Entretien de Robert F. Kennedy Jr avec le Dr Theresa Deisher sur l'utilisation de l'ADN fœtal avorté dans les vaccins

Publié le 30 Mai 2022

Dans un monde (réellement) normal, l'information aurait déflagré comme une bombe atomique, et fait le tour du monde en quelques minutes. Des enquêtes auraient été ouvertes, et les labos pharmaceutiques auraient été mis sur la sellette. Et tous leurs dirigeants et complices condamnés. Dans mon article Que cache la promotion des matrices artificielles en même temps que celle de l'avortement ?, j'avais oublié « la recherche ». Cette sacro-sainte recherche, qui autorise tout. Même l'abominable. Ce monde est gravement malade.

15 juin 2020, Robert F. Kennedy Jr. a interviewé la fondatrice et présidente du Sound Choice Pharmaceutical Institute, le Dr Theresa Deisher, sur l'utilisation de l'ADN de fœtus avortés dans les vaccins. M. Kennedy et le Dr Deisher ont abordé un large éventail de sujets, notamment les vaccins qui contiennent de l'ADN de fœtus humain, ce que les recherches actuelles nous apprennent en termes de risques pour la santé, et les solutions de rechange qui pourraient être utilisées à la place de l'ADN humain dans les vaccins.

Un énième témoignage. Qui se perd dans les limbes de l'Internet, évacué par un quelconque algorithme qui va l'empêcher à tout jamais de parvenir jusqu'à la connaissance du grand public. Jusqu'à sa conscience transcendante. Car si ce n'était pas le cas, les peuples feraient un carnage ; et comme un seul homme, ils iraient chercher jusque dans les chiottes ces suppôts de Satan. 

Alors, inlassablement, il faut relayer, même si on a l'impression que cela ne sert à rien. Il faut se battre, coûte que coûte. Pour la Vie. Pour la Beauté, pour le Bien, pour le Vrai. Refuser la barbarie de toutes ses forces. 

Pour les non-anglophones, j'ai déniché une transcription de la vidéo en anglais que j'ai traduite en français (avec DeepL). Je vous la relaie juste après la vidéo, sous la forme d'un PDF à télécharger.

M.R.

ce qui est vraiment alarmant, c'est l'absence de tollé à propos des bébés humains, nés vivants à l'âge de cinq ou six mois, afin que leur cœur puisse être obtenu en état de battre, et ils doivent
battre pour être utilisés dans la recherche qui est faite. Si le cœur a cessé de battre, il n'est pas utile. Vous ne pouvez pas l'utiliser.

Dr Theresa Deisher

Faire la peau à Monsieur Global !

👇

 

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaie ; n'hésitez pas à vous abonner sur l'une de mes chaînes, si vous êtes intéressés

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://www.bitchute.com/channel/t7d7dQcXI6q9/

Liens pour mes playlists vidéos

https://odysee.com/@MargueriteRotheCin%C3%A9:4?view=lists

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

 

Rédigé par Marguerite Rothe

Publié dans #Société, #Enquête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article