Les mondialistes visent à prendre le contrôle des systèmes de santé dans le monde, par J. Mercola

Publié le 6 Avril 2022

 
Le plan pour une pandémie sans fin

(extrait de cet article)

 


« Si la Maison Blanche a publié un plan de transition pour sortir de la pandémie, il semble plutôt s'agir d'un plan pour une pandémie sans fin. Comme le rapporte STAT News : 41

« Le rapport trace la voie vers ce que ses auteurs appellent la "prochaine normalité" : vivre avec le virus du SRAS-CoV-2 comme une menace permanente qui doit être gérée. Pour ce faire, des améliorations devront être apportées sur plusieurs fronts, qu'il s'agisse d'une meilleure surveillance du COVID et d'autres agents pathogènes, du suivi de la charge de travail des hôpitaux, des efforts visant à améliorer la qualité de l'air dans les bâtiments ou de la poursuite des investissements dans les médicaments antiviraux et les vaccins.

Les auteurs préconisent également d'offrir aux personnes souffrant de symptômes respiratoires un accès facile aux tests de dépistage et, en cas de résultat positif pour le COVID ou la grippe, une prescription rapide du médicament antiviral approprié ...

Le rapport suggère que la réponse des États-Unis au Covid-19 devrait passer d'une réponse uniquement axée sur cette seule maladie à une réponse où les efforts de prévention, d'atténuation et de traitement se concentrent sur le COVID comme l'un des nombreux virus respiratoires, y compris la grippe. »

Une partie du plan consiste à créer un nouveau poste : celui d'assistant adjoint du président pour la biosécurité au sein du Conseil national de sécurité. L'assistant adjoint pour la biosécurité serait chargé de "surveiller, traiter et coordonner les réponses et les communications concernant toute menace de biosécurité et de pandémie".

Il est important de noter que ce poste serait également chargé de coordonner "les efforts visant à contrer les sources étrangères et nationales de désinformation antiscientifique sur les vaccins et les médicaments". La feuille de route du COVID détaille également les stratégies visant à améliorer la documentation, le suivi et la responsabilité des objectifs de communication.

Cela inclut le suivi des "iniquités en matière de santé" afin "d'accroître la responsabilité publique et de soutenir les valeurs qui favorisent le bien-être social et l'équité en matière de santé dans le domaine des maladies infectieuses." Cela ressemble à un plan visant à promouvoir une propagande qui fait honte aux personnes qui ne veulent pas sacrifier leur propre santé pour "le plus grand bien".

Il prévoit également l'établissement de "normes pour une approbation simplifiée des messages sanitaires sans interférence politique." L'OMS sera-t-elle responsable de ces normes ? Probablement.

La feuille de route précise également que les plates-formes technologiques et les médias traditionnels doivent être exhortés à "concevoir des mécanismes permettant de détecter, de détourner et de refuser la publication de conseils nocifs et faux qui nuisent à la santé publique". En d'autres termes, une censure généralisée. Si l'OMS se voit confier une autorité totale sur la santé, la censure sera une évidence et la science telle que nous la connaissons cessera d'exister. » Dr Mercola (Traduit avec DeepL)

_________________________

Fascisme bio-technocratique

 

  • "surveiller, traiter et coordonner les réponses et les communications concernant toute menace de biosécurité et de pandémie". Surveiller
  • "les efforts visant à contrer les sources étrangères et nationales de désinformation antiscientifique sur les vaccins et les médicaments" Contrer
  • "d'accroître la responsabilité publique et de soutenir les valeurs qui favorisent le bien-être social et l'équité en matière de santé dans le domaine des maladies infectieuses." Sans rire !
  • "normes pour une approbation simplifiée des messages sanitaires sans interférence politique." Re-Sans rire...
  • "concevoir des mécanismes permettant de détecter, de détourner et de refuser la publication de conseils nocifs et faux qui nuisent à la santé publique". Détecter, détourner, refuser...

 

Sans aucun doute possible, le rouleau compresseur de la tyrannie est lancé. Le monde est arrivé à un tel niveau de corruption et assaisonné de folie, que l'on se demande comment nous allons pouvoir nous sortir de cette fosse à purin. 

Je suis sur le point de terminer ce post, quand je tombe sur ça : "Proposed law in Maryland would allow mothers to kill their babies up to 28 days AFTER birth" un sénateur du Marylan propose une loi qui légaliserait « l'avortement » d'un enfant 28 jours APRÈS sa naissance. Et ils osent nous traiter de terroristes, parce que nous refusons de nous faire injecter leur poison ?

M.R.

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaie ; n'hésitez pas à vous abonner sur l'une de mes chaînes si vous êtes intéressés

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://www.bitchute.com/channel/t7d7dQcXI6q9/

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Rédigé par Marguerite Rothe

Publié dans #Revue de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :