Pfizer | Quand il n'est plus question de santé, mais de profits indécents

Publié le par Marguerite Rothe

Tout doucement, le plan de mise en coupe réglée des peuples se dévoile. Il s'agit d'abord de nous dépouiller, puis de nous éliminer. Physiquement. Réellement.

Un plan élaboré depuis longtemps – dont la "pandémie" H1N1 fut probablement un galop d'essai –, et dont la phase finale a été mise en oeuvre dès la fin de l'année 2019. Une dinguerie qui a fait dire au Pr. Denis Rancourt :

« Imaginez un vaccin tellement sûr, que vous devez être menacé pour le prendre, contre une maladie si mortelle, que vous devez être testé pour savoir si vous l’avez. »

Pour ceux qui s'éveillent tout juste, faites vos recherches. Vous ne savez pas par où commencer ? Regardez ici, ou utilisez les liens de sites fiables que vous trouverez dans la section « Ailleurs... » sur ma page d'accueil, ou encore : rendez-vous sur l'une de mes chaînes -- liens en bas de page --, où je relaye quantité de vidéos (la plupart introuvables sur YouTube parce que censurées). 

Aujourd'hui, on en arrive au point où il est fortement question d'injecter une troisième dose aux peuples dupés et archidupés. Israël donnant le "la" sur la question. La France, dont il ne faut pas dire qu'elle est sous influence étrangère, semble vouloir emboîter le pas à l'Allemagne, la Grande-Bretagne et Israël. Étonnant, non ?

Cela, malgré les morts, qui ne cessent d'augmenter au fil du temps (fin juillet : 20 595 pour l'Europe !) Malgré le nombre extraordinaire d'effets secondaires, allant de graves à très graves, et qui font suite à l'injection :  1,960,607 ! Tous ces chiffres sont renseignés par EudraVigilance ; leur détail sur le site healthimpactnews. Faut-il rappeler que ces chiffres ne représentent que 1 % des signalements faisant suite à une -V- déclarés par les médecins ?

Malgré le fait que nombre d'enfants souffrent d'une inflammation cardiaque après avoir reçu l'injection. Près de 400 enfants âgés de 12 à 17 ans selon les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) 

Une injection qui affaiblit fortement ceux qui l'ont reçue, quand il s'agit pour eux d'affronter les variants (très contagieux, mais pas plus dangereux qu'un gros rhume lorsqu'on a un système immunitaire en bon état de marche). Cela, les médias de masse aux mains de l'oligarchie financière ne vous le diront pas. Ils ont ordre de se taire. Ils ne vous diront pas que la -V-, en remplaçant votre système immunitaire naturel par un système immunitaire artificiel, place votre organisme dans l'incapacité de se défendre efficacement.

Mais ces gens-là, ceux qui font de la santé des peuples l'axe essentiel de leurs revenus, qui sont supposément si soucieux de leur prochain, ne perdent pas le Nord. Rendre malades les gens en général, et les enfants en particulier, et même provoquer des fausses couches chez les femmes enceintes les indiffèrent. Leur bonheur, leur raison de vivre, c'est de faire toujours plus d'argent. À un tel niveau d'obsession, on peut parler de maladie mentale. 

©Marguerite Rothe

EudraVigilance

Si vous êtes à l'aise avec Excel, voici un tuto pour vérifier par vous-mêmes le nombre de décès et de blessures causés par l'injection. 

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe