[VF + VOST + Transcription en français] Film d’animation | Ces « vaccins » qui n’en sont pas : démonstration par l’image

Publié le par Marguerite Rothe

La vidéo d'animation COVID Vaccine Secrets dresse une longue liste de questions concernant les "vaccins" contre le Covid-19. Intentionnellement créée sur le mode ludo-éducatif, elle s'adresse à un large public afin d'amener le maximum de personnes à réaliser à quel point ces injections sont risquées pour la santé.

[VOST]

[VF]

Transcription en français

 

« Allez-vous vous faire vacciner ? On dit que la seule chose qui nous sauvera est le vaccin. Le gouvernement, les médias et les célébrités utilisent la peur pour vous forcer à faire quelque chose dont vous n'êtes peut-être pas sûr. Ils s'attendent à ce que vous retroussiez votre manche et fassiez quelque chose à votre corps qui ne peut être défait. Je ne sais pas pour vous, mais nous avons quelques questions. Nous allons donc y répondre. Le vaccin est-il sûr ? Non. Selon la FDA, la liste des effets secondaires possibles du vaccin comprend :

le syndrome de Guillain-Barré, l'encéphalomyélite aiguë disséminée, la myélite transverse.
- Encéphalite
- Myélite
- Encéphalomyélite
- Méningo-encéphalite
- Méningite
- Encéphalopathie
- Convulsions
- Crises d'épilepsie

Whoa, c'est beaucoup trop ! Nous n'avons pas le temps pour ça, ça fait réfléchir. Ces décès et blessures sont déjà signalés, mais rarement par les médias grand public. La base de données VAERS du gouvernement américain recueille certains de ces rapports. Les gens font des arrêts cardiaques, des arrêts respiratoires et d'autres réactions graves. Vous pouvez consulter ces rapports par vous-même. Ce n'est qu'un échantillon. Il y en a déjà des dizaines de milliers.

D'autres gouvernements recueillent également ces informations, comme ce récent rapport de la Norvège : 23 décès associés à la vaccination COVID-19 dont 13 ont été évalués. Ce sont tous les effets secondaires immédiats. Qu'en est-il de ceux qui peuvent se manifester dans un an, cinq ans ou dix ans ? Et qu'en est-il des effets à long terme qui sont transmis des parents aux enfants ? Personne ne le sait.

Puisque ces injections rendent certaines personnes malades, il n'est pas étonnant que les PDG qui fabriquent ces injections expérimentales se soient adressés au Congrès et aient obtenu une exonération totale de leur responsabilité grâce à une loi appelée PREP Act. Cela signifie que si vous vous faites vacciner et que cette injection vous blesse ou vous tue, la société qui l'a fabriquée ne peut être tenue pour responsable.
Alors pourquoi l'injection rend-elle les gens malades ? C'est peut-être à cause de ce qu'il y a dans ces seringues, c'est expérimental et vous êtes le rat de laboratoire. Vous voyez, rien de tel n'a jamais été utilisé auparavant. Ce n'est pas un vaccin. Les vaccins consistent à injecter une petite dose d'un micro-organisme tel qu'un virus dans le corps. Pour que votre système immunitaire réponde et commence à produire des anticorps, c'est la théorie en tout cas. Mais ce n'est pas ce que font ces injections.


C'est une injection expérimentale. Et si vous la recevez, félicitations, vous faites partie de la plus grande expérience biologique de masse jamais réalisée sur l'homme, car ce qu'il y a dans cette seringue n'est pas plus un vaccin que ceci n'est du poisson. Alors qu'est-ce que c'est ? Voici l'idée. Ceci est votre corps. L'ADN est dans chacune de vos cellules et dit à votre corps ce qu'il doit faire. L'ARNM est le messager qui transmet les instructions de votre ADN au reste de votre corps. Ce qu'ils vont injecter dans votre bras est un ARNM synthétique. Une fois que la seringue aura fini de faire pénétrer tout ce jus expérimental en vous, ces minuscules nanoparticules feront des trous dans vos cellules et transporteront dans votre corps l'ARNM fabriqué en laboratoire. Une fois dans vos cellules, ces nanoparticules vont demander à votre corps de fabriquer des parties du virus COVID-19. C'est comme si l'on piratait un ordinateur, mais au lieu d'un ordinateur, on pirate votre corps pour qu'il fabrique une partie d'un virus. L'injection de COVID contourne votre ADN de la même manière qu'un hacker contourne le pare-feu d'un ordinateur. Le pirate informatique propage un virus. Le pirate de l'injection fabrique une partie du virus, mais vous n'êtes pas une machine. Alors comment pouvez-vous être sûr que c'est sûr et que le seul code qu'ils téléchargent dans vos cellules est le code censé combattre le COVID-19.


Question suivante. Qui aime les produits chimiques ? Préparez-vous, car ils arrivent dans une seringue près de chez vous. La version Pfizer de l'injection de COVID contient un certain nombre de produits chimiques expérimentaux et industriels, dont l'ALC-0315, une molécule chargée positivement qui aide les nanoparticules à se former. Il y a aussi un produit appelé DSPC et du chlorure de potassium, du phosphate de potassium monobasique, du chlorure de sodium et du phosphate de sodium dibasique déshydraté. Vous pouvez trouver certains d'entre eux sur la liste des ingrédients de votre sac d'engrais préféré. Mmm, j'ai hâte d'avoir ça en moi.

Maintenant regardons l'injection de Mode RNA ou Moderna. Cette injection contient des substances similaires et ils y ajoutent un médicament, la Trométhamine. Pourquoi pas ? Et puis il y a le SM-102 qui est la propriété de l'entreprise. Propriétaire signifie que c'est leur recette familiale NRA super secrète. Et ils n'ont pas à vous en parler. Que peuvent bien essayer de cacher les grandes compagnies pharmaceutiques ? N'avez-vous pas le droit de savoir exactement ce qui est injecté dans votre corps, et si c'est sûr ou non ?
L'injection expérimentale a-t-elle été testée de manière approfondie ? Non. Le comité consultatif de la FDA sur les vaccins et produits biologiques connexes a décidé d'approuver cette injection expérimentale pour un usage d'urgence. Arnold Monto a présidé le comité. Écoutons-le pour voir à quel point il a été minutieux pour approuver un vaccin pour tout le pays.
- Je suis tout à fait d'accord avec vous pour dire que...
- Très rapidement.
- Ce serait ma première question. L'autre...
- J'ai dit une seule partie.
- Bien, je vais juste lever ma main à nouveau alors, Arnold.
- Vous irez au bout de la file d'attente. Il faut vraiment que ce soit bref. Il faut que ce soit bref. Gardons la réponse relativement courte. C'est une très grande question. Nous n'allons pas nous soucier des réponses immunitaires adaptatives et innées pour le moment. Nous allons prendre cela hors ligne. Je vais dispenser le Dr Fink de répondre à cette partie de la question. Je pense que nous voulons rester à l'écart des discussions sur la réponse immunitaire et d'autres choses qui pourraient être mises hors ligne. Et donc, notre travail pour la journée est terminé.

- Plutôt minutieux, hein ? Note complémentaire. Il a reçu de l'argent de Pfizer pas plus tard qu'en décembre 2018. Ceux qui sont censés assurer votre sécurité ont jugé inutile de voir comment l'injection affecte votre cerveau, vos reins, vos poumons ou votre cœur.

  • Aucune étude n'a été faite pour voir comment l'injection réagit avec d'autres médicaments que vous pourriez prendre.
  • Aucune étude de toxicité n'a été effectuée sur une dose unique.
  • Aucune étude de cinétique toxique n'a été réalisée pour voir ce qu'il advient de ces produits chimiques une fois qu'ils ont pénétré dans votre organisme.
  • Aucune étude de génotoxicité n'a été réalisée pour voir si ces produits chimiques endommagent votre ADN.
  • Aucune étude de cancérogénicité n'a été réalisée pour déterminer si ces substances provoquent le cancer.
  • On ne sait pas si ces substances sont sans danger pour les femmes enceintes.
  • Aucune étude n'a été faite sur les effets de l'injection expérimentale sur le développement prénatal et postnatal et sur les mères ou les nouveau-nés.
  • Aucune étude n'a été réalisée pour savoir ce qui se passe lorsque des couples reçoivent l'injection et que les enfants qu'ils peuvent avoir par la suite reçoivent également l'injection.
Regardez tous ces "non" !

 

L'injection expérimentale est-elle efficace ? Encore un non. Demandez-vous si le soi-disant vaccin était efficace. Pourquoi vous demande-t-on encore de porter un masque après avoir été vacciné ? Et pourquoi certaines personnes ont-elles contracté le COVID après avoir été injectées ? Avez-vous vu ces gros titres ? Eh bien, les essais cliniques de l'injection expérimentale de Pfizer n'ont pas démontré que les injections empêchaient de contracter le COVID ou de tomber très malade à cause du COVID, d'être hospitalisé à cause du COVID ou de transmettre le COVID à d'autres personnes. Tout ce que les essais cliniques ont prouvé, c'est que les injections réduisent le risque de symptômes légers du COVID-19 comme la toux ou les douleurs musculaires. C'est tout ? Comment savons-nous cela ? Pfizer, le fabricant, nous le dit.
Maintenant pour Moderna. Selon la FDA, ils ne savent pas si l'injection Moderna protégera les gens pendant plus de deux mois. Elle ne sait pas si elle apportera un quelconque bénéfice aux personnes qui ont déjà été testées positives. Elle ne sait pas si l'injection empêchera les gens de mourir du COVID. Ils ne savent pas si l'injection empêche la transmission du virus d'une personne à l'autre. Ils ne savent pas si l'injection est sans danger pour un grand pourcentage de la population. Ils ne savent pas si l'injection peut aggraver la maladie. Je pense que le thème ici est : ils ne savent pas. Et puisqu'ils nous imposent cette injection expérimentale comme une sorte d'urgence, cela doit signifier qu'il n'y a pas d'autres traitements sûrs et efficaces pour le COVID-19, n'est-ce pas ?
C'est faux. Les médecins ont trouvé des traitements sûrs, efficaces et peu coûteux qui fonctionnent bien dans la prévention et le traitement des patients atteints du COVID-19, comme l'Ivermectine qui est utilisé en toute sécurité depuis plus de 30 ans. Mais le gouvernement ne soutient pas l'utilisation de ce médicament efficace. En fait, il existe d'autres traitements comme l'Hydoxychloroquine, les vitamines D et C, et le zinc, que les médecins ont trouvé sûrs et efficaces pour prévenir et traiter le COVID. Mais le gouvernement ne veut pas non plus qu'ils soient utilisés.
Le gouvernement fait-il taire les médecins ? Oui. Les voix critiques des médecins, des scientifiques, des infirmières et des autres professionnels de la santé sont censurées. Car si nous disposons déjà de thérapies efficaces contre le COVID, cela rendrait une injection expérimentale totalement inutile. N'ai-je pas de fortes chances de mourir si je ne reçois pas l'injection expérimentale ? La réponse est non. Selon les propres statistiques du gouvernement et les bons vieux calculs, vos chances de survivre au COVID-19 sans l'injection expérimentale dépendent de votre groupe d'âge.
- De zéro à 14 ans, la survie est de 99,9998%.
- De 15 à 44 ans, la survie est de 99,9931%.
- De 45 à 64 ans, la survie est de 99,9294%.
- De 65 à 85 ans, la survie est de 99,6297%.
- Et au-delà de 85 ans, le taux de survie est de 98,2499 %.

Les chiffres ne mentent pas. En fait, votre chance d'être frappé par la foudre est à peu près la même que votre chance de mourir du COVID. Avons-nous besoin d'une injection expérimentale pour les foudres potentielles ? Et d'ailleurs, rappelez-vous que le soi-disant vaccin n'a même pas été prouvé pour empêcher quiconque de mourir du COVID. Mais vos chances de survivre au COVID sont encore meilleures que ces statistiques. Pourquoi ? Parce que le nombre de cas et de décès est gonflé puisque le test COVID du gouvernement est, selon le principal scientifique, inutile. Les tests COVID sont basés sur la PCR. La PCR a été inventée par le Dr Kary Mullis, qui a reçu le prix Nobel pour son invention et qui a déclaré sur vidéo de sa propre bouche que ses tests n'ont jamais été conçus pour vous dire si vous êtes malade.

Écoutons. [extrait vidéo avec Kary Mullis]


« Et avec la PCR, si vous la faites bien, vous pouvez trouver presque n'importe quoi chez n'importe qui. La PCR n'a rien à voir avec ça. C'est juste un processus qui est utilisé pour faire beaucoup de quelque chose à partir de quelque chose. C'est ce que c'est, mais ça ne vous dit pas que vous êtes malade. Et il ne vous dit pas que la chose avec laquelle vous vous retrouvez va vraiment vous faire du mal ou quelque chose comme ça. »


En outre, Anthony Fauci a indiqué que la plupart des tests PCR sont mal effectués et qu'ils trouvent des nucléotides morts, et non des virus infectieux. En d'autres termes, les tests sont censés trouver du COVID alors qu'il n'y en a pas.

Écoutons. [Extrait vidéo avec Anthony Fauci]

« Si vous obtenez un seuil de cycle de 35 ou plus, les chances qu'il soit compétent pour la réplication sont minuscules, de sorte qu'en tant que personne et, vous savez, nous avons des patients et c'est très frustrant pour les patients ainsi que pour les médecins. Quelqu'un vient et répète sa PCR et c'est comme un seuil de 37 cycles. Mais on ne peut jamais, ou presque jamais, cultiver un virus à partir d'un cycle de 37 cycles. Donc je pense que si quelqu'un arrive avec 37, 38, même 36, vous devez dire, vous savez, c'est juste, c'est juste un environnement de nucléotides morts. »

Environnement de nucléotides morts, même au-dessus de 36 cycles. Intéressant. Devinez quoi, la FDA a approuvé jusqu'à 40 cycles. Ce qui veut dire que la plupart de vos tests qui trouvent du COVID ne trouvent pas de COVID. Mais pour reprendre les mots de Fauci, des fragments de nucléotides morts dans l'environnement. Et enfin, l'ancien vice-président de Pfizer, l'une des sociétés fabriquant l'injection expérimentale, a qualifié le test PCR d'inutile. Donc si quelqu'un meurt d'un COVID et que le test COVID est inutile, de quoi meurt-il vraiment ? Probablement des autres comorbidités. Qu'est-ce que c'est ? Ça veut dire d'autres maladies, selon le CDC. 94% de tous les décès dus au COVID avaient en moyenne 2,9 % de comorbidité. En d'autres termes, 94 % des personnes censées être mortes du COVID avaient en moyenne trois autres maladies qui auraient pu contribuer à leur décès.


Récapitulons.

Voici ce que nous savons.

  • Le vaccin COVID n'est pas un vaccin.
  • C'est une injection expérimentale d'ARNm qui pirate vos cellules dans un corps structuré pour fabriquer des parties du virus COVID-19.
  • Il a été précipité dans les essais cliniques.
  • Il n'a pas subi les tests de sécurité appropriés et provoque déjà une longue liste d'effets secondaires. Des gens tombent déjà malades et en meurent.
  • Il n'a pas été prouvé que l'injection empêchait les gens de contracter le COVID, de transmettre le virus ou de tomber très malades.
  • La liste complète des ingrédients est inconnue parce que la compagnie pharmaceutique n'est pas obligée de nous dire ce qu'il y a dans sa seringue.
  • Les compagnies pharmaceutiques ont pris de vitesse le Congrès. Ils ne peuvent donc pas être tenus pour responsables lorsque des personnes tombent malades ou meurent à cause de leur soi-disant vaccin. Ironiquement, les fabricants d'injections sont à 100% immunisés contre toute responsabilité.
  • Des thérapies sûres, efficaces et éprouvées contre le COVID existent et sont ignorées et censurées.
  • Et le nombre de cas de COVID et le nombre de décès sont sauvagement exagérés parce que les tests sur lesquels ils sont basés sont inutiles. La vérité est qu'aucun d'entre nous ne sait vraiment.
  • Pourquoi le confinement ?
  • Pourquoi les tests PCR imprécis ?
  • Pourquoi gonfler le nombre de cas et de décès du COVID ?
  • C'est quoi cette censure rampante ?
  • Quel est le véritable programme ici ?
  • Nous ne savons même pas ce que contiennent ces seringues et ce qui vous arrivera une fois que l'injection expérimentale aura pénétré dans votre corps ?

Personne ne le sait, mais ce que nous savons, c'est qu'une fois qu'elle y est, on ne peut plus l'enlever. Ne vous laissez pas forcer à faire une injection que vous ne pourrez jamais annuler. Si vous voulez en savoir plus, consultez notre page de ressources et n'oubliez pas que c'est votre corps et votre vie. C'est à vous de décider. » Traduction faite avec DeepL

Transcription en anglais : ici

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaye sur Odysee ; n'hésitez à vous abonner sur mes chaînes Odysee si vous êtes intéressés

 

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) Infos

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) Docs

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :