Qui est vraiment Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur de l'Organisation mondiale de la santé ?

Publié le 1 Mai 2022

Je m'appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus, j'ai été accusé d'avoir couvert des épidémies mortelles quand j'étais ministre de la santé, et pourtant, pourtant... je suis le super boss de l'OMS. 

 

Dans un monde sain, au lieu de diriger une organisation mondiale, Tedros et ses amis auraient été jugés par la Cour pénale internationale, jugés pour leurs crimes et, s'ils avaient été reconnus coupables, ils auraient dû passer le reste de leur vie en prison.

John Martin

https://odysee.com/@MargueriteRothe:8/Qui-dirige-l%27OMS:7?r=GXvNB8DAmj22U7Mv1VP6AcUox2ZeJSxe

L'affaire était connue, mais elle n'a jamais pu franchir le plafond de verre de la censure des Big Tech. Ci-dessous, au format PDF, la traduction intégrale de la vidéo en français.

Le principal candidat au plus haut poste de santé du monde est accusé de dissimuler des épidémies mortelles.

« 18 mai 2017 - Le 22 mai, les États membres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) se réuniront à Genève pour élire un nouveau directeur général à la tête de cette agence mondiale de 8 000 personnes. Parmi les trois derniers candidats en lice pour ce poste, l'un d'entre eux est aujourd'hui accusé d'avoir couvert des épidémies antérieures.

 

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, expert en paludisme et ministre éthiopien de la santé de 2005 à 2012, est accusé d'avoir dissimulé des épidémies de choléra en 2006, 2009 et 2011. Le gouvernement a qualifié ces épidémies, qui ont entraîné la mort de centaines de personnes, de diarrhée aqueuse aiguë (DLA), un symptôme du choléra.

La controverse entourant le Dr Tedros survient alors que la Corne de l'Afrique connaît une nouvelle épidémie, que le gouvernement a qualifiée de diarrhée. Les pays voisins, la Somalie, le Soudan du Sud et le Kenya, ont tous déclaré des épidémies de choléra. Les organisations de défense des droits de l'homme affirment que le gouvernement éthiopien fait pression sur les professionnels de la santé pour qu'ils ne qualifient pas l'épidémie actuelle de choléra, mais de diarrhée.

Ces allégations pourraient compromettre la candidature du Dr Tedros à l'OMS. Lors d'un vote préliminaire en janvier, il a recueilli le plus grand nombre de voix et va maintenant concourir pour le poste aux côtés du Dr David Nabarro, de Grande-Bretagne, et du Dr Sania Nishtar, du Pakistan.

Lawrence Gostin, conseiller auprès de Nabarro et directeur du O'Neill Institute for National Global Health Law à l'université de Georgetown, a critiqué le Dr Tedros pour avoir nié l'existence d'épidémies de choléra. "Le Dr Tedros est un responsable de la santé publique compatissant et très compétent", a déclaré M. Gostin au New York Times. "Mais il avait le devoir de dire la vérité au pouvoir et d'identifier et de signaler honnêtement les épidémies de choléra vérifiées sur une longue période." Navarro a déclaré au Times qu'il était au courant des accusations entourant le Dr Tedros, mais qu'il n'avait pas autorisé leur publication.

Le Dr Tedros a nié toutes les allégations, affirmant que les partisans du Dr Nabarro ont un "état d'esprit colonial typique visant à gagner à tout prix et à discréditer un candidat d'un pays en développement".

Les critiques à l'encontre du Dr Tedros pourraient ne pas s'apaiser de sitôt. De 2012 à 2016, il a également été ministre des Affaires étrangères du pays - des périodes durant lesquelles des manifestants ont été emprisonnés ou tués. Sur les médias sociaux, le hashtag #NoTedros4WHO a été utilisé pour protester contre sa candidature.

Au-delà des critiques, le Dr Tedros est réputé pour avoir transformé le système de santé de son pays, amélioré la réponse aux épidémies et réduit les taux d'infection par le VIH et de mortalité infantile. Sa candidature a reçu le soutien de l'Union africaine, des associations éthiopiennes de professionnels de la santé et de personnalités influentes telles que le philanthrope Tony Elumelu et l'ancien directeur des Centers for Disease Control Tom Frieden. » (Traduit avec DeepL) Abdi Latif Dahir

Source

MAJ 7 JUIN 20222

L'article concernant le détournement des fonds destinés au Yémen, évoqué dans la vidéo 

L'article en anglais :

UN probes corruption in its own agencies in Yemen aid effort: ici 

La traduction en français : ici

 

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaye ; n'hésitez à vous abonner sur l'une de mes chaînes si vous êtes intéressés

 

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation) Infos

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRotheCiné:4 (invitation) Docs

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

Rédigé par Marguerite Rothe

Publié dans #Ciné • TV • Vidéos, #Enquête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article