Khazarie, dynastie des Rothschild, Nouvel Ordre Mondial, Ukraine et mise en Œuvre de l’Agenda Nephilim, par le Dr Laura Sanger

Publié le 13 Mai 2022

Je vous relaie aujourd'hui une page du site du journaliste Guy Boulianne ; cette page comprend une introduction (de Guy Boulianne) suivie de la traduction d’un article du Dr Laura Sanger, Ph. D. portant sur les anciens Khazars ; ancienne peuplade en lien avec la dynastie des Rothschild, le Nouvel Ordre Mondial ; un ensemble d'éléments qui trouve écho aujourd'hui avec la situation actuelle en Ukraine. M. R.

_________________________

« Laura Sanger est psychologue clinicienne agréée et propriétaire d’une petite entreprise. Elle a vécu dans l’Illinois et en Californie, mais habite l’Utah. Elle a obtenu un B.A. en psychologie de l’Université de Californie à San Diego. Elle a travaillé au Veterans Administration Hospital de La Jolla, Los Angeles, Westwood et Salt Lake City. Elle a obtenu une maîtrise en théologie et un doctorat en psychologie clinique du Fuller Theological Seminary. Elle a pratiqué comme psychologue clinicienne pendant 15 ans, se spécialisant dans les maladies mentales chroniques, les dépendances, les troubles de la personnalité et le traitement des adolescents. Elle travaille actuellement avec des équipes de football en tant que consultante en psychologie du sport.

Le 22 mars, elle a rejoint le podcast “Blurry Creatures”, animé par Nate Henry et Luke Rodgers, pour donner sa première discussion publique sur les Khazars et ce qu’elle croit être un foyer d’élevage d’hôtes Nephilim. Ce sujet controversé est étroitement lié aux événements géopolitiques et aux événements actuels qui dominent le cycle de l’actualité. Qui sont les Khazars ? Les guerres et les conflits modernes peuvent-ils remonter à l’histoire ancienne et aux racines des Nephilim ? Comment le projet d’élevage Khazarien est-il lié à l’agenda hybride pour dominer l’humanité et asservir l’humanité ?

Les Rothschild, qui sont des hôtes Nephilim, et leur mafia Khazariane ont pris pied dans les nations du monde entier depuis le milieu des années 1700. Les tentacules de la Maison Rothschild atteignent la politique monétaire de 85% des pays du monde, mais la Russie s’est libérée de celles-ci en 2006.

Le terme « Hôtes Nephilim » fut inventé par le Dr Sanger dans son livre “The Roots of the Federal Reserve: Tracing the Nephilim from Noah to the US Dollar” (Les racines de la Réserve fédérale : retracer les Nephilim de Noé au dollar américain). À la base, le programme des Nephilim a pour objectif de nous dépouiller de notre humanité. Laura Sanger identifie quatre traits de Nephilim : violent sans remords ; se livrant à la dégradation sexuelle ; malhonnête dans les transactions commerciales ; et, trafiquants d’êtres humains et asservissement d’autrui.

Selon Sanger, les différences entre les Nephilim, les hôtes Nephilim et les personnes diabolisées sont :

  • Les Nephilim sont des hybrides, à la fois humains et esprits.
  • Les hôtes Nephilim sont des humains qui s’associent aux forces spirituelles des ténèbres pour mener à bien le programme des Nephilim.
  • Les personnes diabolisées sont des personnes qui ont des démons qui résident en elles mais qui n’essaient pas intentionnellement de mettre en œuvre le programme des Nephilim.

« Donc, je propose que tous les hôtes Nephilim soient diabolisés, mais toutes les personnes diabolisées ne sont pas des hôtes Nephilim », a déclaré le Dr Sanger. Elle ajoute : « Avec ce qui se passe entre la Russie et l’Ukraine, comprendre l’histoire de la Khazarie apportera, espérons-le, plus de perspective à ce conflit ».

 

Les racines Khazariennes en Ukraine

par le Dr Laura Sanger

 

L'Ukraine est-elle un terreau fertile pour les hôtes Nephilim depuis des millénaires ? Pourquoi les livres d’histoire sont-ils curieusement muets sur la Khazarie ? Découvrons la vérité qui a été cachée dans les sables du temps et faisons la lumière sur le conflit géopolitique actuel entre la Russie et l’Ukraine.

 

Avant de nous plonger dans une histoire intrigante, je dois d’abord fournir un peu de base. Si vous n’avez pas eu l’occasion de lire mon livre “The Roots of the Federal Reserve” ou d’écouter l’épisode 7 de l’émission “Impact of the Nephilim Agenda Today : Part 1”, vous ne connaissez peut-être pas le terme « Hôte Nephilim ». C’est un terme que j’ai inventé au chapitre 13 de mon livre. Les hôtes Nephilim sont des individus qui se sont associés aux forces spirituelles des ténèbres pour mener à bien le programme des Nephilim. Quel est l’agenda des Nephilim, dites-vous ? Je suis contente que vous ayez demandé.

Le déluge • Francis Danby, 1840

L’agenda des Nephilim a été déclenché à l’époque de Noé. C’est le plan de souiller le génome humain par la propagation d’une race hybride, dont le but est de renverser le royaume de Dieu. Nous sommes au milieu d’une guerre non conventionnelle, une guerre aux proportions bibliques entre le bien contre le mal. Les origines du programme des Nephilim se trouvent dans la guerre des semences de Genèse 3. Après la chute, Yahweh a déclaré la guerre entre la semence d’Eve (l’humanité) et la semence de Satan. Un jour, la semence d’Eve écraserait Satan ; c’était une déclaration prophétique du Messie. La stratégie de Satan était de contaminer la semence de la femme en altérant le code génétique des humains. C’est alors que les « fils de Dieu » déchus sont devenus partie intégrante de la stratégie de Satan, ils ont choisi de quitter leur demeure céleste, d’envahir le royaume terrestre, de descendre sur le mont Hermon, de convoiter les filles des hommes, de s’accoupler avec elles et de souiller le génome humain en donnant naissance aux Nephilim, une race hybride de géants. Ce récit est tiré de Genèse 6 et du texte extra-biblique du Livre d’Enoch.

Étant donné la nature éthérée des Nephilim, j’ai pensé qu’il était important de développer un ensemble de critères (proposés) qui feraient progresser notre capacité à discerner la présence de traits de Nephilim chez les individus. Dans le chapitre 13 de mon livre, j’identifie 4 traits physiques et 19 caractéristiques comportementales des Nephilim et de leur progéniture géante. Nous ne devons pas nous tromper en pensant que les Nephilim ne parcouraient la terre qu’aux jours de l’antiquité. Il y a des hôtes Nephilim vivants aujourd’hui. Beaucoup d’entre eux sont les « titans » de la gouvernance mondiale.

Les hôtes Nephilim ont l’intention d’asservir les masses par le contrôle, la domination et l’intimidation. Ne vous méprenez pas, l’agenda Nephilim et l’agenda mondialiste servent le même objectif final – la domination totale de l’humanité ; c’est une tyrannie de premier ordre.

En retraçant l’agenda des Nephilim, j’ai découvert qu’à l’ère commune, l’agenda des Nephilim a été perpétué à travers les Khazars. À la lumière du conflit entre la Russie et l’Ukraine, le moment est venu de discuter de l’histoire de la Khazarie. Les pièces du puzzle commenceront à se connecter au fur et à mesure que nous comprendrons le rôle des Edomites dans l’histoire de la Khazarie.

 

Le sentier des Edomites

 

La transformation d’Esaü en Edom a été importante dans l’histoire du monde. Quand Esaü a volontairement échangé son droit de naissance contre un ragoût de lentilles rouges, il a choisi d’être ROUGE. Ce choix avait une ramification substantielle sur sa lignée générationnelle. Esaü s’est marqué ROUGE (Edom). Quelque chose de bien plus profond qu’un simple désir de soupe aux lentilles était à l’œuvre ici. Ésaü a scellé une transaction, qui restreindrait son allégeance à une semence particulière, la semence de Satan. Pour une meilleure compréhension, regardez l’épisode 10 de l’émission sur Youtube “Impact de l’agenda Nephilim aujourd’hui : Partie 4”.

En suivant la piste des Edomites, j’ai découvert qu’il y avait des traits de Nephilim parmi eux. Les Horites se sont mêlés aux géants et les Edomites se sont mêlés aux Horites, ce qui a rendu possible la transmission des gènes Nephilim parmi les Edomites (voir la figure ci-dessous). Je couvre cela plus en détail dans l’épisode 10. Il y a trois exemples bibliques d’Edomites qui ont montré des traits de Nephilim : Doeg, Haman et Hérode. Les traits de caractère affichés par ces trois hommes édomites étaient la tromperie, la haine, la rage, la violence, le meurtre et le génocide, qui sont tous des identifiants des hôtes Nephilim. Dans la lignée Edomite se trouvaient les Nephilim.

 

Graphique de la connexion Nephilim à la Réserve fédérale. Créé par le docteur Laura Sanger, Ph.D.

Il existe plusieurs migrations Edomites qui nous fournissent des indices sur le lien entre les Edomites et les Khazars. Tout d’abord, les Edomites ont commencé à migrer vers le nord pendant la captivité babylonienne vers 586 avant J.-C. Lorsque le roi Nebucadnetsar a emmené les Judéens en captivité, les Edomites ont applaudi. Fidèles à leur caractère, ils ont profité de la calamité des Juifs en migrant vers le nord et en s’installant en Juda. Ils sont restés en Juda pendant plusieurs siècles.

Au 1er siècle avant J.-C, les villes iduméennes (Idumée est le terme grec pour Edom) de Marissa et Dora ont été conquises par Jean Hyrcanus, un chef de file de la révolte des Maccabées. Hyrcanus a donné aux Iduméens un ultimatum — se convertir au judaïsme ou quitter la région. Les Iduméens se sont convertis parce qu’ils voulaient rester en Judée. Cette conversion massive a conduit à des mariages mixtes entre les Iduméens et les Judéens. Les Iduméens ont pris le pouvoir sous les Romains et ont reçu la supervision gouvernementale de la Judée à travers la lignée d’Hérode. Étant donné le mélange des Iduméens avec les Judéens, des historiens tels que Josèphe, ont qualifié les Iduméens de Judéens. Il n’y avait aucune distinction entre les deux.

La deuxième migration notable des Edomites (Iduméens) a eu lieu juste avant la chute de Jérusalem en 70 après J.-C. Il y a eu un grand exode de Juifs de Judée vers la région du Caucase ; parmi ces Juifs de la diaspora se trouvaient un mélange de Judéens et d’Édomites. Ils s’installèrent en Khazarie.

SARKEL (en khazar : "Maison Blanche"). La forteresse a été construite entre 834 et 837 sur le Don, à l'ouest du perevoloka de Volgodonsk. À la demande des dirigeants de Khazaria, le kagan et le bek, qui se sont tournés vers l'empereur byzantin Théophile, la construction a été réalisée grâce à la médiation d'ingénieurs byzantins, dirigés par Petrona Kamatir. Sarkel est devenu le principal avant-poste à la frontière nord-ouest de la Khazarie. Elle s'appuyait sur une garnison régulièrement renouvelée de trois cents soldats. Les vestiges de la forteresse ont été étudiés archéologiquement en 1934-1936 et 1949-1951 dans le cadre de la nouvelle expédition de construction Volga-Don. Moins d'un tiers de la superficie du monument a été exploré. En 1952, Sarkel a été inondé lors de la construction du réservoir de Tsimlyansk. Les objets trouvés se trouvent à l'Ermitage et au musée de Novotcherkassk.

 

Les Khazars

 

Les Khazars étaient un peuple asiatique violent et guerrier qui a migré vers l’extrémité nord de la mer Caspienne au 1er siècle avant J.-C. Les Khazars ont rapidement amassé près de 1 000 000 de miles carrés en conquérant les sociétés agraires de la région du Caucase. Le royaume khazar englobait ce qui est aujourd’hui l’Ukraine et certaines parties de l’Europe de l’Est. Comme je l’ai mentionné, les livres d’histoire sont curieusement silencieux sur les Khazars, nous devons donc nous appuyer sur deux experts, Benjamin Freedman et Matthew Raphael Johnson. Je suis reconnaissante pour leur contribution à expliquer les origines des Khazars et leur impact sur l’histoire du monde.

Photo montrant Benjamin Harrison Freedman, auteur anticommuniste juif américain, recevant le prix du service de la Fédération anticommuniste des combattants de la liberté polonais en 1972, à l'âge de 82 ans

Benjamin Freedman était un homme d’affaires juif prospère de New York au début des années 1900. Il était très bien connecté avec les dirigeants politiques de son temps. Il avait une perspective sans précédent sur les Khazars et la communauté juive moderne parce qu’il était un agent sioniste qui s’est éloigné du sionisme en 1945. Dans la langue vernaculaire d’aujourd’hui, il serait considéré comme un lanceur d’alerte. Il écrit : 

« Au 1er siècle avant J.-C, les Khazars avaient envahi l’Europe de l’Est depuis leur patrie en Asie… Ils n’étaient pas des “Sémites”. Ils étaient une nation mongoloïde asiatique… En une période relativement courte, les Khazars ont établi le royaume le plus grand et le plus puissant d’Europe, et probablement le plus riche aussi. Les Khazars étaient une nation païenne… Les viles formes d’excès sexuels auxquelles se livraient les Khazars en tant que forme de culte religieux produisaient un degré de dégénérescence morale que le roi des Khazars ne pouvait pas supporter. Au VIIe siècle, le roi Bulan… a décidé d’abolir la pratique du culte phallique… et a choisi la future religion d’État comme… le “talmudisme”, et maintenant connue et pratiquée sous le nom de “judaïsme”. »

Voici un autre exemple de conversion forcée au judaïsme, comme les Iduméens, les Khazars ont été contraints d’assimiler le judaïsme dans leur vie quotidienne.

L’autre expert, Matthew Raphael Johnson, ancien professeur dans les domaines de l’histoire et des sciences politiques à la Penn State University et à la Mount St. Mary’s University, s’est spécialisé dans l’histoire russe et ukrainienne, ce qui lui a permis de bien connaître l’histoire de la Khazarie. Il déclare : 

« La théorie Khazar suggère qu’il n’y a aucun lien entre les Israélites et les Juifs. Pourtant, même s’il y en avait, la religion du Juif moderne n’a aucun rapport avec la foi israélite, qui est condamnée avec véhémence dans le Talmud… En adoptant l’éthique du Talmud, ils ont adopté la mentalité des Pharisiens, dont l’arrogance servait de première fondation du Talmud. »

Johnson suggère qu’il existe un lien entre les pharisiens et le Talmud. Cela mérite d’être mieux compris. Louis Finklestein, un éminent juif américain du XXe siècle et érudit talmudique, explique le lien entre les pharisiens et le Talmud : 

« Le pharisaïsme est devenu le talmudisme, le talmudisme est devenu le rabbinisme médiéval et le rabbinisme médiéval est devenu le rabbinisme moderne. Quand le Juif… étudie le Talmud, il répète en fait les arguments utilisés dans les académies palestiniennes. »

Les juifs khazars adhéraient aux pratiques religieuses pharisaïques. Ils ont suivi le Talmud babylonien qui est ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Talmud. Le Talmud est composé de deux parties :

  • la Mishna (la loi orale) et
  • la Guemara (interprétation et commentaire de la Mishna).

On croyait que la loi orale avait été donnée à Moïse sur le mont Sinaï au moment où il reçut la loi écrite. On pense qu’elle a été transmise à Josué, puis aux prophètes, puis aux rabbins qui l’ont transcrite vers 200 après JC.

Avec la conversion forcée des Khazars, il y eut un nouveau mélange avec les Judéens et les Edomites. Cela nous laisse avec la question de savoir qui sont les vrais Israélites ? Qui sont les vrais juifs ? C’est une question très controversée et à laquelle il est difficile de répondre. Je ne répondrai pas nécessairement à cette question, mais je veux apporter certaines choses à considérer.

CF Parker, dans “A Short Study of the Esau Edom in Jewry”, était dans la lignée de la plupart des historiens juifs lorsqu’il a conclu qu’il existe deux catégories de Juifs modernes dans le monde : les Ashkénazes et les Séfarades. Mon parcours d’investigation dans l’écriture de “The Roots of the Federal Reserve” s’est concentré sur les Juifs ashkénazes parce que leur piste a conduit à la Réserve fédérale des États-Unis. CF Parker a suggéré que l’influence édomite au sein des juifs ashkénazes est peut-être minime, mais ne doit pas être négligée. « La communauté juive ashkénaze est donc composée de trois éléments dont les proportions ne sont pas exactement connues : (a) ceux d’origine judaïque ; (b) ceux d’origine iduméenne; (c) les prosélytes d’autres origines. » Ces prosélytes d’autres origines décrivent les Khazars. Cela signifie que deux des trois groupes qui composent les Juifs ashkénazes ne sont pas d’ascendance judaïque. C’est révélateur ! Mais encore une fois, nous ne connaissons pas les proportions de chaque groupe qui comprend les Juifs ashkénazes.

Il y a un débat de longue date concernant les origines des Juifs ashkénazes. De nombreux universitaires et historiens affirment que les Juifs ashkénazes sont originaires d’Allemagne. Mais des preuves de plus en plus nombreuses indiquent que la Khazarie est la terre dans laquelle les Juifs ashkénazes trouvent leurs racines. Par exemple, un rabbin du 12ème siècle a noté dans son récit de voyage que le royaume de Khazarie vient des descendants de Meshach, fils de Gomer, petit-fils de Japhet, arrière-petit-fils de Noé. Ceci est également confirmé dans une lettre du roi khazar Joseph qui a rapporté que les Khazars sont de la lignée de Japhet. Notamment, cette lignée a également produit Magog, Togarmah et Ashkenaz. Le Talmud fait référence à une ville près de la mer Noire appelée Ashkenaz, mais ce terme a également été utilisé plus largement pour décrire le royaume Khazar. D’un autre intérêt est un passage du livre d’Ezéchiel qui décrit les pratiques commerciales de Meshach et de Togarmah.

« Javan, Tubal et Méschec trafiquaient avec toi ; Ils donnaient des esclaves et des ustensiles d’airain en échange de tes marchandises. Ceux de la maison de Togarma pourvoyaient tes marchés de chevaux, de cavaliers et de mulets. » (Ézéchiel 27:13-14)

Dans ce passage, nous découvrons que les ancêtres des Khazars étaient des marchands d’esclaves et des guerriers qui utilisaient des chevaux au combat. Cela a été confirmé par les écrits du rabbin Saadia Gaon du 10ème siècle. Il a décrit les Khazars comme étant des guerriers coriaces qui montaient à cheval; ils étaient fortement engagés dans la traite des esclaves et exécutaient périodiquement leurs propres rois. Johnson fournit une confirmation supplémentaire dans son essai “The Regime: Usury, Khazaria and the American Mass”. Il nous donne une fenêtre intéressante sur les pratiques commerciales qui ont façonné les politiques économiques de l’empire Khazar.

« Dans l’histoire russe, cette [usure] était le rôle de la Khazarie. Faire payer des péages aux marchands de passage était leur principale source de revenus. Sur le plan intérieur, la couche supérieure de la société, principalement juive, a extrait l’hommage de leurs peuples conquis. L’empire Khazar avait un petit mais puissant groupe de banquiers juifs à Kiev dès le 10ème siècle. 

La Khazarie existait en tant qu’État multinational dirigé par une oligarchie de convertis juifs. Peu d’historiens aborderont cette question, et pour cause… En contrôlant la « Grande Route de la Soie », les Juifs Khazars se sont pleinement emparés du commerce entre l’Est et l’Ouest, entre le Nord et le Sud, c’est-à-dire toutes les routes commerciales passant par les montagnes du Caucase. C’était le but principal de leur migration vers la région… Le contrôle total des routes caravanières passant par le Khanat Khazar a permis aux Juifs d’établir un monopole commercial, où ils ont commencé à contrôler les prix des produits importés et locaux. En conséquence, les consommateurs ont été escroqués.

Selon le témoignage de voyageurs médiévaux, la principale source de revenus du Khanat Khazar, à l’exception de l’usure, était la traite des esclaves. Des raids réguliers sur les terres voisines (surtout slaves) ont donné aux Khazars un grand nombre d’esclaves qui ont été vendus dans le monde entier… Le commerce en général et la traite des esclaves en particulier, a toujours été la source traditionnelle de revenus pour les entrepreneurs juifs et une source de super-profits, ce qui a permis de s’enrichir rapidement, et de renforcer encore son pouvoir parasitaire. »

De plus, dans les chroniques géorgiennes et arméniennes, on trouve une description des Khazars. C’étaient « des hommes sauvages avec des visages horribles et des manières de bêtes sauvages, se nourrissant de sang. » Maintenant, si nous rassemblons tous ces morceaux, cela nous donne une image de la corruption de longue date dans le pays Ukraine. C’est un terreau fertile pour les hôtes Nephilim depuis le 1er siècle avant J.-C. D’après le récit de Johnson et Freedman sur les Khazars, nous voyons certaines des caractéristiques comportementales des hôtes Nephilim : violents sans remords, engagés dans la dégradation sexuelle, malhonnêtes dans les transactions commerciales, trafiquants d’êtres humains et autres esclaves.

Finalement, le royaume khazar a été conquis par les fils de Gengis Kahn au début du XIIIe siècle. Cela a provoqué une diaspora des Khazars, qui étaient des Juifs ashkénazes, en Europe de l’Est. Il est important de noter que le règne des Khazars ne s’est pas terminé, il s’est étendu.

Les Rothschild sont des juifs ashkénazes et ont été parmi les hôtes Nephilim les plus influents de l’ère commune. Les Rothschild et leur mafia Khazariane ont pris pied dans les nations du monde entier depuis le milieu des années 1700. Les tentacules de la Maison Rothschild atteignent la politique monétaire de 85% des pays du monde, notre pays ne fait pas exception. Vous serez peut-être surpris d’apprendre que la Russie s’est libérée des tentacules des Rothschild.

L’histoire de la Russie a été décrite comme « l’un des retournements de situation les plus spectaculaires de l’histoire économique récente ». Lorsque Poutine est devenu Premier ministre en 1999, la Russie devait 16,6 milliards de dollars au Système monétaire international (FMI). À l’époque, la Russie disposait d’un peu moins de 8 milliards de dollars de réserves de change. En d’autres termes, la Russie était en faillite ! Mais Poutine a travaillé de manière agressive pour rembourser la dette envers le FMI en capitalisant sur la hausse des prix du pétrole. Comme nous le savons, l’une des principales exportations de la Russie est le pétrole. Cette marchandise noire a aidé à libérer la Russie des chaînes de l’esclavage. En 2006, la dette de la Russie envers le FMI (une banque contrôlée par Rothschild) a été remboursée. Poutine a réussi à sortir la Russie de l’emprise des Rothschild.

Pour cet exploit héroïque, Poutine a depuis été qualifié de méchant. Les hôtes Nephilim sont habiles dans les tactiques de diffamation et la plupart du monde occidental a bu le « Kool-Aid ». Je ne dis pas que Poutine est un saint, mais nous devons nous rappeler qu’il a tenu tête aux hôtes Nephilim en 2006 et qu’il tient tête aux hôtes Nephilim qui gouvernent l’Ukraine aujourd’hui. » Dr Laura Sanger

Source

Aller plus loin...

Extrait :  « La traite des slaves : l'esclavage des Blancs du VIIIe au XVIIIe siècle », de Alexandre Skirda

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaie ; n'hésitez pas à vous abonner sur l'une de mes chaînes si vous êtes intéressés

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://www.bitchute.com/channel/t7d7dQcXI6q9/

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Rédigé par Marguerite Rothe

Publié dans #Enquête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article