Le paysage mondial des passeports d'identification vaccinale | Principaux acteurs de la mise en œuvre de votre identité numérique sur la blockchain, par Corey Lynn • Part. 1/3

Publié le par Marguerite Rothe

J'ai disséqué des dizaines d'entreprises, leur fonctionnement, et qui s'occupe de tel ou tel aspect, afin que les gens puissent voir comment ils s'y prennent et où ils en sont. Il s'agit d'un rapport de 30 pages rempli de preuves et d'informations. J'ai également inclus des diagrammes, des graphiques et des suggestions de solutions.

Corey Lynn

Vous êtes une belle âme, pas un code QR
Le paysage mondial des passeports d'identification pour les vaccins
Les principaux acteurs de la mise en œuvre de votre identité numérique sur la blockchain (3e partie de l'enquête)

[Ndt : Troisième partie très longue, très dense, que je prends la liberté de scinder en trois publications pour plus de confort de lecture)

 

« L'objectif de contraindre la population mondiale à obtenir un identifiant numérique est un objectif aux multiples facettes, qui élargit le champ des acteurs et des exécutants à un point tel qu'il faudrait un an pour le retracer. Pourtant, les principaux exécutants qui dirigent et/ou supervisent directement un grand nombre de petites entités ont tendance à se distinguer par leurs relations, leur financement et l'étendue de leur pouvoir. Ce rapport présente quelques-uns de ces grands acteurs qui sont au sommet de la chaîne alimentaire, qui s'emparent des données de tout le monde et qui mettent en place le cadre permettant de regrouper tous les êtres humains dans une identité numérique et de les placer sur la blockchain. Selon ResearchAndMarkets, le marché de la vérification d'identité post-Covid-19 devrait passer de 7,6 milliards de dollars en 2020 à 15,8 milliards de dollars en 2025. Selon l'ONU, l'intelligence artificielle (IA) devrait générer près de 4 000 milliards de dollars de "valeur ajoutée" pour les marchés mondiaux d'ici 2022. Comme pour toutes leurs industries de crise manufacturées, les fabricants vont gagner des trillions de dollars, et leur nouvelle industrie est l'asservissement humain.

Dans la deuxième partie, nous avons expliqué qui, quoi, quand, où, pourquoi et comment ils s'y préparent depuis très longtemps. Il est important de revoir les parties 1 (en anglais) et 2 (traduite en français) avant de lire la partie 3, pour avoir un aperçu complet de ce qui se passe réellement. Ils veulent une surveillance totale, le contrôle de tous les êtres humains et de toutes les ressources, et la domination du monde. [NdT : ce que disait très exactement la regrettée Rosa Koire depuis de nombreuse années.] Il est essentiel de comprendre les divers mécanismes utilisés pour asservir l'humanité, de savoir qui est derrière tout cela et quel est leur but ultime, afin de pouvoir prendre des décisions éclairées, de devancer le jeu autant que possible, de mieux se protéger et de collaborer pour naviguer sur ce territoire corrompu et trouver des moyens de le combattre. Comme indiqué dans la deuxième partie, « Ne devenez pas un code QR ».

Alors qu'ils travaillent sans relâche pour inciter tous les enfants et les adultes à s'inscrire pour un passeport d'identification vaccinale et à obtenir une identité numérique avec un simple code QR qui sera lié aux données de chacun, ils s'assurent également que tous les nouveau-nés seront directement intégrés au système dès la naissance, pour une transition sans heurts vers leur nouvel ordre mondial.

En 2019, NEC a réalisé la première preuve de concept au monde de l'identification des nouveau-nés par les empreintes digitales dans la République du Kenya, avec la grande excitation de faire partie de la cible 16.9 de l'objectif 16 de l'agenda 2030 de l'ONU qui exige que les États devraient, "d'ici 2030, fournir une identité légale à tous, y compris l'enregistrement des naissances." Cela va de pair avec la charge d'ID2020 de développer une "identité numérique persistante dès la naissance", avec des "technologies biométriques infantiles de pointe."

L'industrie des télécommunications joue un rôle essentiel dans l'infrastructure de l'identité numérique, étant donné que les smartphones sont le principal appareil utilisé dans la plupart des cas. En 2018, AT&T, T-Mobile, Sprint et Verizon ont renforcé leur processus d'authentification, qui inclut également la biométrie par empreinte digitale, que de nombreux téléphones utilisent de nos jours. Le PDG d'AT&T Business a récemment participé à une conférence sur la "montée de l'identité numérique" dans le cadre de la série d'événements The Economist. Selon les analystes de Juniper Research, les capacités biométriques, notamment la reconnaissance des empreintes digitales, de l'iris et de la voix, atteindront 95 % des smartphones dans le monde d'ici à 2025 et représenteront 3 000 milliards de dollars de transactions de paiement, contre 404 milliards en 2020.

La soi-disant pandémie, le plan "Going Direct" de BlackRock qui a institué une prise de contrôle financier, et le programme d'identité numérique, sont tous une attaque coordonnée contre l'humanité pour introduire la quatrième révolution industrielle, qui, par conception, est de brancher chaque être humain dans le réseau de distribution intelligent, à l'intérieur de leurs villes intelligentes, où une réalité virtuelle et augmentée attend, toutes les données sont exploitées et surveillées, les gens deviennent une force de travail synchronisée avec les robots, et les actions, l'accès et les dépenses de chacun sont contrôlés par un système de notation sociale et climatique. Oui, cela a l'air très dystopique, une fois que l'on a retiré du contenu leur magistral marketing pour révéler le véritable contexte.

En lisant ce rapport, gardez ces points clés à l'esprit. Que peuvent faire les gens pour empêcher que cela ne se produise ?

 Ne vous laissez pas contraindre, corrompre, faire du chantage, avoir honte, culpabiliser, manipuler ou intimider pour que vous vous soumettiez.

  • Il faut éviter à tout prix les passeports d'identification des vaccins, les identités numériques que les banques, les services de délivrance des permis de conduire et d'autres industries utilisent comme moyen d'"accès" ou de "commodité".
  • Faites savoir à tous ceux que vous connaissez ce qu'est réellement ce code QR et cette identité numérique, et comment ils ont l'intention de vous inscrire sur la blockchain pour surveiller et contrôler tous vos mouvements.
  • Il est essentiel de porter ces informations à l'attention de vos assemblées législatives et d'exiger une législation pour bloquer les passeports à identification vaccinale et les applications d'identité numérique. Voir la partie 1 pour les États qui ont déjà pris des mesures sur ce front.
  • Retirez votre argent des grandes banques pour le placer dans des banques familiales plus petites et des petites coopératives de crédit. Si 10% des gens le faisaient, cela créerait un énorme changement.
  • Construisez vos propres systèmes énergétiques et alimentaires familiaux ou communautaires. La résilience de l'approvisionnement en énergie et en nourriture sera un atout majeur contre les systèmes de chantage financier numérique.
  • Arrêtez de nourrir la bête - ne dépensez pas d'argent chez Amazon (voici pourquoi), et dans les grandes surfaces qui construisent l'infrastructure pour asservir l'humanité. Voici quelques options alternatives.
  • L'argent liquide est roi. Utilisez l'argent liquide aussi souvent que possible, afin d'éviter l'hyper-tracking qui a lieu à l'intérieur des comptes bancaires qui agrègent vos données et construisent votre score social et climatique, ainsi que l'étude des comportements de dépenses des masses pour manipuler les industries, les chaînes d'approvisionnement et les marchés.
  • Acheter tout produit portant le mot "Smart" n'est pas si intelligent. Ces produits sont tous utilisés à des fins de surveillance par le biais de l'audio, de certains visuels et de l'agrégation de données, sans parler des technologies de contrôle mental intégrées potentielles. Voici une liste de conseils pour mieux vous protéger en matière de technologie.
  • Effacez autant de dettes que vous le pouvez afin de n'être redevable à personne. Investissez dans les gens, l'apprentissage des métiers, la famille et la communauté, les biens durables, une bonne scolarité pour vos enfants, ce qui peut signifier un réseau local d'écoles à domicile, les agriculteurs locaux, toutes les fournitures ou équipements dont vous pensez avoir besoin, votre santé et votre tranquillité d'esprit.
  • Si votre lieu de travail exige que vous obteniez l'injection, voici quelques ressources, une assistance et un formulaire téléchargeable à fournir à votre employeur. S'il n'accepte pas une exemption religieuse ou médicale et ne vous laisse aucune option, laissez-le vous licencier au lieu de démissionner, afin que vous ayez un recours.
  • Bien que l'injection soit encore au stade de l'autorisation d'utilisation d'urgence, il n'est pas légal d'obliger une personne à se faire injecter, et le "consentement éclairé" est la loi. Bien que la FDA déclare qu'elle va "s'activer" pour obtenir l'approbation de Pfizer, la demande n'a été soumise que le 7 mai 2021 et "l'examen typique d'une demande comme celle de Pfizer prend 10 mois", selon Stat qui a communiqué directement avec la FDA au sujet de leur "activation". C'est la source originale de la frénésie médiatique qui affirme que Pfizer sera approuvé en septembre, suivie par Biden qui exige qu'il soit approuvé avant la fête du travail, tout cela pour augmenter l'urgence pour les entreprises de mandater les injections AVANT qu'elles ne soient approuvées. Prêtez attention à la FDA, pas aux médias, et restez-en au "consentement éclairé" pour l'instant. Peut-être que la FDA avance à la vitesse de l'éclair, ou peut-être pas.
  • Visualisez un avenir meilleur pour tous, où ces individus corrompus seront arrêtés dans leur élan, et priez.
Si seulement 10 % de la population américaine s'en tenait à cette liste de points ci-dessus, nous pourrions modifier à jamais la trajectoire de leur programme et potentiellement y mettre un terme.

Qu'est-ce que l'identité numérique ? Qui est fondamentalement une personne ou une organisation - une combinaison d'attributs, de croyances, d'histoire personnelle/organisationnelle et de comportement qui constituent ensemble une définition holistique du soi de l'individu ou de l'organisation.

Forum économique mondial, janvier 2020

PLUS : les dossiers médicaux, les informations financières, l'éducation, les emplacements géographiques, les habitudes d'achat et de dépense, le comportement sur les médias sociaux, vos choix, ce que vous mangez, et plus encore.

 

Dans le rapport du Forum économique mondial intitulé « L'identité dans un monde numérique : Un nouveau chapitre du Contrat Social », le Forum économique mondial a illustré page 10, ce à quoi ressemblera l'identité numérique dans notre vie quotidienne :

Corey's Digs a reproduit ce graphique ci-dessous pour éviter les problèmes de droits d'auteur très stricts, qui montrent clairement qu'ils ne veulent absolument pas que cette information circule, malgré leur insistance à dire qu'ils créent cela pour le bien de l'humanité, tout en construisant un « contrat social » POUR vous.
Voici l'un de leurs schémas visuels d'un système de surveillance des êtres humains, alors qu'ils utilisent les mots "commodité, inclusion et sécurité", et que les gens tombent dans le panneau. Faites confiance à vos yeux. C'est exactement ce qu'ils vous montrent, pas ce qu'ils vous disent.
 
Les maîtres de la tromperie marketing


Tout simplement, ce sont des maîtres du marketing. Ils partagent juste assez d'informations pour faire monter les gens à bord, les séduire avec la commodité, la sécurité, la protection et la façon dont chacun sauvera le monde en faisant ce qui est juste. La façon la plus simple de lire entre les lignes et de discerner ce que ces gens ont vraiment en tête est de diviser leur contenu marketing de la façon suivante :

1) Ils utiliseront toujours 4 sujets principaux pour pousser tous leurs agendas jusqu'à la ligne d'arrivée, à savoir le canular climatique, le virus, les cyberattaques et les menaces terroristes. Ils utiliseront des tactiques d'intimidation, de culpabilité, de honte et de peur. N'y croyez pas. Ils fabriquent le désastre, puis se précipitent avec la solution, qui est toujours à 100% à leur avantage et à vos dépens.

2) Tous les arguments qu'ils avancent pour servir les parties prenantes, le gouvernement et les secteurs privé et public sont des informations véridiques, bien qu'ils omettent de mentionner la quantité incroyable d'argent et de pouvoir qu'ils tireront de ces efforts.

3) Tous les arguments qu'ils avancent concernant la transparence, la vie privée, la protection, la sécurité, les avantages et la commodité pour les citoyens sont des mensonges. Ils font exactement le contraire. C'est ce qu'ils font, et c'est assez facile à repérer.

Les preuves sont dans leurs livres blancs

La vérification transparente des personnes et des appareils connectés est essentielle pour fournir des services individualisés et intégrés dans les villes intelligentes.

Forum économique mondial, 2020

La conférence du Forum économique mondial intitulée « Ré-imaginer une identité digitale : un impératif stratégique »
 

Janvier 2020

Notes :

  • P 4 : Une identité numérique est « ce qu'une personne ou une organisation est fondamentalement : une combinaison d'attributs, de croyances, d'histoire personnelle/organisationnelle et de comportement qui constituent ensemble une définition holistique du soi individuel ou organisationnel ».
  • P 7 :  « La vérification transparente des personnes et des appareils connectés est essentielle pour fournir des services individualisés et intégrés dans les villes intelligentes. »
  • P 8 : « Les gouvernements pourront exploiter l'identité des voyageurs de confiance comme point de départ pour la redéployer afin d'accéder à d'autres services dans d'autres secteurs. »
  • P 9 : Comment l'identité numérique peut-elle générer de la valeur dans le système de santé ? Selon McKinsey, « les économies réalisées grâce au partage transparent et sécurisé des informations médicales pourraient représenter 50 % du PIB américain. »
  • P 13 : Cette phrase est un excellent exemple de ce à quoi ressemblent les maîtres du marketing par la tromperie. Ils ont trouvé tous les mots à la mode dans cette seule phrase, et les seuls mots qui portent la vérité sont "identité numérique".

"Les solutions qui prennent en charge l'identité numérique, qui sont adaptées à l'objectif, inclusives, utiles, sécurisées et fondées sur l'offre de choix à l'utilisateur, bénéficieront aux individus en tant que consommateurs en leur offrant commodité, vie privée, inclusion, sécurité, agence et autonomie dans toutes sortes de leurs transactions en ligne."

  • P 16 : Les entreprises doivent gérer les identités et les données des clients et de la main-d'œuvre au-delà des cloisonnements, et doivent « adapter leurs opérations dans tous les secteurs pour tirer parti de l'identité numérique en réseau ».
  • P 17 : présente un « cadre de conception » qui illustre comment créer de la valeur pour les gouvernements, les entreprises et les particuliers, tout en soulignant la nécessité d'un « écosystème partagé. »
Rapport du Secrétaire général des Nations Unies :  « Feuille de route pour la coopération numérique ».

Juin 2020

En juillet 2018, le Secrétaire général a réuni un « groupe d'experts de haut niveau sur la coopération numérique » composé de 20 experts indépendants, coprésidé par Melinda Gates et Jack Ma, pour faire avancer leur programme, qui a abouti à la production d'un rapport intitulé  « L'ère de l'interdépendance numérique » en juin 2019. Ce rapport indique que « L'immense pouvoir et la valeur des données dans l'économie moderne peuvent et doivent être exploités pour atteindre les ODD (objectifs de développement durable des Nations unies), mais cela nécessitera de nouveaux modèles de collaboration. » Suite à la publication de ce rapport, tous les États membres et plus de 300 entités et organisations ont été contactés. Leur contribution a permis d'élaborer ce rapport.

Qui étaient les « experts indépendants » qui se sont réunis pour formuler ces recommandations ? Comme indiqué aux pages 27 à 33, plusieurs gouvernements, le Centre du commerce international, l'Union internationale des télécommunications, l'Union européenne, Alibaba, Cisco, Facebook, la Fondation Ford, Ethereum, la Fondation Gates, Google, Global Compact, GSMA, Mastercard, Microsoft, la Fondation Lemann, le Forum économique mondial, plusieurs agences des Nations unies, la Banque mondiale, le Programme alimentaire mondial, l'Organisation mondiale de la santé et de nombreux autres.

  • P 2 : « En les exploitant (les technologies) de manière appropriée, la révolution numérique peut être orientée pour combattre le changement climatique et faire progresser la durabilité mondiale, la gestion de l'environnement et le bien-être humain. »
  • P 7 : Ils veulent connecter toutes les écoles du monde à l'internet.
  • P 10 de The Age of Digital Interdependence : « McKinsey & Company a étudié sept grands pays et a conclu que les systèmes d'identification numérique pourraient ajouter entre 3 et 13% à leur produit intérieur brut. »
  • P 11 : Ils estiment qu'il n'y a pas assez de femmes sur Internet. Ils pensent qu'il y a un "fossé entre les sexes" et ils veulent que tout le monde soit branché.
  • P 15 : Ils utilisent le piratage et l'espionnage comme raison pour créer ce nouveau système qui protégera prétendument les "droits de l'homme", tout en suggérant que 7,9 milliards de personnes doivent être branchées avec des identités numériques basées sur 1 milliard d'individus qui n'ont pas d'identification et n'ont peut-être pas accès aux mêmes services, plutôt que de simplement construire ce système pour ces individus. Cette stratégie vieille de plusieurs décennies est similaire à la conversion des salles de bain d'une école en salles unisexes pour une personne transgenre qui fréquente l'école.
  • P 16 : Sous couvert d'"inégalités" sur les médias sociaux, parce que les femmes et les filles ont été 27 fois plus susceptibles d'être harcelées, que la communauté LGBTQ a été menacée et que les écologistes et les journalistes ont pris des coups, ils préconisent des « cadres de gouvernance des contenus » par les États membres et les entreprises.
  • P 17 : Selon les prévisions, l'intelligence artificielle (IA) devrait générer près de 4 000 milliards de dollars de "valeur ajoutée" pour les marchés mondiaux d'ici 2022.
  • P 20 : Cela résume bien la situation, si l'on remplace le mot "sauvegardé" par "contrôlé" : "Il faut sauvegarder les technologies numériques qui sous-tendent les fonctions sociétales essentielles, souvent appelées "infrastructures critiques", notamment en favorisant l'accès à la nourriture, à l'eau, au logement, à l'énergie, aux soins de santé et aux transports."
  • P 22 : L'ONU servira de plateforme pour un dialogue politique multipartite afin d'accélérer la coopération numérique mondiale.
Pour plus d'informations sur ce programme, voir également l'initiative "Identification for Development (ID4D)" de la Banque mondiale, qui compte parmi ses partenaires la Fondation Bill & Melinda Gates, UKaid, Australian Aid, Omidyar Network, Center for Global Development, Commission européenne, GSMA, UNICEF, UNHCR, OIM, PNUD, WEF, PAM.
Les principaux exécutants

Des centaines d'entreprises sont impliquées dans ce projet, dont beaucoup sont des petits poucets qui espèrent faire un tabac, mais beaucoup sont des acteurs essentiels qui se situent juste un ou deux niveaux en dessous des gros bonnets qui mènent la barque. Cette section présente certains des acteurs de haut niveau.

Il est très important de comprendre qu'un grand nombre des principaux exécutants sont également impliqués dans le projet Going Direct de BlackRock, qui a réalisé le plus grand transfert de richesse jamais vu dans l'histoire, et sont fortement impliqués dans le programme Covid et profitent des injections. C'est le plus vieux tour de passe-passe du marketing : créer un besoin et fournir une solution. Le seul qui gagne est l'Esquimau qui vous a vendu la glace. Il convient également de noter que bon nombre de ces mêmes acteurs impliqués dans la pandémie, les identités numériques et la prise de contrôle financier financent également la Fondation CDC.

Banquiers centraux et entreprises d'investissement

Nous voulons que tout le monde prospère dans le monde numérique - personne ne doit être laissé de côté. Cela signifie qu'il faut apprendre à chacun comment assurer sa propre sécurité et celle de ses données en ligne, ce qui est un sujet qui nous passionne chez Barclays. Mais cela signifie également qu'il faut garantir un accès universel à une identité numérique sûre, sécurisée et facile à utiliser, afin que chacun puisse profiter en toute confiance des avantages de l'économie numérique. Jes Staley, Directeur général du groupe Barclays, Barclays

"Il est important de réaliser que le zéro net exige une transformation de l'ensemble de l'économie." - Larry Fink, président-directeur général, BlackRock

Nous voulons que tout le monde prospère dans le monde numérique - personne ne doit être laissé de côté. Cela signifie qu'il faut apprendre à chacun comment assurer sa propre sécurité et celle de ses données en ligne, ce qui est un sujet qui nous passionne chez Barclays. Mais cela signifie également qu'il faut garantir un accès universel à une identité numérique sûre, sécurisée et facile à utiliser, afin que chacun puisse profiter en toute confiance des avantages de l'économie numérique. 

Jes Staley, Directeur général du groupe Barclays

Il est important de réaliser que le zéro net exige une transformation de l'ensemble de l'économie.

Larry Fink, président-directeur général, BlackRock

Pour comprendre à quel point les banques centrales et les sociétés d'investissement sont impliquées dans cette "transformation", il est essentiel de regarder cette vidéo avec John Titus qui explique la réinitialisation "Going Direct" que BlackRock a mise en œuvre pour créer le plus grand transfert de richesse de l'histoire du monde. La soi-disant pandémie, la prise de contrôle financier de Going Direct, l'implication des banques dans le déploiement des identités numériques et des systèmes de notation sociale et climatique, et l'agenda 2030 de l'ONU sont tous liés. Lisez la brillante chronologie de Titus pour voir avec quelle rapidité et quelle efficacité ils ont déployé tout cela.

Les multiples couches de cet agenda se heurtent toutes en ce moment, et vous pouvez parier que les banquiers et les investisseurs tirent les ficelles. Ils veulent que tout le monde travaille à distance, que la télémédecine soit en plein essor et que le système scolaire s'effondre pour imposer l'enseignement virtuel. Pourquoi ? Parce qu'ils veulent que tout le monde soit branché. Ils veulent prolonger le moratoire sur les loyers pour mettre les propriétaires en faillite afin qu'ils puissent s'emparer de leurs biens. Pour la même raison, ils ont créé une inflation du marché du logement, rendant difficile pour les gens d'acheter ou de construire une maison. Cela augmente également la valeur des maisons, créant des taxes foncières plus élevées, qui sont directement affectées à la construction de leurs villes intelligentes. Les États ont mis en place des taxes supplémentaires sur les locations de vacances, les compagnies aériennes, les locations de voitures, les produits de vapotage, ainsi que d'autres articles et services. Ils continuent de prolonger les allocations de chômage alors que des milliers d'entreprises cherchent désespérément à embaucher des personnes avant de devoir fermer définitivement leurs portes. Tout cela a pour but d'engendrer la pauvreté dans tous les domaines, sauf pour l'"élite riche", bien sûr. Il ne faut pas être un génie pour voir leur plan, et tout le monde devrait avoir les yeux grands ouverts à présent.

Forum économique mondial :
Un plan directeur pour l'identité numérique : Le rôle des institutions financières dans la construction de l'identité numérique.


Une partie de la série sur l'avenir des services financiers, préparée en collaboration avec Deloitte en août 2016,  « Pour fournir une clarté et une direction autour de la structure de l'identité et fournir un appel à l'action pour les institutions financières afin d'avancer contre le défi de l'identité. »

Un atelier multipartite et des entretiens avec des "experts du secteur" ont été menés sur une période de 12 mois pour créer ce chef-d'œuvre. Parmi les parties prenantes figurent MorganStanley, la Fondation Bill & Melinda Gates, JPMorganChase, Deloitte, Barclays, Visa, Mastercard, Deutsche Bank, Lloyds Bank, Standard Chartered, Zurich, et bien d'autres.

Notes :

  • P 23 : "Les institutions financières sont bien placées pour conduire la création de systèmes d'identité numérique."
  • P 24 : "Les institutions financières pourraient tirer des avantages substantiels d'un investissement dans le développement de solutions d'identité numérique", ce qui leur promet de nouvelles opportunités de revenus et des "possibilités de transformation de l'état futur".
  • P 26 : "Proposer de nouveaux produits ou services basés sur une connaissance accrue des clients", tels que le conseil financier, "de nouveaux produits d'assurance sur les actifs en propriété fractionnée et l'assurance basée sur le profil."
  • P 27 : " Perturbation du modèle de bureau de crédit, aide à la décision et " brouillage des lignes entre le conseil financier et non financier. "
  • P 27 : "Devenir le fournisseur d'identité de confiance du secteur public, en aidant les services sociaux et les exigences civiques telles que la déclaration d'impôts."
  • P 28 : Acceptation légale et réglementaire de l'utilisation d'informations vérifiées par des tiers, échange d'attributs et utilisation externe des informations de l'utilisateur.
  • P 36 : Les institutions financières offriront l'identité en tant que service (au début), les régulateurs auront un accès accru à des informations actualisées et les gouvernements pourront "fournir plus facilement et plus efficacement des services publics."
  • P 37 : "La technologie de grand livre distribué (Blockchain) combinée au cryptage et au stockage en nuage permet de conserver et de transférer des informations de point à point dans un réseau dispersé et immuable."
  • P 37 : "La biométrie, y compris les empreintes digitales, le balayage de la rétine, la forme d'onde du rythme cardiaque et la reconnaissance faciale basée sur les appareils mobiles, a le potentiel de fournir une plus grande commodité et sécurité et est intégrée dans de nombreux contrôles anti-fraude."
  • P 41 : "L'identité est un ensemble d'informations qui décrivent une entité", comme l'âge, la taille, la date de naissance, les empreintes digitales, les dossiers médicaux, les préférences et les comportements, les métadonnées téléphoniques, le numéro d'identification national, le numéro de téléphone et l'adresse électronique, pour commencer.
  • P 47 : "L'organe de gouvernance assure la surveillance du système et possède les normes et exigences de fonctionnement."
  • P 60 : Blockchain, ou technologie de grand livre distribué (DLT) "a un potentiel dans les applications d'identité en tant que mécanisme de stockage et de transfert d'informations dans différents archétypes. La DLT pourrait être appliquée en tant que protocole distribué, donnant aux utilisateurs la possibilité de stocker leurs attestations d'identité sur un grand livre et de les exposer à différents RP, ou dans un système centralisé où le grand livre appartiendrait à une seule entité qui fournirait une vue consolidée des attestations des utilisateurs pour les utiliser dans les transactions, mais ne révélerait pas la nature des justificatifs d'identité."
  • P 68 : Puisque les institutions financières ont un grand nombre d'utilisateurs, elles "ont un rôle clé à jouer pour s'assurer que les systèmes d'identité sont un outil pour accroître l'inclusion financière", et être un "catalyseur dans la conduite de l'adoption et l'adoption du système."
  • P 95 : Les nouvelles capacités des institutions financières via les identités numériques comprendraient : des attributs d'identité numérique liés aux jetons de paiement, la déclaration fiscale numérique et le suivi de la réhypothèque totale des actifs.
  • P 97 : "En collaboration avec les gouvernements, les impôts pourraient être automatiquement remplis et les déclarations générées par l'institution financière choisie par les clients, en utilisant leur connaissance complète des avoirs financiers, des actifs, des revenus et des circonstances personnelles des clients." » Corey Lynn (Traduit avec DeepL)

Pour que le monde numérique fonctionne vraiment pour tous, nous devons repenser les notions traditionnelles d'identité numérique et faire tomber les barrières artificielles. Nous avons besoin d'un nouveau modèle qui commence par l'engagement en faveur du droit individuel fondamental - "Je suis propriétaire de mon identité et je contrôle mes données d'identité." Et nous avons besoin que les entreprises, les gouvernements, les ONG et autres forgent des partenariats et investissent des ressources pour soutenir un cadre, des principes et des normes communs.

Ajay Bhalla, President, Cyber & Intelligence, Mastercard

À suivre...

 

Partie 2 : ici

Partie 3 : ici 

Source de l'article original (intégral et en anglais)

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe