Australie | L'intoxe du jour, ou les minables contre-feux de l'AFP

Publié le par Marguerite Rothe

Comme par hasard, faisant suite aux défections de personnels gradés de la police australienne, l'AFP se hâte de produire du contenu rassurant. Un contre-feu minable, qui pue l'intoxe des lieues à la ronde. Le Nouvel Ordre mondial ne se fera JAMAIS. Le mal pourra nous faire souffrir, mails il ne gagnera pas ; l'amour aura TOUJOURS  le dessus.

Traduction (DeepL) :

« Des Australiens font de l'exercice à l'aube sur la plage de Bondi, le premier jour de l'assouplissement des restrictions à Sydney. Les plus de cinq millions d'habitants de la ville ont été soumis à un confinement de 106 jours, destiné à limiter la propagation de la variante Delta, hautement transmissible. Photo : AFPTV / Andrew LEESON »

Une info dispatchée par l'AFP, l'organe principal de propagande des globalistes pour la France. C'est peu de dire que cet article pue l'intoxe. Déjà, je vous laisse examiner cette image : malgré le plan serré (alors que pour montrer plus de gens, le photographe aurait dû utiliser un grand-angle), le gars n'a réussi qu'à saisir 5 silhouettes... autour, ça devait être totalement désert. Bon, ça se passe à l'aube, qu'on nous dit. Sans déconner.

Du superficiel, encore et toujours. « petits plaisirs » (décidément, les rédacteurs n'ont aucune imagination). Et la sortie chez le coiffeur ! Vous imaginez, la priorité ! Bon, et puis surtout les gens, n'oubliez pas qu'il FAUT CONSOMMER, bordel ! Ça, c'est l'univers des globalistes, pas celui de Monsieur et Madame Toulemonde. 
Plan serré sur 5 gars qui s'amusent comme des fous ; un cliché probablement pris peu après l'aube, lui aussi...
Trois pelés et un tondu pour célébrer le retour à la liberté... 11 personnes heureuses d'avoir retrouvé leur liberté naturelle, sur 5 millions d'habitants ? Et là, il était quelle heure ?

Donc, il y a toute cette joie, juste après qu'on ait appris les démissions de personnels gradés de la police ? Et donc, on oublie ? On oublie les 1200 policiers licenciés sans solde ? Et on fait de même pour les manifestants sauvagement matraqués, et harcelés ?

Bien sûr que non ! Ni oubli ni pardon. Ils auront beau publier tous les articles qu'ils veulent, RIEN ne sera oublié. Ils sont allés trop loin. Ces ordures ont les mains pleines du sang de millions d'innocents. Et il faudra bien, pour honorer leur mémoire, que justice soit rendue. 

©Marguerite Rothe

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaye sur Odysee ; n'hésitez à vous abonner sur mes chaînes Odysee si vous êtes intéressés

 

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) Infos

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) Docs

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Publié dans Revue de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :