber "Datacard". En plus de son partenariat avec IBM, Entrust s'est associé à des dizaines d'entreprises technologiques, dont Microsoft, Dell, Hewlett Packard et Blackberry. Entrust a conclu de nombreux contrats avec des centaines d'entreprises et de gouvernements tels que le Département d'État américain, le Département de la justice, le Service postal américain, le Trésor américain, le Département de la défense canadien et de nombreuses banques. Il est important de noter que, bien qu'elle se soit engagée auprès du Royaume-Uni à produire des certificats numériques, Entrust est également impliquée dans Blockchain, fournit DataControl pour Microsoft AWS, développe des technologies de sécurité avec biométrie intégrée, y compris la reconnaissance faciale, les Mobile Smart Credentials, les Mobile Soft Tokens, les services liés au cloud, et a lancé la toute première infrastructure à clé publique (PKI) commerciale en 1994. Plus tôt cette année, Entrust a acquis HyTrust, un fournisseur de cryptage de données virtualisé et multi-cloud, de clés cryptographiques et de sécurité du cloud. Les partenaires de HyTrust comprennent IBM, Cisco, Intel, Google, Amazon, In-Q-Tel et VMware.

Entrust est détenue et dirigée par Stefan Quandt et sa sœur Susanne Klatten, la femme la plus riche d'Allemagne. Susanne et Stefan détiennent tous deux d'importantes parts de BMW, qui est également partenaire des réseaux dans le domaine des transports. La famille Quandt s'est volontairement tenue à l'écart des médias pendant des décennies, selon Johanna Quandt, dans un documentaire de 2013 intitulé "Le silence des Quandt", révèle une histoire sombre de la fortune familiale, qui a notamment eu recours à l'esclavage. [NdT : selon le notice Wikipédia, suite aux révélations faites dans le documentaire de 2013, une étude indépendante a été commandée par la famille pour connaître exactement quelles avaient été les activités des Quandt sous la dictature d'Hitler ; l'étude indépendante de 1 200 pages qui a été publiée en 2011 a conclu : « Les Quandt étaient liés de manière indissociable aux crimes des nazis. La page d'archive »]

______________________________________________________

Le Royaume-Uni a attribué un deuxième contrat pour le Covid pass à Akamai Technologies, également pour un an avec la possibilité d'être prolongé. Akamai est un réseau de diffusion de contenu, un service pourrait, la cybersécurité, et le créateur de l'une des plus grandes plates-formes informatiques distribuées du monde - Intelligent Edge Platform, avec 275.000 serveurs dans plus de 136 pays. Parmi les clients d'Akamai figurent Apple, Facebook, Microsoft, la télévision centrale chinoise, Adobe et des centaines d'autres entreprises.

________________________________________________________

La Fondation Cardano est un peu une toile. Cardano a été fondée par Charles Hoskinson, cofondateur d'Ethereum. Cardano a chargé les sociétés de logiciels IOHK de Hong Kong, fondée par Charles Hoskinson et Jeremy Wood, et Emurgo du Japon, fondée par Ken Kodama, de développer et de maintenir la blockchain Cardano. Ils sont en train de construire des identités numériques, en utilisant Atala Prism par IOHK, pour que les étudiants aillent sur la Blockchain Cardano dans toute l'Afrique, et travaille déjà avec le gouvernement de l'Éthiopie pour fournir aux enseignants et à 5 millions d'étudiants des ID numériques pour stocker leurs dossiers d'éducation, et explique dans cette vidéo comment ils ont l'intention de l'étendre pour incorporer leurs services financiers aussi. En juin, il s'agissait du plus grand accord Blockchain signé par un gouvernement. Un fabricant chinois dont l'identité n'a pas été révélée a fourni suffisamment de tablettes pour permettre la réalisation du projet, que le ministère finance - le même ministère qui reçoit un soutien financier de l'USAID et d'autres grands donateurs occidentaux.

En septembre 2020, SingularityNET a annoncé un partenariat avec l'IOHK de Hoskinson. SingularityNET se concentre sur l'IA, qui, avec Hanson Robotics, est à l'origine du robot Sophia, présenté comme le premier robot ambassadeur de l'innovation pour le Programme des Nations unies pour le développement. Leur objectif est de créer un nuage mental robotique pour distribuer l'intelligence à un monde rempli de robots humanoïdes.

_________________________________________________

La fondation Commons Project, partenaire du Good Health Pass, produit par le CommonPass, ce que le Forum économique mondial aime promouvoir, et que plus de 20 compagnies aériennes de l'Association internationale du transport aérien (IATA) utilisent, dont United, Jet Blue et Virgin. Le projet Commons a été créé grâce à un financement de la Fondation Rockefeller. Son fondateur, Paul Meyer, a une longue expérience en la matière, et il a mis en place un réseau via le Common Trust Network dans 32 pays pour les voyages.

_______________________________________________

Certaines compagnies aériennes internationales utilisent également le "Travel Pass", conçu par Evernym, qui est une initiative lancée par l'IATA. Fin juillet 2021, il a été annoncé que Collins Aerospace, une filiale de Raytheon Technologies, qui est l'un des plus grands fournisseurs mondiaux de produits aérospatiaux et de défense, s'associe à l'IATA pour aider à intégrer la plateforme Travel Pass dans les systèmes de gestion des passagers des compagnies aériennes afin que les données puissent être échangées entre les compagnies aériennes et l'application mobile Travel Pass. Collins Aerospace vient d'achever son système biométrique ARINC SelfPass à l'aéroport de Haneda à Tokyo. Sous couvert de "commodité", l'accès à l'aéroport et dans tout l'aéroport nécessite désormais une reconnaissance faciale à plus de 190 kiosques et portes. "Du trottoir à la porte d'embarquement, voici comment cela fonctionne.... votre visage est désormais une sorte de jeton de voyage numérique" - Vidéo de 3 minutes de Collins Aerospace.

En juin 2001, Raytheon et le groupe Thales (une multinationale française qui fournit des services dans les domaines de l'aérospatiale, de la défense, des transports et de la sécurité) ont créé une entreprise commune pour combiner leurs systèmes de radar et de communication. Elles l'ont nommée ThalesRaytheonSystems et chacune en détenait 50 %. En 2016, elles ont restructuré leur activité pour travailler exclusivement avec les agences et les États membres de l'OTAN.

Evernym a été fondée en 2013 par Timothy Ruff, et a été sélectionnée par le Forum économique mondial comme pionnier technologique de 2021. En 2016, ils ont inventé le Sovrin Network, un grand livre public construit pour l'identité. Tous deux sont partenaires de The Good Health Pass. Les investisseurs d'Evernym sont

____________________________________________________

L'Union européenne est également à la pointe du progrès, puisque le certificat numérique de l'UE (EUDCC Gateway), également appelé "passeport vert", a été lancé dans les 27 pays. Les réseaux s'accordent généralement à dire qu'ils s'inspirent de la structure mise en place par l'Union européenne dans le cadre de son règlement eIDAS pour opérer au-delà des frontières nationales, et qu'ils s'en servent comme modèle général pour élaborer des réglementations applicables aux opérations transfrontalières.

_________________________________________________________

Le "certificat sanitaire international de voyage" de la Chine, disponible sur Alipay et WeChat, a été développé par des départements gouvernementaux et la China Electronics Technology Group Corporation (CETC), qui s'est associée à Microsoft en 2015 pour créer une version de Windows adaptée à la Chine. En mars 2021, il a été annoncé que CETC fusionnerait avec Potevio, toutes deux étant des entreprises d'État, ce qui en ferait la deuxième plus grande entreprise technologique de Chine, après Huawei. Potevio fabrique des équipements de télécommunications, dont la cinquegée G [ ;-) ] et CETC fournit des logiciels et des services à l'armée chinoise, et a exploité des essaims de drones. Alipay a été créé par Alibaba en 2004. Le groupe Alibaba est un partenaire du Forum économique mondial, et son fondateur Jack Ma a travaillé en étroite collaboration avec Bill et Melinda Gates sur de nombreuses entreprises depuis des années. Alibaba se réjouit de cette application de collecte de données, car elle contribuera à faire avancer son "Smart City Brain Project", lancé pour la première fois à Hangzhou. » Corey Lynn (Traduction DeepL)

À suivre...

 

Partie 1 : ici

Partie 3 : ici 

Source de l'article original (intégral et en anglais)

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe