EUTHANASIE | Belgique : des nourrissons sont tués par injection létale, par Nancy Flanders

Publié le par Marguerite Rothe

« Une étude belge a révélé qu'au cours d'une période de 15 mois, 24 nourrissons ont été tués par injection létale en Flandre, en Belgique.

Selon Texas Right to Life, le rapport publié dans Archives of Disease in Childhood Fetal and Neonatal edition n'utilise pas le mot "euthanasie" pour décrire la façon dont les enfants sont morts, mais indique que les enfants avaient des problèmes médicaux et ont été tués par injection létale. L'étude a analysé les nouveau-nés (de moins d'un an) qui sont décédés en Flandre - la partie nord de la Belgique - entre septembre 2016 et décembre 2017. Les chercheurs ont pris connaissance des soins de fin de vie qui ont été prodigués à chaque enfant. Ils ont découvert que les médecins avaient une "intention explicite de raccourcir la vie" pour 10 % des bébés décédés au cours de cette période, soit 24 nourrissons. Ces bébés ont été tués intentionnellement parce que les médecins estimaient qu'il n'y avait "aucun espoir d'un avenir supportable" pour eux.

Le meurtre de nourrissons par euthanasie n'est pas techniquement légal en Belgique. "Il est bien connu que l'éligibilité à l'euthanasie en Belgique est élastique", a écrit Micahel Cook dans un article pour BioEdge. "Toutefois, il existe des limites. La loi n'autorise l'euthanasie que des mineurs capables de discernement et qui sont conscients."

LIRE : La loi belge sur l'euthanasie n'est pas respectée, selon une étude universitaire.

Cook note que le nombre de nourrissons tués par injection létale est passé de sept pour cent depuis la réalisation de la même étude en 1999-2000, soit plus d'une décennie avant la légalisation de l'euthanasie pour les enfants en 2014. L'euthanasie est légale pour les adultes en Belgique depuis 2002. Bien qu'il n'y ait pas de limite d'âge légale pour les enfants qui peuvent être euthanasiés, l'enfant doit être capable de faire la demande et de comprendre ce qui va se passer. Mais aucun enfant n'est capable de prendre la décision de mourir en connaissance de cause, et aucun individu extérieur n'a le droit de qualifier ces jeunes vies - ou n'importe quelle vie - de non valables en se basant sur la mesure arbitraire de la "qualité de vie".

Les médecins ont déterminé que les enfants de l'étude de Flandre n'avaient aucun espoir d'un "avenir supportable", mais leurs conditions médicales n'étaient pas nécessairement terminales. Comme le souligne un article de l'Institut européen de bioéthique, "ces enfants avaient une réelle chance de survie, mais l'équipe médicale - sans doute en accord avec leurs parents - a considéré que leur vie ne valait pas la peine d'être vécue jusqu'au bout."

De plus, si les parents peuvent être amenés à croire que la vie de leur enfant n'a pas de valeur, ils peuvent également être amenés à croire que l'injection létale offrira à leur enfant une mort paisible. Pourtant, selon Ilora Finlay, médecin spécialiste des soins palliatifs, ils meurent par noyade lorsque leurs poumons se remplissent de liquide. Parfois, il faut cinq minutes pour que la personne meure, mais d'autres fois, elle peut se réveiller à nouveau - et parfois, il faut 100 heures pour que la mort arrive. [NDT : c'est moi qui souligne]

"Ce n'est pas une mort douce et paisible. Elle a juste l'air paisible", a déclaré Finlay, "parce qu'ils ne peuvent pas bouger leurs muscles et qu'ils sont paralysés." [NDT : atroce]

Une étude publiée dans la revue médicale Anaesthesia soutient cette idée. Des données provenant des Pays-Bas ont révélé que la mort par euthanasie et suicide assisté est souvent prolongée et douloureuse. Il a fallu 30 heures à un tiers des patients pour mourir, et quatre pour cent des patients ont mis sept jours pour mourir, ce qui est choquant. [NDT : c'est moi qui souligne]

La nouvelle étude belge ne porte que sur les données de la Flandre, ce qui signifie que le nombre total de nourrissons tués par injection létale pourrait être plus élevé si l'on tient compte des décès intentionnels de bébés dans la moitié sud de la Belgique. »

Source

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaye ; n'hésitez à vous abonner sur l'une de mes chaînes, si vous êtes intéressés

 

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) Infos

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) Docs

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe