Aborigènes enfermés au camp de Howard Springs : où sont les glapissements outrés de la « communauté internationale » ?

Publié le par Marguerite Rothe

La colère de l'aînée June Mills fera-t-elle réagir la bien-pensance ?

En d'autres temps, une affaire pareille aurait défrayé la chronique, comme on dit. Elle aurait fait la Une de tous les journaux télévisés et papiers, aurait occupé des heures entières les chroniqueurs radio. Mais ça, c'était avant. Un Avant qui, soit dit en passant, n'était déjà pas très reluisant. Aujourd'hui, cette information ne filtre nulle part, que ce soit sur les pages d'actualité Google ou Yahoo ; cherchez, vous ne trouverez rien, nibe, que dalle, nada. 

Est-ce que la vidéo d'une aînée de la communauté aborigène arrivera à crever le plafond de la censure ? Rien n'est moins sûr. Mes amis, j'ai rarement vu une explosion de colère aussi puissante, aussi saine, aussi justifiée. Aussi bouleversante. Relayez !

M.R.

« June Mills : Le monde doit savoir ce qui se passe, ce qui se passe avec notre peuple. J'entends des histoires de gens qui se font assommer dans la communauté, et apparemment par l'armée, et vacciner de force. Et nos frères et soeurs regardent ça. ILS SONT TRAUMATISÉS ! Et nous le sommes tous ! »

June Mills

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaye ; n'hésitez à vous abonner sur l'une de mes chaînes, si vous êtes intéressés

 

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) Infos

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) Docs

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe