Désinformation : Tout va bien, continuez de dormir, on s’occupe de tout…

Publié le 12 Avril 2022

Shanghai confinement strict, shanghai lockdown,

Bonne nouvelle : ce que je relaie ou écris doit avoir une petite importance, puisque je suis frappée par une censure épique qui me relègue au fin fond de l’Internet. Je me demande même si, en plus des Google, DuckDuckGo et autres Starpages foireux, mon hébergeur, Overblog, ne ferait pas partie de la bande à Fermetagueule&taistoi. Tout est possible, même le plus inattendu.

 

Ayant relayé hier soir tard de terribles nouvelles en provenance d’Asie, ce matin (11 avril), j’ai fait quelques recherches sur le sujet. Tout ce que l’on trouve, en Occident, est honteusement édulcoré, quand cela n’est tout simplement pas passé sous silence.

Comme dans cet article de la1ere.francetvinfo.fr, dont voici quelques passages :

« […] les seules sorties autorisées sont lorsque l’on vient frapper à votre porte pour la session de test PCR.[…] "Cela fait drôle de vivre ça, plus de deux ans après le premier confinement officiel", confie le Calédonien. "Mais celui-ci est plus violent, plus strict, plus restrictif. […] les résultats des tests arrivent "entre 12 heures et 36 heures après (…) Mais c’est un rythme de machine (…), la cadence est infernale : les autorités souhaitent tester tous les 48 heures. »

Quand on a compris que les masques ne servent strictement à rien, voire qu'ils sont dangereux pour la santé, que les tests PCR sont frauduleux, et, pire encore, qu’ils sont conçus pour prélever l’ADN à l’insu des personnes testées, que les vaccins sont des armes biologiques, que les contaminations « asymptomatiques » ne veulent rien dire du tout sur le plan médical, alors on ne peut qu'être épouvanté par le degré de désinformation qui règne lorsque l’on croise ce type d’informations.

Mais poursuivons :

«  […] seulement quelques magasins ouverts. De plus, les livreurs qui sont eux aussi soumis à la règle de rester chez eux, sont pour la plupart aussi bloqués. Un livreur sur dix travaille, voire peut-être moins. Et la demande en face est forte, il a très certainement des milliers [NDLR : des milliers ? alors que la ville compte 25 millions d’habitants ? Il vit dans quel monde, ce gars ?] de personnes qui souhaitent commander chaque jour de la nourriture."

"Les applications mobiles pour commander crashent souvent. Avec des messages disant 'service momentanément indisponibles'. Normal, lorsque vous avez des centaines de milliers de personnes qui essayent en même temps. Le gouvernement a décidé d’aider la population (…) Un carton par appartement a été distribué, contenant des pommes de terre, carottes, oignons, gingembre, et autres légumes. C’est le paradoxe de l’équation Covid en Chine. Comment réguler le flot de (…) millions de personnes et de la plus grosse ville [du pays] ? Comment faire pour gérer la nourriture ?" »

On a même une photo. Livrée comme une preuve que tout le monde, c’est-à-dire près de 25 millions d’habitants, mange à sa faim ! La « journaliste » Françoise Tromeur prend ses lecteurs pour des imbéciles, ou quoi ?!

Illustration présentée comme : « Panier de légumes offert par le gouvernement. ©G.V. » • Mais qui est en fait une quelconque capture d'écran.

Sa photo-témoignage n’est qu’une capture d’écran. Une photo bidon pour un article bidon… Aussi, quand elle la légende en précisant « Panier de légumes offert par le gouvernement. • ©G.V. », elle ment effrontément ; elle, ou quelqu’un d’autre, parce que finalement, on ne sait pas d’où sortent ces infos. Il est bien possible que madame Françoise Tromeur ne soit qu'un simple relais. Au degré de désinformation où l’on se trouve, tout est possible. En clair, le témoignage retransmis par la journaliste Françoise Tromeur pue le faux. L’enfumage. Le bidonnage. 

Pour autant, cela ne veut pas dire qu'il ne se passe rien à Shanghai, mais qu'au contraire, la situation soit assez grave pour qu'ils tentent d'étouffer l'affaire. En cela, la guerre en Ukraine tombe à point nommé. Pendant que l'Occident est asticoté pour aboyer contre la Russie et Poutine, personne ou presque ne regarde ce qui se passe à l'autre bout du monde.

Comme en Israël, Shanghai est en train de découvrir ce qu'est une épidémie de vaccinations. Par l'intermédiaire  d'un article de FranceTVinfo, le lecteur apprend que « La Chine fait face à une absence d’immunité collective » Une situation que des experts hautement qualifiés avaient prévue dès la première vague d'injections, mais qui se sont fait traiter de « conspirationnistes ». Tout comme on traite de fous aujourd'hui ceux qui osent dire que les injections expérimentales provoquent une nouvelle forme de SIDA (Syndrome d'Immuno-Déficience Acquise)

« Shanghai, sous l’effet d’une vague alimentée par le variant Omicron, a fait état dimanche d’un nombre record de 24 943 nouvelles infections, pour la plupart asymptomatiques, représentant plus de 90 % du total national. » Un variant Omicron positivement inoffensif, et même bénéfique pour l'immunisation naturelle. Mais un variant potentiellement mortel pour des personnes qui n'ont plus de défenses naturelles. Des personnes si fragiles, qu'un simple rhume pourraient les tuer. Voir le tableau ci-dessous transmis par le Dr Simone Gold, de l'association America Frontline Doctors.

Quant au nombre effarant de « cas », il est proportionnel au grand nombre d'habitants de la Chine. Pays très fortement vacciné, avec ses 1,5 milliards d’habitants, dont on remarque sur le graphique de Our World in data, que plus de 3 milliards et demi de Chinois ont été injectés. Ce qui se passe donc là-bas sur le plan sanitaire est d'une logique implacable. 

NB : il faut noter qu'avant tous les pays du monde, même avant Israël, la Chine a été la première à injecter massivement sa population ; le 15 décembre 2020, Our World in data lui comptabilisait déjà 1,5 millions de vaccinés

 

Clic-image pour accéder au site.

 

Et maintenant, l'instant propagande ! Tout y passe, on a les mêmes litanies chez nous ; un magnifique foutage de gueule :

Regardez-moi ce nez à l'air, sur l'illustration de la vidéo ci-dessous !

N'oubliez pas : les populations doivent se plier, quoi qu'il leur en coûte, à l'injonction de confinement, de masquage, de dépistage, d'être séparés de leurs enfants, de crever de faim, de voir leurs animaux de compagnie éliminés, d'assister à des suicides épouvantables... tout ça, sans rien dire, à cause d'un effroyable virus ultra-mortel. C'est révoltant.

©Marguerite Rothe

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaie ; n'hésitez pas à vous abonner sur l'une de mes chaînes si vous êtes intéressés

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://www.bitchute.com/channel/t7d7dQcXI6q9/

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Rédigé par Marguerite Rothe

Publié dans #Revue de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :