Les effets indésirables trop méconnus des injections-géniques sur les jeunes, par Nicole Delépine

Publié le par Marguerite Rothe

Ce qui suit est un extrait de l'article du docteur Delépine voir ici.

 

« Il rêvait d’être pilote de chasse, il restera cardiaque dans le meilleur des cas si ce faux vaccin ne l’emporte pas dans les prochains jours. Il rêvait de vacances en Grèce avec sa copine, il ne partira jamais, mort dans les heures qui ont suivi l’injection supposée “libératrice” »

Comment vont réagir tous ces « jeunes » vaccinés qui se croient libres, enfin, après des mois de privation de liberté alternant confinement et restrictions de degré variable, lorsque leur belle liberté va être entachée d’accidents vasculaires d’un ami ou d’un copain, qui se multiplient après quelques mois d’euphorie, et au minimum de nouvelles privations, si les manifestations n’emportent pas ce pass de la honte dans la tempête populaire ?

L’exemple du « modèle » israélien devrait les avertir mais comme chacun sait, il n’y a plus d’infos, que des mensonges à la télévision et des éléments sur les réseaux sociaux désavoués par les trolls. Alors on va à la plage, on verra bien….

Pourtant un regard sur la base de données officielles devrait au moins semer le doute avant d’aller se faire injecter cet OGM et devrait au moins faire réfléchir autant que pour acheter un shampoing bio … [...]

 
ACCIDENTS PRÉOCCUPANTS CHEZ LES JEUNES VA·C-C·I-NES : LES SUICIDES ET TROUBLES DU COMPORTEMENT

Les données récentes du VAERS concernant les jeunes va•cc••inés contre le covid montrent aussi des troubles de la sérié psychiatrique :  suicide, tentatives de suicide - idées suicidaires, changements d’état mental dangereusement altérés/psychose chez les jeunes sans AUCUN antécédent de maladie mentale.

On peut lire quelques descriptions sur twitter : un jeune de 17 ans de l’Ohio décédé par suicide 4 jours après avoir reçu son injection. Un autre du même âge du Michigan, mort par suicide avec une arme à feu 8 jours après le v-a-c-cin. Un garçon de 17 ans en Iowa a fait 2 tentatives de suicide commençant 10 jours après l’injection fatidique. « Il a dit que c’était comme si un interrupteur était éteint dans sa tête. Sa dépression et son anxiété ont empiré. Il n’a pas mangé pendant une semaine… » Il était toujours écœuré. Il suit une thérapie.  Sa mère a dit qu’il n’était plus le même depuis qu’il s’est fait vacciner.

Une fille de 15 ans en Géorgie en bonne santé et sans aucun antécédent de maladie mentale, a décompensé 14 jours après la 2e dose. On « l’a trouvée désorientée, pieds nus, errant dans le quartier au milieu de la nuit ». Les dépistages de drogue et le bilan médical sont tous négatifs. »

L'article intégral du Dr Nicole Delépine : ici

_____________________________________________

Très peu d'informations filtrent sur les effets secondaires graves et les décès liés à la "vaquessination" ;-) chez les jeunes. Ce n'est pas étonnant, quand on a compris que toutes les données sont manipulées :

Je vous remets la vidéo du témoignage de la psychologue clinicienne Marie-Estelle Dupont. Vous apprécierez l'ordure qu'elle a en face, et qu'elle remet vertement à sa place.

On continue l'exploration K0videsque de la maltraitance des enfants ?

 

Clic-image pour la source

Toujours en Australie, où il semble que tout est hors de contrôle

 

VOILÀ, on en est là

Ça ressemble à de la torture, ni plus, ni moins. J'ai envie de vomir

M.R.

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe