Virus de Marburg : Une nouvelle épidémie à l'horizon ?

Publié le par Marguerite Rothe

Prophétie, complot,

ou programmation prédictive ?

Quant à moi, je vais laisser l'hypothèse des prophéties attribuables à Nostradamus, ou à l'apôtre Jean, et rester plutôt sur celle du complot des zélites et de leurs programmations prédictives. C'est ce à quoi me font penser les annonces suivantes, et qui sont récemment apparues sur différents canaux.

La programmation prédictive est l’idée que la société intègre des messages à l’intérieur des médias de pop culture et d’autres modes de transmission pour nous préparer psychologiquement à certains événements futurs. C’est évidemment une théorie complotiste.
Beaucoup de gens maintiennent que les occurrences éventuelles de programmation prédictive seraient de simples coïncidences. D’autres estiment que c’est une manière obscure qu’utilisent des groupes malfaisants pour communiquer à travers des messages codés.

Alex Dobro

Plus de 50 ans après son émergence, le virus Marburg garde une part de mystère

 

«17 octobre 2021 • Cet été, un habitant du village de Temessadou M’Boket, en Guinée, est tombé malade. Atteint de fièvre, de maux de têtes et d’hémorragies, il est décédé le 5 août. Les analyses ont révélé qu’il avait été victime du virus Marburg, un virus de la famille des Filovirus, à laquelle appartient également le virus Ebola.

C’était la première fois que ce virus était détecté dans ce pays d’Afrique de l’Ouest : jusqu’ici, les rares cas diagnostiqués l’avaient été plus à l’est du continent (en République démocratique du Congo, en Ouganda et au Kenya notamment) ou dans le Sud (Afrique du Sud).

Si le suivi de plus de 155 personnes contacts n’a pas mis en évidence d’autre cas suspect, la vigilance reste de mise. Où en est la situation, et pourquoi la surveillance des virus de cette famille est-elle si importante ?

Un virus responsable de graves fièvres hémorragiques

L’histoire médicale du virus Marburg commence étonnamment en Europe, comme l’indique son nom : ce virus a été découvert pour la première fois en 1967, simultanément en Allemagne, dans la ville de Marburg ainsi qu’à Francfort, et en Yougoslavie (aujourd’hui Serbie), à Belgrade. Des employés de laboratoires sont tombés malades après avoir été en contact avec des singes verts provenant d’Ouganda, ou avec leurs tissus (notamment dans le cadre de la préparation de cultures de cellules). Trente et une personnes ont été infectées et ont développé des fièvres hémorragiques. Les malades étaient dans un premier temps les personnels des laboratoires, puis l’infection s’est propagée aux membres du personnel médical qui avaient soigné les premiers patients, ainsi qu’à leurs familles. On a déploré à l’époque sept victimes. »

Poursuivre la lecture ici

La communication de l'OMS

7 août 2021 (Ils nous disent ça, comme ça, en passant...) 

  • Principaux faits
  • La maladie à virus Marburg (MVM), autrefois appelée fièvre hémorragique à virus Marburg, est une maladie grave, souvent mortelle chez l’être humain.
  • Le virus provoque une fièvre hémorragique virale sévère chez l’homme.
  • Le taux de létalité moyen de cette maladie avoisine les 50 %. Il a varié de 24 % à 88 % lors des flambées épidémiques précédentes, en fonction de la souche virale et de la prise en charge des cas.
  • Une prise en charge précoce avec réhydratation et traitement symptomatique améliore la survie. Il n’existe actuellement aucun traitement homologué pour neutraliser le virus, mais plusieurs traitements à base de produits sanguins, de thérapies immunitaires (?) et de traitements médicamenteux sont en cours de développement.
  • On considère que Rousettus aegypticus, une roussette de la famille des Ptéropodidés, est l’hôte naturel du virus de Marburg. Cette chauve-souris transmet à l’homme le virus.
  • La participation de la communauté est essentielle pour juguler les flambées.

Lire la suite de la communication : ici (si c'est ce qu'ils nous réservent, c'est une vraie saloperie)

L'archive : ici (parce que l'OMS a tendance à modifier ses pages... )

La prédiction de Bill Gates...

 

Cet extrait vidéo est une archive, pour bien garder en mémoire le mal que ces gens ont fait aux peuples du monde entier. Un jour, ils auront à payer la facture.

Grosso modo, dans cet extrait vidéo, Bill Gates fait allusion à la possibilité qu’il y ait après la pandémie de Covid, une autre catastrophe sanitaire mondiale. Dans son imaginaire, il l’appelle « pandémie 2 »
Ce qu’il dit explicitement dans l’entretien paru dans cet article le 11 février 2020, et qui rejoint ce qu’il dit dans l’extrait vidéo :

« En outre, les pandémies sont liées à une chose dont les gens n'aiment pas beaucoup parler, à savoir le bioterrorisme, c'est-à-dire le fait que quelqu'un qui veut causer des dommages pourrait créer un virus. Cela signifie donc que le risque d'être confronté à ce problème est plus important que les épidémies d'origine naturelle comme celle que nous connaissons actuellement. »

Mais, l’important, pour comprendre la véritable nature de ces êtres, c’est de voir la malfaisance exposée à nu sur leurs visages. Leurs sourires de délectation satisfaite lorsque Bill menace ouvertement l’humanité d’un « agent pathogène plus mortel la prochaine fois »
Que sait-il que nous ne savons pas encore ?
Les mimiques, le langage corporel, ce qui passe à travers le regard, sont la réalité profonde de ses prétendus bienfaiteurs de l’humanité. Ce sont des monstres.

Vidéo originale : 24 avril 2020 • The Late Show with Stephen Colbertici

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaye ; n'hésitez à vous abonner sur l'une de mes chaînes si vous êtes intéressés

 

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) Infos

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) Docs

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :