Ils nous promettaient la prospérité et la paix, nous avons le dénuement et peut-être bientôt la guerre

Publié le 10 Octobre 2022

À 9 mn 14 de la vidéo sur le site en lien (cliquer sur l'image) : « Il ne faut pas chercher l'apaisement... » ; mais qu'on nous débarrasse de cette va-t-en-guerre !

 

En 1992 ils nous promettaient la prospérité et la paix

 

En 1992, lorsque je suis allée voter pour la ratification du traité Maastricht, mon bulletin était un « oui ». J’avais trente ans, j’étais naïve, et je croyais en la parole des politiques. J’avais aussi un cerveau bien lavé par la propagande socialiste. Leurs bouches menteuses promettaient la prospérité et la paix. Nous n’avons eu ni l’une ni l’autre ; enfin, pour la prospérité, faut voir, parce que ça n’a pas été vrai pour tout le monde, hein ! Le chômage, hormis de courtes périodes de stagnation, n’a jamais cessé de croître ; quant à la guerre qui s’est déclarées en Yougoslavie, aux portes de l’Europe, elle a largement contribué à mon réveil. C’était en 1999, quand l’OTAN déversait ses tonnes de bombes sur la Yougoslavie.  

Ce qui me fit écrire à l’époque, dans l’un de mes petits carnets :

Dans ce qu’il est convenu d’appeler maintenant l’ex-Yougoslavie, le chaos gronde, et telle une lèpre infâme, continue de s’étendre. La guerre. Les Maîtres du monde veillent. À leurs frères, ils donneront la manne stérile. À leurs frères, ils arracheront les yeux et les cœurs. Le siècle s’achève dans un bain de sang. Celui des Innocents.

Ayant pris conscience, comme des millions de Français, qu’en 1992 je m’étais fait gruger, je mettais cette fois un « non » résolu dans l’urne pour le référendum de 2005 ; l’on nous demandait : « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une constitution pour l'Europe ? » Un non magistral l’emporta. En France, et aussi aux Pays-Bas. Hé bien plus tard, cela n’a pas gêné les gouvernants de changer, par un artifice pseudo démocratique, notre « non » en un « oui » qui les arrangeait. Ce jour-là, j’ai cessé de croire absolument à tout ce qu’ils disaient. Tout. Mieux, avec le temps, et à mon petit niveau, j’ai commencé à m’intéresser à la politique, à l’Histoire, et au monde en général. Ce qui fait de moi, en 2022, une complotiste ; une fierté, en quelque sorte. Qu'ils aillent tous se faire foutre. Désolée pour le langage. 

En 2022, on a le dénuement et de nouveau la guerre à notre porte

Voilà où on en est : à deux pas d'une guerre qui pourrait se transformer en brasier nucléaire, au bord d'un gouffre financier insondable, dans une France complètement désindustrialisée, sans armée, nue de toute souveraineté, et avec des dingues aux manettes. Quant à la folle de Bruxelles, elle distribue l'argent des peuples comme s'il était le sien (dernièrement, 19 milliards à l'Ukraine), et fournit une aide militaire à ce pays nazifié au dernier degré, et, comme si cela n'était pas suffisant, elle achète pour plusieurs milliards d'euros des tonnes de « VousSavezQuoi » mortels. Tout ça, sans que les peuples aient été consultés. Allô, Maman, au secours !   

M.R.

 


 

Faire la peau à Monsieur Global !

👇

 

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)

Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaie ; n'hésitez pas à vous abonner sur l'une de mes chaînes, si vous êtes intéressés

https://odysee.com/$/invite/@MargueriteRothe:8 (invitation)

https://rumble.com/user/MargueriteRothe

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://www.bitchute.com/channel/t7d7dQcXI6q9/

Liens pour mes playlists vidéos

https://odysee.com/@MargueriteRotheCin%C3%A9:4?view=lists

Suivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe

 

Rédigé par Marguerite Rothe

Publié dans #Politique, #Société, #Billet d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :