Témoignage | Blessures graves liées aux « VousSavezQuoi »

Publié le 24 Août 2022

Certaines personnes subissent des effets secondaires si graves, qu'elles sont au bord de l'abandon ultime. Ici, je vous relaie un témoignage sélectionné parmi trois, publiés récemment par le site The Defender. Il s'agit de l'expérience vaccinale tragique d'un jeune homme. Il pourrait être votre ami, votre fiancé, votre mari, votre fils, votre petit-fils, quelqu’un que vous aimez et que vous appréciez. Quelqu'un qui n'a rien fait d'autre que d'accorder sa confiance à son médecin. Quelqu'un pour qui la science ne pouvait être que bienfaisante. Ce qu'il vit (si on peut appeler encore cela « vivre ») ressemble à une descente en enfer. C'est un témoignage qui devrait pouvoir faire comprendre à ceux qui se font injecter en croyant le geste anodin, que les risques qu'ils encourent sont hors de prix. Ce qu'on fait entrer dans son corps, surtout avec une seringue, n'est jamais anodin.

M.R.


Dans des entretiens exclusifs avec The Defender, trois personnes blessées par les vaccins COVID-19 décrivent leurs blessures physiques, leurs dommages émotionnels et les groupes de soutien qui leur apportent réconfort et encouragement.

 

« “J’avais le cœur brisé de voir tant de personnes souffrir simplement pour obtenir des informations et de l’aide, et je ne pouvais pas rester sans rien faire et continuer à les regarder traverser cette épreuve”, a déclaré Catherine “Cat” Parker, qui, en avril 2021, a été blessée par le vaccin COVID-19 de Johnson & Johnson (J&J). »

Le cas d'Ayman :

Ayman : « Il n’y a plus rien d’humain en moi ».

Ayman, un graphiste de Melbourne, en Australie, qui a également demandé que son nom complet ne soit pas divulgué, a reçu sa première et unique dose du vaccin Pfizer COVID-19 fin 2021.

« Au bout de 48 heures, tout d’un coup, j’avais cette gamme de battements de cœur, du repos à 160, et j’ai paniqué », a déclaré Ayman au Defender. « J’ai sauté, ma tête a atteint le plafond, et j’ai dû appeler l’ambulance.»

L’expérience d’Ayman avec les médecins et autres professionnels de la santé a ressemblé à celle de nombreuses personnes blessées par les vaccins.

« Je leur ai dit que j’avais pris la première dose de Pfizer… et ils m’ont dit que c’était de l’anxiété. »

Ayman a décrit ce qui s’est passé peu après qu’il ait été vacciné :

« Le lendemain, mon corps est entré dans, je ne sais pas, comment l’expliquer ? Si j’ouvre les yeux, je ne fais que crier et pleurer et j’ai des hallucinations, une crise de panique, de l’anxiété, des pensées suicidaires.

Puis tout d’un coup, ces pensées, avec la douleur nerveuse comme une décharge électrique [along my] mon corps, de la moelle épinière au cerveau … puis devenant des tremblements et des secousses, et alors je ne pouvais même pas marcher.

La moitié de mon cerveau était extrêmement incapable de se connecter à l’autre côté du cerveau. Donc c’était comme, déséquilibré.

C’est comme quelque chose de pas normal… Je ne sais pas ce qui est arrivé à mon cerveau, comme quelque chose de vraiment pas normal… J’avais l’habitude de marcher mais là je ne savais pas comment revenir à la maison; avant j’utilisais à peine le GPS de mon téléphone mais là je devais utiliser mon GPS pour rentrer à la maison, même si je marchais juste quelques rues plus loin. »

Ses blessures ont un impact sur tous les aspects de sa vie, a déclaré Ayman.

« J’ai une perte de mémoire extrême, et ce n’est pas normal. Je suis graphiste, je travaille dans la création, et tout d’un coup, je ne sais plus qui je suis. Je ne pouvais pas conduire. Je ne pouvais pas marcher. J’ai dû réapprendre à manger. Je ne savais pas comment tenir une cuillère, donc je ne savais pas comment manger. »

Ayman a décrit avoir fait l’expérience de « démence, démoralisation, dépersonnalisation, dissociation, tout d’un coup, tout en même temps ».

Il a également développé des palpitations cardiaques, « comme si mon cœur était en surcharge, ou parfois non. Parfois [being] un peu désorienté, avec vertige, fatigue, tout ce genre de choses. »

Il a ajouté :

« Et le sommet de mes symptômes est, je ne sens pas mon corps. Je ne sens pas la partie supérieure de mon corps, il n’y a donc aucune sensation à cet endroit. Je n’ai pas de sensation dans mon visage, dans mon oreille… donc je ne peux pas trouver de travail. Je ne peux pas travailler. Je ne peux rien faire. Je suis, en fait, handicapé. Je fais juste quelques pas hors de chez moi pour aller un peu au parc et revenir à la maison. Mais sinon, il n’y a pas d’esprit. »

Ayman a signalé tous ces symptômes à son médecin généraliste et au centre de vaccination qu’il avait visité. Cependant, « ils n’ont proposé aucun traitement, rien », dit-il, si ce n’est un diagnostic d''anxiété', un diagnostic de COVID long « sans avoir été testé positif pour cela », et une orientation vers un psychologue.

Réfléchissant à sa condition actuelle, Ayman a déclaré :

« Je n’ai pas de passé ni de futur, juste à peine le présent. Je ne sais pas ce que j’ai fait hier ou ce matin. C’est inexistant. Je ne fais que te parler en ce moment… et puis c’est tout », a-t-il ajouté. « Je n’ai rien dans la tête.»

 

La fondatrice de Vaccine Injury / Side effects supor group, Cat Parker, termine l'entretien avec The Defender sur ces paroles :

« Il a été difficile de faire connaître nos histoires au monde entier », a déclaré Parker. « Partout où nous nous tournons, nous sommes bloqués et interdits sur les médias sociaux. Nos vidéos sont supprimées pour 'violation des normes de la communauté', ce qui n’a aucun sens lorsqu’il s’agit de vidéos montrant notre douleur et notre souffrance ou nos tremblements et notre brouillard cérébral. »

« On nous ridiculise et on se moque de nous en nous traitant de fous, de porcs menteurs, d'”anti-vax” et de personnes ayant pour objectif d’empêcher les autres de se faire vacciner. Cela me brise le cœur, de voir jusqu’où l’humanité est tombée pour qu’il soit acceptable de se moquer de la souffrance des autres et de minimiser ce qu’ils traversent. » The Defender

Lire l'article dans son intégralité : ici

 


 

Faire la peau à Monsieur Global !

👇

 

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaie ; n'hésitez pas à vous abonner sur l'une de mes chaînes, si vous êtes intéressés

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://www.bitchute.com/channel/t7d7dQcXI6q9/

Liens pour mes playlists vidéos

https://odysee.com/@MargueriteRotheCin%C3%A9:4?view=lists

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

 

Rédigé par Marguerite Rothe

Publié dans #Témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :